« SUIT UP » !

Photo fournie par anthony garçon

« Oui, l’habit ça flatte toujours ; et ce n’est pas moi qui suis élégant c’est mon costume. »

Marcel Pagnol

Le costume, complet ou bien même costard-cravate pour les intimes, est une des pièces maîtresses de la garde robe masculine. Star des mariages, des entretiens d’embauche,  ou encore des bar mitsvah (oui, la liste est longue). Il est aussi l’attribut par excellence du politique  et du parfait business man -attaché case en main- déambulant d’un pas vif et décidé dans le quartier de la Défense. Indispensable, souvent mal taillé, parfois un tantinet soporifique; bien porté, il fait cependant tourner la tête de bien des femmes.

Avoir la classe de Barney Stinson ou de James Bond ce n’est pas donné à tout le monde, mais ça s’apprend ! Alors, voici quelques conseils de professionnels pour porter le costume à la perfection et pourquoi pas oser une petite touche de folie, car contrairement à ce que veulent faire croire les croques-morts rédigeant les “corporate dress code”, le port du costume peut-être à la fois, chic, professionnel et original.

Les conseils éclairés et avisés d’Anthony Garçon

Anthony Garçon est une marque de costumes parisienne (huit boutiques) en plein développement qui a tout juste 10 ans. Empreinte d’une forte identité familiale qu’elle revendique haut et fort, elle a en effet été fondée par un père et son fils. “Partage, proximité, convivialité et cohésion”, voici l’esprit de l’enseigne précise, Sophie Nicolas, directrice de la communication. Anthony Garçon propose des costumes d’entrée de gamme avec un bon rapport qualité prix ( ensemble à 230 euros ou 275 euros) et habille les hommes pour différentes occasions: travail et mariages.

Costume “new blue marlin”, Anthony Garçon

Sophie Nicolas nous livre avec beaucoup de passion quelques conseils sur le port du costume.  Lorsque le client entre dans la boutique, il est directement pris en charge. Le premier conseil et pas des moindres: renseigner et orienter l’homme sur sa taille et sur la coupe du costume à adopter. Différentes coupes sont proposées chez Anthony Garçon : la coupe Paris, Tokyo, Napoli, New York ou bien London. Toutes prévues pour épouser au mieux la morphologie de l’homme.

Pour un premier costume, il est indispensable de créer ce qu’on appelle un fond de garde robe. Les essentiels sont: le bleu marine, le gris anthracite et le noir. A noter cependant, que “le costume noir ne se porte jamais en journée, il est réservé au soir, après 19 heures”, indique Sophie Nicolas.

Les petites règles de base à connaître ! D’emblée, des codes couleurs sont à respecter notamment en fonction du teint et de la couleur de cheveux de l’homme. Attention également, à ne pas porter plus de trois couleurs (hors accessoires) et à ne pas fermer le dernier bouton de sa veste. Pensez enfin à ouvrir la fente de sa veste et à accorder la ceinture aux chaussures. Même si elle confie que le port de la ceinture n’est plus obligatoire.

Pour dynamiser et égayer un costume, Sophie Nicolas nous conseille de jouer sur la cravate et le choix de la chemise. Les possibilités sont diverses, les palettes de couleurs et motifs variés. Et pour un peu plus d’originalité, pourquoi pas oser un costume prince de galle. “Ce costume plaît énormément, intemporel, il est un parfait mélange de subtilité, de délicatesse et d’élégance”, note Sophie Nicolas.

Costume, Anthony Garçon
Costume, Anthony Garçon

“Classic with a twist”, les conseils experts de Bonne Gueule

Bonne Gueule c’est quoi ? Crée en 2007 par Benoît Wojtenka et Geoffrey Bruyère, Bonne Gueule est aujourd’hui le premier blog de mode masculine français et revendique fièrement son indépendance  (pas de publicités, aucune affiliation à un groupe de presse). Depuis 2015, c’est aussi une marque florissante de prêt à porter pour homme (boutique à Paris et à Lyon). Aider les hommes à se sentir bien dans leurs vêtements, les rendre fiers d’eux et de leur image, voici l’objectif de Bonne Gueule.

Fournies par Bonne Gueule
Costume flanelle Bonne Gueule

Benoît Wojtenka lors d’un entretien chaleureux à la boutique Bonne Gueule du haut marais, nous partage avec enthousiasme et professionnalisme ses astuces pour porter le costume à la perfection. D’abord, il y a deux grandes couleurs : “le bleu et le gris, mais pas de noir ! Il ne faut surtout pas aller travailler avec un costume noir”, affirme-t-il.

Benoît s’attarde ensuite sur la matière des costumes: “il faut favoriser les ensembles 100% laine, la laine étant un très bon isolant contrairement au polyester qui régule très mal la chaleur. En effet, avec un ensemble en polyester on a vite trop chaud et vite trop froid” explique-t-il. Une veste qui a de l’allure est une veste qui a de la tenue. Pour ce faire il y a plusieurs méthodes de construction :

La méthode dite traditionnelle qui consiste à  emprisonner une toile (toile tailleur) entre l’endroit et l’envers du buste de la veste. “C’est une méthode très longue et fastidieuse qui nécessite le travail de personnes très qualifiées, elle est donc très coûteuse. En revanche, c’est la seule qui permet d’atteindre un tombé parfait”, précise Benoît.

Le thermocollé, est quant à lui utiliser pour les costumes d’entrée de gamme. “Afin, de réduire drastiquement le temps de confection et le coût de fabrication, l’industrie du textile a développé une technique qui consiste à coller directement la toile au tissu. Certes, le client paie le costume moins cher mais les vestes thermocollées ont une durée de vie limitée (formation de cloques avec le temps) et manquent terriblement de souplesse” certifie Benoît.

Les vestes semi-entoilée sont à privilégier. Elles sont montées avec une toile tailleur qui se limite à la partie supérieure de la veste (entoilage composé en partie de crin de cheval). Bonne Gueule a donc opté pour un entoilage semi-traditionnel, parfait compromis entre qualité et économie.

Costume Bonne Gueule, Prince de galle (semi-entoilé)
Costume Bonne Gueule, Prince de galle (semi-entoilé)

Comment savoir si une veste est à votre taille ? Benoît nous livre de précieux conseils :

  • Les épaules de la veste : “quand on essaye un costume, il faut veiller à ce que la couture des épaules coïncide parfaitement avec la fin de l’épaule. Cela veut dire que la couture doit être exactement à l’endroit où casse l’épaule”, poursuit-il. Attention cependant, aux padding (épaulettes de renfort), les épaules ne doivent pas être trop rembourrées.
  • Le cintrage de la veste : c’est la façon dont la veste va épouser la courbe naturelle du torse. C’est un point central qui conditionne la tenue. Le cintrage parfait est un cintrage près du corps sans être trop moulant. Pour obtenir ce résultat, il existe de petites astuces! “En effet, lorsque le premier bouton de la veste est fermé, des petits plis en étoile doivent se former autour du bouton. De face, les côtés de la veste doivent faire une jolie courbure sans pour autant créer des plis de cassage. De dos, la veste doit suivre la cambrure du dos sans repiquer au niveau des fesses”, rappelle Benoît.

Comment égayer un costume ?

“Un costume parfaitement ajusté et bien porté fait déjà toute la différence, mais on peut bien sûr s’amuser avec les accessoires et oser un twist (détail inattendu dans le costume)”, précise Benoît. Il ne faut pas hésiter à s’amuser avec la cravate (vert sapin, grenadine de soie par exemple), les chaussettes, les pochettes qui se déclinent en différents motifs. Attention cependant à ne jamais associer une pochette du même motif que la cravate.

Fournie par bonne gueule
Costume Bonne gueule accessoirisé d’une cravate verte sapin et d’une pochette blanche

“Il est également possible de dépareiller le haut et le bas, par exemple avec un jean c’est très tendance”, confie Benoît.

Fournies par Bonne Gueule
Look blazer en flanelle et jean (Bonne Gueule)

Bonne Gueule propose une gamme de costumes de grande qualité à 620 euros l’ensemble. Les costumes sont montés dans une laine haute gamme de la maison italienne Fratelli Tallia Di Delfino et présentent des propriétés inattendues : un très beau rendu esthétique, une matière déperlante, une laine qui froisse très peu et des propriétés respirantes. Les costumes Bonne Gueule sont également sublimés par une boutonnière milanaise, un détail subtil et élégant.

Benoît nous présente les costumes Bonne Gueule : “le bleu marine uni, idéal pour un premier costume, pour les environnements de travail et les occasions plus formelles. Vient ensuite, le bleu chiné un peu plus original pour ceux qui souhaitent une couleur classique avec un léger twist. Le prince de galle gris est quant à lui, idéal pour ceux qui ont déjà plusieurs costumes et qui veulent expérimenter d’autres motifs. Enfin, le costume en flanelle gris, très apprécié”.

Fournies par Bonne Gueuke
Costumes Bonne Gueule gris, navy et bleu chiné

“David Beckham porte le costume à la perfection”

Seyimi, 24 ans, cadre dans une grande entreprise de prestation intellectuelle nous éclaire sur sa vision du costume. Il nous avoue porter le costume essentiellement dans un cadre professionnel. “Etant quotidiennement détaché chez le client, je représente l’image de mon entreprise, je me dois par conséquent d’avoir une tenue correcte à tout instant”, précise-t-il. Ses premiers pas dans un costume n’ont pas été simples. En effet, il nous confie ne pas avoir été à l’aise de suite avec le port du costume. Mais ça, c’était avant ! Désormais, il y prend goût, se fait plaisir et ça se voit.

Le costume est à ses yeux, l’incarnation même de l’élégance. Il souligne par ailleurs qu’avant, le costume était  symbole de réussite, de noblesse, de virilité. Bref, du parfait gentleman !  “Malheureusement, cet esprit a un peu évolué. Aujourd’hui, quand on porte le costume on est perçu comme un énième cadre travaillant à la défense et non plus comme un dandy par excellence”, déplore-t-il.

“David Beckham porte le costume à la perfection”  affirme Seyimi. Conseils, astuces pour devenir le Beckham français ? Pour débuter, il conseille de choisir des costumes unis ( gris anthracite et bleu) avant de s’aventurer à porter un prince de galle, un peu plus original. Il n’y a pas de véritables astuces, “l’essentiel est de se sentir à l’aise, d’avoir un costume parfaitement adapté et taillé à sa morphologie et surtout de ne pas hésiter à faire des retouches avant d’enfiler son costume” convient-il.

Le secret pour sortir du lot: les accessoires (montre, cravate, ceinture, souliers) ! Seyimi a vu juste comme nous l’ont précisé ci-dessus nos experts du costard. “Il ne faut pas hésiter à se lâcher sur la cravate ou les chaussures. C’est avant tout à cela que l’on reconnaît un costume bien porté” conclut-il.

Clés en main, aucune excuse possible !  Comme l’a si bien dit Barney Stinson tout au long des épisodes de How I Met Your Mother :  messieurs, “SUIT UP”  !