Neïla Romeyssa la blogueuse algérienne qui ose !

Fournie par Neïla

Neïla Romeyssa ? Ce prénom vous est peu-être encore inconnu, mais plus pour très longtemps !

À tout juste 19 ans, la jeune et pétillante Neïla dispose de plusieurs cordes à son arc: étudiante à la Sorbonne, créatrice du blog The Coffee Knafeh et instagrameuse (pas comme les autres oui ça existe). C’est en plein cœur qu’elle nous touche avec son univers original, ethnique et coloré aux inspirations maghrébines et orientales. Fraîchement débarquée à Paris, la jeune algérienne a rapidement trouvé ses marques. Retour sur son parcours, ses envies, et son attachement profond pour l’Algérie.

Au commencement, Alger

Tout débute à Alger en 2014, Neïla fait une pause dans sa scolarité, du coup, du temps libre elle en a ! Curieuse et audacieuse, elle décide alors de lancer son propre site en y postant des photos de ses looks prises dans les rues d’Alger. Son objectif : allier son goût prononcé pour la mode et l’amour qu’elle porte à sa ville.  Belle initiative pas vrai ? Cependant, Neïla nous confie que dans les débuts ça n’a pas été simple : “Les filles en Algérie ne se prennent pas beaucoup en photo. Du coup, je devais sortir à 5 heures du matin avant le début du marché avec une amie photographe pour être sûre d’être tranquille et ainsi éviter les regards accusateurs et remarques déplacées ou vulgaires. En Algérie on est très souvent regardé, on pense que l’on s’y habitue mais c’est faux”.

© Neila Romeyssa

 

Son blog c’est donc un appel à l’ouverture d’esprit, à la tolérance  dans un pays où les droits et conditions de vie notamment pour les femmes sont assez strictes. “T’as pas honte de t’habiller comme ça alors que notre pays ne le permet pas”, voici un exemple de critique qu’elle a reçu. Pour Neïla, chaque individu a le droit de s’habiller comme il le souhaite tant qu’il le fait dans le respect.

Et ça marche ! Neïla enchaîne les collaborations, les partenariats, et son lectorat se développe petit à petit au Maghreb. Fière de son succès et enthousiaste, elle décide de ne plus parler exclusivement de mode mais de s’intéresser également à la culture arabo-berbere et arabo-orientale. Son blog (NeilaRomeyssa) devient alors The Coffee Knafeh: ” c’est un petit jeu de mot qui mêle la culture occidentale à la culture orientale.  Coffee car je vois mon blog comme une pause café propice à la détente, à la lecture et à l’évasion. Quant à Knafeh, c’est la petite touche orientale: c’est une pâtisserie que je mange depuis toute petite et que ma grand-mère adorait me préparer” explique Neïla.

Parisienne d’adoption

© Neila Romeyssa

 

Arrivée dans la capitale depuis un an, Neïla adore Paris, ses cafés, son ambiance, pour elle c’est un terrain de jeu, un musée à ciel ouvert et se décrit comme “une parisienne d’adoption”. “Entre les deux mon coeur balance, je suis algérienne avant tout mais je n’envisage pas de retourner y vivre pour le moment, ici je me sens pleinement épanouie. Cependant, il faut savoir que jamais je ne couperais les ponts avec l’Algérie, c’est mon pays, j’en suis fière et j’adore y retourner ” confie-elle.

L’Algérie elle y revient toujours est peu importe la manière ! Que ce soit par des touches dans ces looks, par des repas typiques qu’elle adore déguster, par des spots et paysages extraordinaires qu’elle poste sur son Instagram, par des collaborations avec des marques de bijoux orientaux, par des articles et des rencontres inspirantes sur la culture arabe… Sa marque de fabrique c’est donc ce mélange, sa double culture qu’elle met en avant et interprète à sa façon.

© Neila Romeyssa

 

Sensible et attachante, c’est avec beaucoup de simplicité et d’amour qu’elle nous parle de son pays, de ses contradictions, de ses doutes car oui à seulement 19 ans, la jeune Neïla est encore en “pleine recherche d’elle-même” mais une chose est sûre: Neïla sans l’Algérie ce n’est pas Neïla !