Quelle place pour le luxe dans le street art ?

le nouveau chic

Qui s’y frotte s’y pique… Tel est l’adage qui met en garde les personnes ou la grande distribution qui souhaiteraient se lancer dans un domaine qui n’est pas vraiment le leur.

Après 14 ans de collaboration avec Jean-Paul Goude et pour fêter leur 120 ans d’existence, les Galeries Lafayette du boulevard Haussmann ont décidé de se faire une nouvelle beauté en investissant les rues de la capitale. En effet depuis quelque temps, des bulles de bandes dessinées envahissent les murs de Paris, avec des slogans mentionnant le « nouveau chic ». Les Galeries Lafayette ont en effet décidé de miser sur un gros coup de communication, en changeant de logo, de méthode publicitaire et d’identité visuelle. Une tentative de se rajeunir qui ne plaît pas forcément à tout le monde.

Cette nouvelle campagne a nécessité pas moins de 18 mois de réflexion et de production. Le but : moderniser la marque et lui redonner du sens, surprendre ses clients à chacune de leurs visites. Mais la méthode de street marketing, principalement opérée dans les 7e, 17e, et 9e arrondissements où les affiches ont massivement été arrachées, est loin de faire l’unanimité chez les parisiens…

galeries-lafayette-nouveau-chic1
Galeries Lafayette – Droits réservés

L’association Paysages de France, qui lutte contre la pollution visuelle des villes, juge cette « pratique scandaleuse et illégale ». Pour elle, « il est incompréhensible qu’une entreprise comme les Galeries Lafayette, qui fait partie du patrimoine se lance dans une campagne qui ternisse son image », affirme Pierre-Jean Delahousse, le président de l’association. Une erreur qui va sans doute leur coûter 7.500 euros…

Le luxe n’a peut-être pas encore sa place dans le street art, mais comment peut-il la gagner si tous les écolos de la ville se mettent en travers de son chemin ? Une initiative intéressante, qui a fait participer de nombreuses personnes influentes à cette nouvelle campagne, et qui a « marqué les esprits. »

1 commentaire

Les commentaires sont fermés