60h à Cracovie

Cracovie, surnommée la belle polonaise, est considérée comme la capitale de cœur des Polonais·e·s (Varsovie étant l’officielle). C’est une ville en pleine revitalisation regorgeant d’églises, de musées, dans un large éventail de styles allant du gothique au baroque. Les attributs se multiplient pour décrire cette métropole universitaire qui fut également capitale royale et qui reste aujourd’hui le symbole de la nation polonaise.

Le vieux Cracovie

Rynek Glowny est le premier endroit à visiter lorsque l’on se balade dans le vieux Cracovie. Cette place de marché est la plus grande place médiévale d’Europe, et accueille à toute heure de la journée des animations, des stands et des commerces, principalement de l’artisanat local. Entourée de cafés et de restaurants, c’est une place vivante, dynamique et colorée. Sur Rynek Glowny s’élève un impressionnant palais de la Renaissance, l’ancienne « Halle aux draps » du XIVe siècle ainsi que la basilique Sainte-Marie, chef d’œuvre du XVe siècle et symbole de Cracovie.

 

Crédit: Yoann Quénet
Basilique Sainte-Marie

 

Avec un centre ville principalement piéton, Cracovie se visite très facilement à pieds. Les commerces, les restaurants, les bars y sont presque tous concentrés. Il est possible de se promener en calèche tout autour de la grand place. À travers de fantastiques architectures gothiques, renaissance et baroques, Cracovie prouve l’appartenance de la Pologne à l’Europe.

 

Wawel

Le château du Wawel, reconstruit au début du 15e siècle, évoque la splendeur des palais italiens de la Renaissance. Palais royal, caserne, entrepôts, ce lieu évolua au rythme de l’histoire tragique de la Pologne. Aujourd’hui parfaitement restauré, on peut y visiter des appartements royaux. À proximité se trouve la cathédrale du Wawel qui a vu le couronnement de tous les souverains polonais. Elle est décrite comme un panthéon national.

Au pied des fortifications se trouve une statue de dragon, légende et symbole de la fondation de la ville.

 

Crédit: Yoann Quénet
Château de Wawel

 

Kazimierz, le quartier juif

Entièrement vidé de ses 80 000 habitants durant la Seconde Guerre mondiale, ce quartier est devenu le quartier préféré des étudiant·e·s et des artistes. Seules quelques centaines de jui·ve·f·s y vivent encore aujourd’hui.

Au début des années 1990, Steven Spielberg vient tourner La Liste de Schindler dans ce quartier, ce qui a contribué à la renaissance du lieu. Il est aujourd’hui possible de visiter les lieux de tournage du film, pour connaître la tragique histoire des jui·f·ve·s polonai·se·s.

Bien que ce quartier se soit complètement transformé en quelques années, la culture juive reste néanmoins très présente à travers l’art, la musique et la cuisine. Il est également possible de visiter les cimetières et les synagogues, dont une seule sert aujourd’hui de lieu de culte.

Les mines de Sel de Wieliczka

À une dizaine de kilomètres de Cracovie et inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, Wieliczka est le site touristique le plus visité de Pologne, grâce à ses mines de sel, les plus anciennes du monde, datant du 13e siècle.

Les visites nécessitent un billet d’entrée et s’effectuent avec un guide pour découvrir l’histoire et les secrets des mines, visiter des lacs salins et la chapelle Sainte-Cunégonde.

Auschwitz

Il est difficile de visiter Cracovie sans voir des publicités pour un « Auschwitz Tour ». Dans la vieille ville, des agences proposent des excursions à Auschwitz. Passer par une agence pour se rendre à Auschwitz est la solution la plus simple : elles offrent des visites comprenant le transport et la visite guidée des camps de concentration. Bien que les nombreuses publicités dans Cracovie peuvent déranger, visiter Auschwitz reste quelque chose de fort, d’émouvant et perpétue le devoir de mémoire. Presque 70 ans après la libération du camp, le musée est confronté au tourisme de masse.

Les bonnes adresses

  • Pour un brunch : Kolanko no 6, 17 rue Jozefa, propose un buffet à volonté fait maison et de qualité, pour environ 5 euros, dans le quartier juif Kazimierz.
  • Pour manger de la nourriture traditionnelle polonaise : Pod Wavelem, Świętej Gertrudy 26-29. Ce restaurant traditionnel vous permettra de déguster des Pierogis, le plat national le plus typique de la cuisine polonaise.
  • Plus gastronomique: Le piano rouge, au 46 Rynek Główny. C’est un club de Jazz restaurant, dans un cadre très original, baroque et romantique. Les prix sont plus élevés, mais restent raisonnables : environ 25 euros par personne.
  • Pour manger végétarien : WieloPole, 3 rueWielopole, et Nova Krova, 12 rue Wolnica Square.
  • Le meilleur glacier : Good Look, que l’on retrouve sur Wolnica Square et Nowy Square, en centre ville.

 

Crédit: Yoann Quénet
Kazimierz – Quartier juif

 

Cracovie offre une multitude de choses à faire et à voir, avec des excursions en dehors de la ville. Il est intéressant d’y séjourner au moins 4 jours. Au niveau du budget, mis à part les excursions, les visites, les restaurants et les bars restent très bon marché. C’est une ville magnifique et agréable qui vous fera aimer la culture polonaise.