Karlie Kloss démontre l’importance du « girl power »

Vous l’avez peut-être connue égérie de Dior, Oscar de la Renta, Sonia Rykiel ou Victoria’s Secret : Karlie Kloss n’est aujourd’hui plus tout à fait un mannequin comme les autres. Sans pour autant avoir abandonné sa carrière, qui a commencé alors qu’elle n’avait que treize ans, elle se lance désormais dans une bataille vouée à rendre aux jeunes filles l’importance et le pouvoir qui leur reviennent de droit dans le monde.

En y réfléchissant un petit peu, il paraît absurde qu’un mannequin de l’envergure de Karlie Kloss décide tout d’un coup de mettre sa carrière en pause afin de poursuivre des activités qui lui tiennent à cœur. Pourquoi s’arrêter dans une telle lancée ? Et surtout, pour se lancer dans des choses… de garçon. Karlie aime la science, les ordinateurs, et ne se cache pas de le montrer. Elle se déleste des préjugés genrés qui ordonnent les filles de jouer à la poupée, et les garçons aux voitures.

Si elle n’a jamais été vraiment comme ses collègues, puisqu’en plus de l’admirer pour son physique (le cœur de son métier), nous avons pu entendre sa voix, aujourd’hui elle exprime son individualité avec de plus en plus d’ardeur. Elle reprend l’université en 2015, et se lance dans le codage. Elle souhaite apprendre à parler le langage des ordinateurs, afin de mieux comprendre notre monde. La science la passionne également, et elle co-anime avec le fameux Bill Nye une émission scientifique aux Etats-Unis.

Redonner le pouvoir aux jeunes filles

Entrepreneur et philanthrope, elle souhaite avant tout redonner le pouvoir aux jeunes filles, un pouvoir qui leur est dû depuis longtemps, mais que la société ignore trop facilement. En dépassant les stéréotypes de genres, elle donne l’opportunité à des dizaines de jeunes filles aux États-Unis d’apprendre à coder, et de suivre des sources en informatique à la célèbre Flatiron School de New York, où elle a elle-même appris le code. Son programme, Kode with Klossy, est célébré pour sa diversité et son inclusion, de jeunes filles de tous les milieux ayant une ambition particulière tournée vers l’informatique.

Grâce à son influence, très forte dans le monde de la mode et également en ligne (elle est suivi sur Instagram par près de sept millions de personnes), Karlie fait partie de ces personnalités qui utilisent de leur célébrité à bon escient. En usant de son image pour promouvoir l’égalité entre les genres dans des domaines réservés « aux garçons », elle envoie le message que nombreuses attendent : vous aussi, vous pouvez le faire, aucune porte ne vous est fermée.

En plus d’actions bénéfiques et associatives pour les jeunes filles, elle délivre un message puissant aux nouvelles générations, qui grandissent de plus en plus avec les mannequins et les vidéastes, qui promeuvent des certains idéaux de beauté ou de minceur, et qui pour certaines, ne font qu’abaisser le standard au nom duquel les jeunes filles se jugent. Ce message est n’est pas nouveau, mais nécessaire : l’apparence physique ne fait pas tout, il est également important de valoriser d’autres compétences, et surtout de croire en soi et ses propres capacités. En un impératif : soyez vous-même et n’hésitez pas à dépasser les limites imposées par vous et la société ! Merci Karlie !

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés