Gare au greenwashing en cosmétique

“Ecoblanchiment” en français, greenwashing en anglais : ce procédé marketing consiste à donner une image écologique et responsable à une marque de produits, même si ce n’est pas vraiment le cas.

Dans le monde du cosmétique, le greenwashing est utilisé depuis de nombreuses années. Le respect de l’environnement est une promesse de plus en plus attractive par les consommateurs, être éco-responsable c’est le top pour l’image de marque !

Pourquoi le greenwashing est si efficace ?

Tout simplement à cause de la naïveté des consommateurs ! Incontestablement, la tendance est aujourd’hui à la prise de conscience des effets négatifs de ces produits cosmétiques. Les marques l’ont compris et ont ainsi modifié le packaging en ce sens : certains ingrédients naturels contenus dans leurs produits sont mis en avant au détriment des autres éléments composant le produit, moins naturels. Le problème est que dans certains cas, le greenwashing sert de façade pour dissimuler des faits peu glorieux pour les marques comme le test des produits cosmétiques sur les animaux.

Quelles marques ont recours au greenwashing ?

A titre d’exemple, Yves Rocher, Lush et L’Occitane sont des marques de cosmétique qui ont souvent été accusées de greenwashing.

Il y a quelques années, Yves Rocher a tenté d’amplifier son greenwashing. En plus de ces nombreux packagings verts couverts de fleurs, la marque a mis le doigt sur la non-composition d’animaux dans leurs produits. Cela n’a pas empêché les consommateurs de les accuser de tester leur produit sur des animaux… Ce qui n’est pas très “green“.

 

La marque The Body Shop s’est lancée en juin 2017 dans une toute nouvelle campagne publicitaire visant a interdire les tests de cosmétique sur les animaux dans le monde entier ! Si en Europe, les tests sur les animaux et la vente de leurs produits sont désormais interdits, de nombreuses marques continuent encore de torturer nos amis les bêtes.

“Je serai toujours contre les tests sur les animaux”

 

Comment ne plus se faire avoir par le greenwashing ?

Il faut se fier à la présence de labels écologiques sur les packagings Les labels offrent des garanties aux consommateurs quant à la nature et à la qualité biologique des produits cosmétiques labellisés. Même si tous n’ont pas le même cahier des charges, leur simple présence est un gage de confiance.

 

Le meilleur moyen pour éviter d’être victime du greenwashing est de faire attention à la liste des composants du produit.

Pour vous aider voici une petite liste d’ingrédients polluants, toxiques, cancérigène, allergisant… : Alkylphénol, Dioxyde de titane, Iodopropyl, Ethers de glycol, Formaldéhyde, Huiles et cires de silicone, Huiles minérales, PEG, PPG, Paraben, Phtalates, EDTA, Sodium Lauryl Sulfate…

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés