Le régime cétogène est-il dangereux ?

Bannir les glucides de l’alimentation pour distraire le corps et remplacer tout l’apport calorique par une consommation de graisse, voilà la marche à suivre du régime cétogène.

Initialement destiné au soin des personnes épileptiques, le régime cétogène, ou keto diet en anglais, fait de plus en plus d’adeptes. En première ligne, les influenceurs qui prêchent la bonne parole sur les réseaux sociaux. Parmi eux, No Bun Please ou My Sweet Keto Blog dont on peut suivre les aventures sans glucide chaque jour sur Instagram et sur leur site web.

La promesse est simple : il faut éliminer les glucides, tous les glucides, de l’alimentation, et ne manger que des corps gras, afin d’entrer dans une phase appelée cétose. Le glucide étant la source d’énergie principale du corps, une fois qu’on l’en prive, il se met à puiser ailleurs et produit de la cétone. En clair, moins on consomme de glucides, plus le corps puise dans ses réserves grasses pour s’alimenter. Voilà pourquoi la keto diet réunit toujours un plus grand nombre d’adeptes ; elle fait maigrir.

Qu’est-ce qu’on mange ?

La nourriture cétogène est à la fois incroyablement lourde, mais surtout très restreinte. On commence par des protéines à profusion, grasses dans toutes leurs splendeur, comme les jarrets, les volailles avec la peau, les cuisses et autres morceaux gras des bovins, les charcuteries. Viennent ensuite absolument tous les fromages et les yaourts gras, mais pas les autres produits laitiers. Les graisses insaturées des oléagineux sont les bienvenues, ainsi que la cuisson au beurre, chère au peuple français.

Les légumes verts feuillus sont autorisés, mais exit les patates, patates douces, le blé sous toutes ses formes, les céréales. Et bien entendu, on tire un trait sur tout ce qui contient du sucre raffiné. Adieu les desserts chocolatés et les goûters d’enfant.

Pour la diète cétogène, mangez au moins cinq produits gras et salés par jour

Pourquoi ça existe ?

Certes, il y a des bienfaits indéniables au régime cétogène. Beaucoup de diabètes requièrent un suivi keto pour guérir ou réduire leur symptômes. Pareillement, des études montrent des effets spectaculaires sur le traitement de l’épilepsie, la maladie d’Alzheimer et même le cancer.

Sauf qu’il n’y a absolument rien d’équilibré à se nourrir exclusivement de corps gras. Jamais dans l’histoire de l’humanité il n’a été recommandé d’exclure le pain pour le remplacer par du saucisson, espérant ainsi une amélioration de la courbe de poids. Suivre un régime cétogène prive d’éléments nutritionnels essentiels, en plus de provoquer des pertes d’énergie conséquentes lorsque le corps entre en cétose. De plus, la moindre ingestion de glucides fait reprendre du poids immédiatement. Sans compter qu’il n’y a aucun plaisir à se gaver de gras à longueur de journée. Cela provoque des maux de tête carabinés à la sortie du repas, des sensations de lourdeur, et des problèmes physiques comme la nausée et la fatigue.

Après avoir expérimenté ce régime pour des plus ou moins longues périodes, beaucoup de bloggeurs et youtubeurs sont sortis de leur enchantement. A grand coup de vidéos-massues, ils expliquent tous les désavantages de leur choix souvent qualifié d’idéaliste, voire parfois d’inconscient. Perdre ses cheveux, devoir se gaver de compléments alimentaires pour compenser tous les aliments qu’on n’ingère plus, ne plus dormir, avoir constamment la diarrhée, risquer l’acidification mortelle du sang : voilà autant d’effets néfastes de ce soi-disant régime miracle.

L’alimentation cétogène est indiquée dans de nombreux cas cliniques pour traiter certaines maladies. Or, comme toujours, ce régime doit être conseillé et suivi par un professionnel de la santé.

Sofia Touhami

Directrice de la communication, tout droit venue de Belgique pour vous servir. Passionnée de lecture, d'écriture, de photographie et de musique classique.

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.