Musique en bref – Les nouveautés d’octobre en bataille

Flavien Berger

Un lundi sur deux, la rédaction musique fait pour vous un petit tour d’horizon des dernières sorties musicales.

Flavien Berger – Contre-Temps 

Poète éperdu, Flavien Berger poursuit la quête du sublime dans sa dernière composition Contre-Temps, un album tout en volume qui ose audacieusement tout comme son prédécesseur Léviathan sorti en 2015. Si les singles Maddy la Nuit et Brutalisme nous avaient déjà envoûtés, l’album dans sa complexité et son entièreté se révèle être une succession incroyablement bien mené de pépites musicales, à l’image de Pamplemousse, ou Deadline. Une bel album qui ouvre donc à merveille le début de cet automne 2018. Flavien Berger sera en concert dans toute la France jusqu’ à mars prochain avec son concert à l’Olympia.

 

Sortie : 28 septembre 2018

Coups de cœur : Brutalisme et Castelmaure

Caroline Fauvel

Parcels – Parcels

Avec leurs chemises bariolées, leurs moustaches savamment taillées et leurs chevelures désordonnées, les cinq Australiens de Parcels ont l’air tout droit sortis d’un club disco des années 1970. Après un EP, et des titres au compte-goutte dont Overnight produit par Daft Punk, Parcels livre un album multicolore. On y retrouve le mélange pop et funk qui a fait leur notoriété, mais on découvre aussi un Parcels plus apaisé, tout en ballades, appuyé par une harmonie des voix parfaite. Ambiance rétro mais moderne, funky mais pas à outrance : un premier album mesuré, maitrisé… et réussi.

 

Sortie : 12 octobre 2018

Coups de coeur : Tieduprightnow, Everyroad 

Kevin Dufrêche

Cat Power – Wanderer

Six ans après son dernier effort, Cat Power est de retour avec un dixième album qui devrait marquer les esprits par sa douceur, sa subtilité et son intelligence pop. Depuis ses premiers disques au milieu des années 90, la petite protégée de Steve Shelley (Sonic Youth) n’a cessé de se réinventer, repoussant les limites de territoires tantôt arides, tantôt paisibles. Produite cette fois-ci par Rob Schnapf (Elliott Smith, Beck) et fidèle au virage folk entamé il y a maintenant plus d’une dizaine d’années, la chanteuse semble ici atteindre une forme de paix et d’aboutissement musical, fidèle à son indépendance et ses obsessions, à la manière d’une autre reine du rock : Patti Smith. Entre rédemption, images enfantines (devenue maman depuis peu) et préoccupations humanistes, Chan Marshall continue son voyage musical introspectif entre chant timide, piano mélancolique et guitare pudique. Qu’elle s’essaie au vocoder (Horizon), reprenne Rihanna (Stay) ou chante la force des femmes avec Lana Del Rey (Women), la douce féline vise juste, toujours en plein coeur. Dépouillé, touchant et apaisé, ce vagabondage musical atteint des sommets d’intimisme, sur un ton de confidence teinté de revendications auquel il vous sera difficile de résister.

 

Sortie : 5 octobre 2018

Coups de coeur : In Your Face, Nothing Really Matters, Wanderer/Exit

Camille Tardieux

 

Aphex Twin – Collapse EP

Toujours aussi paradoxaux et schizophréniques, cachés derrière d’obscurs assemblages de lettres et de nombres, les cinq nouveaux titres déviants de Richard D. James n’ont pourtant rien d’un effondrement esthétique. Si l’on peux en effet regretter le manque de réel renouveau dans le son du roi de l’IDM, il en faudra plus pour entraver le plaisir de se perdre dans ces nouveaux dédales rythmiques et mélodiques, rendant le temps élastique et les matières à la fois mécaniques et organiques, comme un magma sonore en constante mutation et d’une efficacité redoutable. Prenant un malin plaisir à tisser des fausses pistes et à se jouer des habituels carcans de la dance music, cette suite labyrinthique est un jeu permanent de construction et de déconstruction, aux contrastes toujours plus clivants. Il aura suffit d’une campagne d’affichage énigmatique, d’un clip épileptique et d’une bonne dose d’autodérision pour qu’il réalise la meilleure campagne de promotion de la rentrée et prouve, une fois de plus, qu’il reste le producteur de musique électronique le plus mystérieux et fascinant de la scène internationale.

 

Sortie : 14 septembre 2018

Coups de coeur : T69 Collapse, MT1 t29r2

Camille Tardieux

 

Agar Agar – The Dog and the Future

Audacieux, Clara et Armand, cachés derrière leur nom de scène Agar Agar, continuent à nous envoûter. Après leur premier single Prettiest Virgin, les deux enfants de l’école d’arts de Cergy ont mûri leur projet musical aux teintes new-wave. Ils sortent, aujourd’hui, The Dog and the Future, un opus musical bizarre et attachant. Comme un mirage, Agar Agar tantôt nous berce, tantôt, nous percute. Les synthés très pop se dévoilent sur des mélodies simples mais irrésistibles. Le groupe offre ainsi un moment de poésie, propre au recueillement ou aux égarements de l’inconscient. Dans un geste d’épure, les morceaux suivent des structures presque archaïques qui, toujours, servent la voix de Clara, juvénile, claire et mystérieuse.

 

Sortie : 26 septembre 2018

Coup de cœur : Gigi Song

Louise Solal

 


 

Crédits photo : ©Valérie Le Guern / Maya de Mondragon / Juliette Gelli

Camille Tardieux

ÉTUDIANT EN MASTER MUSICOLOGIE ET EN COMPOSITION ÉLECTROACOUSTIQUE A BORDEAUX. AMOUREUX DES SONS, DES MOTS ET DES IMAGES, DE TOUT CE QUI EST UNE QUESTION D'ÉMOTION, DE RYTHME ET D'HARMONIE.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés