Dan Auerbach, « rêveusement nôtre » pour un nouveau projet

Dan Auerbach

Il n’y a pas que les Black Keys dans la vie de Dan Auerbach. Le musicien s’offre aujourd’hui une escapade en solo avec Yours, Dreamily, premier album d’un nouveau projet nommé The Arcs.

Dan Auerbach n’a pas peur des challenges… et des collaborations. Après avoir travaillé en tant que musicien et producteur aux côtés de Lana del Rey, Hanni el Khatib ou encore Ray LaMontagne, le guitariste des Black Keys nous dévoile ce mois-ci le fruit d’un tout nouveau projet : Yours, Dreamily. Sous ce doux nom se cache un premier album composé de 14 titres, résultat d’une longue amitié entre Dan Auerbach et quatre artistes de renom.

En effet, depuis plusieurs années, le musicien enregistre à ses heures perdues bon nombre de chansons en compagnie de Leon Michels, saxophoniste à l’origine d’un label soul/funk, Richard Swift, membre de The Shin et bassiste sur les tournées des Black Keys, ainsi qu’Homer Steinweiss et Nick Movshon, tous deux connus pour leur travail avec Mark Ronson et Amy Winehouse. Afin de sortir de l’ombre ces morceaux au potentiel soul indéniable, les cinq acolytes se sont réunis en un seul et même groupe, prenant le nom de The Arcs.

Mais si le quintet américain dispose de sa propre histoire et des influences qui vont avec, Yours, Dreamily, peine parfois à s’éloigner de l’identité sonore des Black Keys. La voix si particulière de Dan Auerbach — qui chante ici sur chaque titre — associée au son rétro de l’album font écho aux précédents opus du duo qu’il forme avec Patrick Carney, notamment sur les chansons les plus rocks. L’ensemble est pour autant moins brut et, il faut l’avouer, définitivement plus soul que blues.

The Arcs
The Arcs – Photo officielle

Outta My Mind ouvre efficacement le bal sur un titre rock, laissant place par la suite aux claviers hypnotiques de Put a Flower in Your Pocket. Un contraste que l’on retrouve ici et là tout au long de Yours, Dreamily, mais qui s’avère plaisant, apportant du relief aux nombreuse ballades soul qui ponctuent l’album. Ainsi, The Arc et ses guitares plus que saturées — typiques des Black Keys — viennent nous dégourdir les oreilles après Everything You Do (You Do For You), Stay In My Corner et Cold Companion, trois chansons au rythme nonchalant où s’épanouit le chant de Dan Auerbach dans des variations graves-aiguës. La seconde moitié de l’album est marquée par le très joli Chains of Love et ses refrains vaporeux portés par les voix féminines de Flor de Toloache, groupe de Mariachis tout droit venu de Brooklyn. On remarquera enfin l’introduction et la cadence sensuelles de « Come & Go », avant de terminer sur les sonorités soul de Rosie (Ooh La La) et Searching The Blue.

Le premier opus de The Arcs ne s’écarte donc pas de l’univers quelque peu rétro qui caractérise le travail de Dan Auerbach. Album rock réchauffé d’une bonne dose de soul et d’une pointe de funk, Yours, Dreamily devrait d’ailleurs séduire sans peine les amateurs des Black Keys. Une belle façon de patienter en attendant de découvrir les projets futurs de l’infatigable musicien…

The Arcs – Yours, Dreamily – Nonesuch Records – Septembre 2015
The Arcs - Yours, Dreamily
1 commentaire

Les commentaires sont fermés