10 minutes à Cabourg avec Pépite

Sur fond de Coupe du Monde on a rencontré le duo pop Pépite. Un peu avant leur passage sur scène à Cabourg Mon Amour, les deux Parisiens ont évoqué leur parcours passé et à venir et nous éclairent un peu plus sur leur musique.

 

Maze magazine : Alors tout d’abord comment ça va ?

Thomas : Ecoute très bien ! On est arrivés à 13h et quelques en début d’après-midi !

 

Vous faites beaucoup de concerts en ce moment ?

Thomas : Pas énormément, ça se calme en ce moment, on en a un petit peu la semaine prochaine !

Edouard : Quelques festivals, mais des festivals de qualité ! On est contents d’être à Cabourg il y a du beau monde ici !

 

Comment ça se passe dans la production de la musique de Pépite notamment pour les paroles, comment tout cet ensemble est arrangé entre vous ? C’est Thomas qui chante mais toi Edouard pourquoi tu ne participe pas à ça ?

Edouard : Car j’adore chanter mais je chante très mal, donc j’y travaille mais j’ai du mal du coup c’est Thomas qui écrit généralement c’est la logique de la chose, Thomas écrit au synthé, au piano et me les apporte au studio et on réfléchit à comment faire ça il me laisse en studio pendant quelques jours et ça se fait comme ça !

 

 

Vous jouez à quatre sur scène cependant ?

Thomas : Les autres membres ne sont jamais en studio mais en live ce sont nos acolytes Paul et Redha et ça se passe toujours aussi bien !

 

Vous êtes toujours chez Microqlima (L’Impératrice, Isaac Delusion…) et avant c’était quoi Pépite ?

Edouard : Moi j’étais pas sur un label, on faisait pas de musique ensemble j’avais un projet beaucoup plus électronique.

Thomas : En fait nous deux on s’est rencontrés sur la plage en Bretagne et non pas en Normandie (rires) par des amis communs près de Dinard dans le 35 !

Edouard : Un peu de foot une petite guitare une chanson des Strokes et c’est parti !

 

Tu parles justement des Strokes, qu’en est-il de vos influences ?

Edouard : Tout ce qui est visuel c’est mon frère qui s’en charge les visuels, les lives, les pochettes, les clips, c’est lui qui transcrit ce qu’on a dans la tete en images, et on aime beaucoup l’univers qui correspond à ce qu’on recherche. Après l’inspiration musicale on écoute un peu de tout, moi j’ai toujours les Beatles qui sont mon groupe préféré, aussi bien en termes de production que de paroles et je suis plus rock, grand fan d’Animal Collective, de Tame Impala, Mac Demarco. Thomas est plus fan de Bob Dylan et Charles Trenet.

Thomas : Oui moi j’ai toujours été fan de ce type de chansons !

 

Vous étiez en tournée avec L’Impératrice et tout comme eux vous êtes sur la compilation Souvenirs d’été publiée sur Deezer où vous avez repris Capri c’est fini, et on se rend compte qu’il y a un réel renouveau de la variété française aujourd’hui, comme si on atteignait un age d’or retrouvé de la variété, vous en pensez quoi de tout ça ?

Edouard : C’est vrai que c’est très drôle de voir les différentes chansons qu’il y a la dessus, on pourrait les inclure dans la liste des plaisirs coupables et pourtant toutes les interprétations sont très sincères, c’est intéressant de voir la relecture de notre génération et à quel point elle prend ça très au sérieux il y a toujours ce coté synthé un peu kitsch et tout mais au fond les paroles et la manière de raconter les choses dans ces chansons sont très sincères comme aujourd’hui !

 

Après vos deux EPs Renaissance et Les bateaux , vous prévoyez un album ?

Thomas : Oui ! Il est fini d’être composé là depuis peu il faut qu’on le produise à partir du mois d’août donc il sortira début 2019 !

 

 

Vous pouvez nous en dire un peu plus là dessus ? Des collaborations éventuelles ?

Thomas : Il y a des collaborations dans la composition mais pas de featuring dans la musique !

Edouard : On cherche pas mal à travailler avec d’autres personnes, le reste du temps c’est assez solitaire, de faire ça à deux on faisait tout à deux, on avait besoin de se nourrir d’autres choses ici, chercher d’autres influences qui vont se nourrir et se nourrir et ressortir ça naturellement, on a fait des super morceaux avec ça !

Pour votre EP remixé comment le projet s’est amorcé ? 

Thomas : On a fait ça par connaissances !

Edouard : C’est la première fois qu’on fait ça et on avait envie de voir ce que ça donne, et c’est une bonne surprise !

Un petit favori parmi ces chansons ?

Thomas : Moi je les aime toutes !

Edouard : Moi celui qui m’a quand meme le plus surpris c’est celui de Vaati, petit coup de cœur sur celui là, c’est surprenant, dès qu’on a entendu on a fait “Wow faut qu’on aille le rencontrer comment il fait ça” !

Un petit mot pour la fin ?

Et bien ce sera allez les Bleus ! Tous en bleu !!

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés