Un week-end à Cabourg Mon Amour

Pour sa sixième édition, qui se déroulait du 29 juin au 1er juillet, le festival normand Cabourg Mon Amour nous a éblouis, entre programmation innovante et cadre idyllique.

Événement encore récent programmé par Super!, Premier Amour et les Niçois, Cabourg Mon Amour demeure notre rendez-vous coup de cœur dans la catégorie des festivals à taille humaine. Implanté sur la plage de Cabourg, le festival a su se faire une place parmi les événements musicaux les plus attendus de l’année. Après avoir été programmé fin juillet l’année passée, le festival s’est finalement déroulé ce dernier week-end de juin histoire d’amorcer la saison des festivals.

 

Bruxas à Cabourg Mon Amour – ©Caroline Fauvel

 

Pour cette édition 2018, le petit festival s’est fait grand, s’étendant un peu plus sur le sable et vers la mer, qui s’est d’ailleurs invitée dans l’enceinte du festival le premier jour, ne rendant le décor que plus concret. Cabourg a cette année misé un peu plus sur les extras, avec de nouveaux stands fooding et activités, et toujours le « disquaire des Ballades Sonores » qui nous a ravis, tant par ses nouveautés que par ses pépites musicales allant de la funk à la variété française en passant par la dernière bande originale de votre film favori. Cet ensemble attractif a constitué une forte croissance de la fréquentation du festival qui a cette année accueilli pas moins de 10 000 festivaliers sur les trois jours.

 

Trois jours les pieds dans le sable

Notre périple normand a débuté le vendredi sous un soleil éclatant. En introduction, L’Impératrice, groupe phare du label Microqlima indéfiniment d’actualité de par le caractère ensoleillé de sa musique. Par la suite c’est Lewis OfMan qui a créé la surprise avec un concert bref mais néanmoins électrisant en fin d’après-midi. Muddy Monk a également retenu notre attention avec une belle performance. En effet, celui qui a collaboré avec Myth Syzer nous a largement convaincu sur la grande scène. Le set d’HAAi a également fait sensation en fin de journée.

 

 

Le soleil était toujours au rendez-vous pour la deuxième journée du festival. On attendait impatiemment le concert d’ouverture assuré par SuperParka, devant un public restreint mais dynamique. Avec leur pop douce et romantique, le duo Pépite nous a invité au voyage dans ce cadre balnéaire qui s’y prêtait parfaitement. L’ambiance était douce et c’est en chœur que de nombreux festivaliers ont repris les chansons du groupe, dont la bien connue Les bateaux. À leur suite, Vendredi sur mer nous a également enchantés avec ses chansons poétiques. Myd a ensuite ambiancé le festival avec un DJ set composé de certains de ses mixs mais aussi d’hymnes pop et disco qui sentaient bon l’été. Enfin, Angèle était également l’une des figures très attendues de ce samedi, notamment depuis la sortie de son troisième morceaux La Thune, en attendant la sortie officielle de son premier album d’ici le mois d’octobre.

 

 

 

Dimanche, étaient attendus entre autres Clara Luciani, Aloïse Sauvage, le duo You Man et le side project de Jacco Gardner et Nic Mauscovic Bruxas. Mais c’est la chanteuse Juliette Armanet qui a suscité l’engouement au milieu de cette journée résolument féminine. L’artiste originaire de Lille était définitivement la tête d’affiche et le concert immanquable de cette édition 2018. Exprimant sa fougue et son énergie épanouissante, elle a su conjuguer émotion et spontanéité dans un moment mémorable le dimanche soir.

 

 

Angèle à Cabourg Mon Amour – ©Caroline Fauvel

 

Cette sixième édition du festival Cabourg Mon Amour nous aura donc pleinement convaincus, tant par sa programmation, que par son organisation. Qui plus est, la météo qui était vraiment de notre côté n’a fait que rendre l’événement plus agréable… C’est donc avec impatience que nous attendons l’édition 2019 !  Pour patienter ou pour vous donner une idée de ce doux week-end la playlist du festival reste disponible sur Spotify.

 

 

Article co-écrit avec Valentine Angot 

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés