Hellfest 2018 – Toujours plus haut

Si de nombreux festivaliers ont trouvé la programmation de cette année plus légère que celles des années passées, ils savent aussi qu’on ne fait pas la route jusqu’à Clisson, berceau du Hellfest Open Air, dans le seul but de voir des concerts de renom… On y va avant tout pour vivre une descente aux enfers forte en émotions et se couper du monde pendant trois jours !

Cette année, on se rappellera surtout des concerts monumentaux de Parkway Drive durant lequel le batteur a assuré le show alors que la scène était en feu, qu’il tournait à trois-cent-soixante degrés dans un siège de voiture et que les feux d’artifice débutaient ! Iron Maiden, évidemment, dont le décor s’inspire de leur comic et jeu mobile, Legacy of the Beast, et qui nous a donné à voir d’immenses sculptures flottantes au-dessus des têtes de Steve Harris, Bruce Dickinson et Dave Murray. La venue de Hollywood Vampires, avec Alice Cooper, Joe Perry et Johnny Depp, a attiré bon nombre de curieux. Le trio a rendu hommage à bon nombre de classiques du rock et du metal, de David Bowie à Motörhead.

La journée du samedi était celle des artistes américains : Limp Bizkit, Body Count, Powerflo, Avenged Sevenfold… à se demander s’ils n’ont pas partagé le même avion ! Le dimanche, pour clôturer le festival, il y avait deux options pour terminer sur une note festive. A la WarZone, l’énergie débordante et subversive de Turbonegro et au Temple, les notes endiablées de Carpenter Brut et son dark synth.

Et comme le Hellfest présente en moyenne cent-soixante artistes chaque année, le festival nous réserve toujours son lot de bonnes surprises. En voici quelques unes :

The Great Old Ones, pour l’ensorcelante transposition musicale de l’horreur lovecraftienne :

Turnstile, pour leur présence scénique :

Batushka, entre chants liturgiques slaves et black metal :

 

Sans grande surprise, le Hellfest Open Air continue de plaire et attire un public de plus en plus varié grâce à sa bonne réputation. Cette année encore l’organisation continue de travailler à l’amélioration du site et des aspects pratiques du festival. Deux immenses portes sous lesquelles tombent des rideaux d’eau ont été mises en place contre les après-midi de fortes chaleurs par exemple. Jusqu’où s’étendra le règne des enfers… à suivre !

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés