Maze In France #24 - Bad Pelicans, oiseaux désinvoltes - Maze Magazine

Maze In France #24 – Bad Pelicans, oiseaux désinvoltes

Bad Pelicans c’est quoi ? Trois mecs, basses et guitares saturées, un rythme frénétique et des paroles qui surfent sur un univers décomplexé plus qu’assumé. Après avoir écumé (et retourné) les salles parisiennes, fin 2017, ils se lancent dans une tournée en France et quelques pays d’Europe pour inaugurer leur album “Best of”.

Bad Pelicans est le projet de trois potes qui se sont rencontrés à la fac. Un projet lancé depuis 2015 qui a beaucoup évolué. Mais toujours est restée la volonté de se faire plaisir, et faire plaisir aux autres. Partager, s’amuser, profiter.

Leur premier album intitulé Best-of, rassemble toutes leurs premières compositions. Un condensé de leur univers. L’essence même de leur musique. Cet album leur a donc permis de démarrer une tournée en France, puis en Italie et en Suisse.

A la croisée des styles

Le groupe propose un univers musical particulier, au carrefour du punk, de la musique psychédélique, et du surf-rock. Des sonorités bien typées, la saturation poussée à fond et des voix qui scandent des titres comme Svrf Yovr Coffin, Svrf Pvnk ou encore Svrf Svrf. Vous l’aurez compris, ce groupe aime le surf !

Le morceau Svmmertime, rayonne, insuffle un souffle d’air chaud et d’odeur marine. Avec Bad Pelicans le soleil n’est jamais loin, la mer non plus !

Le surf à contre-courant

Le concept même de leur musique c’est l’Underwater Pop La nostalgie d’une sortie en skate, la folie avide d’une jeunesse qui se retrouve sous le soleil. Participer à leur concert c’est plus qu’écouter de la musique. Il faut accepter de se transporter dans l’univers de la California Youth, et se laisser emporter par le rouleau de la vague (ou plutôt du pogo).

Bad Pelicans surf à contre courant au sein de la scène indépendante actuelle. Ils proposent des notes qui dénotent, qui déconnent, qui s’envolent. C’est urgent.

La fraicheur, la jeunesse, le surf, la plage. C’est Bad Pelicans.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés