Rencontre avec Liev – « Si ça marche, tant mieux. Il faut tenter ! »

En décembre dernier, dans le cadre des Transmusciales de Rennes, nous avons rencontré une des plus jeunes artistes de ce festival. La rockeuse romantique Liev, mi belge, mi bretonne, est en revanche pleine de talent.

Comment c’est passé ta représentation aux rencontres des Transmusicales ?

Je viens de faire un de mon premier concert aux Transmusicales. Ce fut mon deuxième festival, après les Indiscipliné à Lorient. Hier soir à l’Ubu, je me suis aperçue que des gens connaissaient une de mes chansons, c’est la première fois que ca m’est arrivé. J’étais super impressionnée, c’était géniale.

Comment définirais-tu ton style de musique ?

Mon style de musique je ne sais pas trop comment le définir… C’est un peu rock, un peu pop, parfois folk et électro.

Ça fait quoi, à tout juste 17 ans, d’être sur scène ?

C’est super. L’année dernière je rêvais encore de faire ça un jour. C’est une aventure qui me paraissait encore super loin. Puis j’ai rencontré l’équipe du studio qui m’a proposé de faire un album, des concerts et tout a été vite. Je commence a me faire à l’idée mais pour moi c’est encore nouveau, ca m’impressionne un peu plus à chaque fois. Au départ, je suis allée au studio, pour enregistrer quelques chansons pour envoyer à des concours. C ‘était mon rêve d’adolescente. Puis finalement on m’a proposé de faire un album et de m’aider a améliorer ma musique, de devenir chanteuses professionnalisée, je ne m’y attendais pas du tout.

Comment écris-tu tes chansons ?

Ma musique, ma mélodie, mes paroles… tout vient de moi. Mes chansons c’est un peu mes bébés, tout dépend de mon humeur. C’est plusieurs univers dans un même univers. Au début on était partie sur du rock folk, puis on a eu envie d’y rajouter de l’électro.

As-tu des inspirations musicales particulières ?

Mon inspiration depuis que j’ai 12 ans, c’est Les Beatles. C’est mon modèle vraiment.

Comment tout a commencé ?

Je suis allée étudier en Angleterre, c’est là-bas que j’ai essayé la guitare électrique. Quand je suis revenue en France ca m’a vraiment changé et je me suis mise à chanter dans la rue pour récolter de l’argent et m’offrir une guitare.

Au lycée quand on me demandait ce que je voulais faire plus tard j’écrivais chanteuse deja. C’est vrai que je prévois encore de faire prof, j’aime bien enseigner. Mais chanteuse c’est mon rêve et tant que je pourrais continuer, je continuerai.

Quels sont tes projets ?

Je vais essayer de continuer à faire des concerts. Mon EP va bientôt sortir puis un album début septembre. Je veux continuer à créer, à faire des concerts.

LIEV – EP – Always be like you

As-tu une dernière chose à me dire pour conclure cette interview ?

Ça va paraître cliché, mais quand on a vraiment envie de faire quelque chose il faut le faire. Je ne pensais pas que cela pouvait m’arriver, et pourtant. Rien n’est impossible, si ça marche tant mieux et si ça ne marche pas, c’est grave, mais il faut tenter.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés