Musique - Nos coups de cœur en 2016 - Maze Magazine

Musique – Nos coups de cœur en 2016

Blackstar de David Bowie

“Son dernier album, Blackstar, venait tout juste de sortir, le 8 janvier, jour de son anniversaire. Le chanteur, avant de sortir The Next Day en 2010, avait été absent de la scène musicale depuis 2004. Un spectacle musical tiré du single Lazarus (extrait de Blackstar) était joué actuellement à New York. Le chanteur avait participé à ce projet, et des proches de Bowie en avaient profité pour dire que ce dernier était enthousiaste concernant ses derniers desseins.

David Bowie a été l’icône de toute une génération, celle des années 1970, avec son style glam’rock et androgyne qui plaisait alors beaucoup aux jeunes rebelles qui se sentaient différents. Ils voyaient en Bowie une sorte de guide, de messie, les guidant vers un univers beaucoup plus intéressant que la société dans laquelle ils vivaient alors. Avec Marc Bolan, il a contribué à donner plus d’ampleur au genre du glam’rock et a convertir plus d’adeptes à ce mouvement.”

Par Mia.

Mystère de La Femme

“Avec Mystère, La Femme a réussi à se renouveler sans perdre l’empreinte musicale qu’il sait si bien exploiter. Avec sa pop vaporeuse oscillant entre psychédélisme acidulé et petites douceurs poétiques, le groupe a réussi à explorer de nouveaux horizons musicaux, en offrant un album accessible, éclectique et rêveur qui dresse un portrait désabusé d’une puante sincérité de la nature humaine.

La Femme poétise le cru, elle embellit la noirceur pour la rendre accessible et belle. Des fleurs du mal qui essayent d’éclore. A coups de sonorités nonchalantes, parfois pesantes, elle explore ce qu’il y a de plus noir dans la nature humaine, des sentiments pathétiques, parfois déchirants pleins de désillusion.

Mais La Femme ne laisse pas la noirceur l’emporter. La vie désillusionnée laisse éclore quelques notes d’espoir. La poésie et la folie semblent être la lumière au fond du tunnel. « On sait que le soleil se lèvera toujours« , laissent-ils s’échapper dans Le chemin. La Femme sait que l’alternative à la douleur existe. Celle d’avancer, de traverser, avant que tout renaisse.”

Par Marie-Madeleine Remoleur.

Recto Verso de Paradis

“Avec Recto Verso, Simon Mény et Pierre Rousseau, alias Paradis, frappent un grand coup. Dans un équilibre parfait entre chanson française et électro, Paradis invente et impose son style. Assurément le meilleur album de la rentrée musicale francophone.

C’est un album de chansons d’amour. Mais pas l’amour au grand jour, ou même l’amour déçu, ou torturé. L’amour discret, l’amour qui ne se dit pas, ou pas tout de suite, ou si peu. On tourne autour du pot, on demande à l’autre de se dévoiler, sans en dire trop sur soi-même.”

Par Kévin Dufrêche.

Blonde de Franck Ocean 

“À la suite du succès de Channel Orange (sorti en 2012), c’est tout un mythe qui s’est construit autour du jeune artiste californien car, outre ses talents musicaux, Frank Ocean est maître en termes de communication. Son nouvel album, originellement annoncé sous le titre Boys don’t Cry, a eu l’effet d’une bombe sur les réseaux sociaux tant les fans s’étaient impatientés.

Dans l’ensemble, l’album est difficilement définissable en termes de genre… Là où on range généralement Frank Ocean sous l’étiquette du R’n’B (peut-être en partie du fait de son ex-appartenance à Odd Future) il semble qu’il hybride de plus en plus ce style avec des rythmes davantage soul et jazzy. Blonde propose un mélange intéressant entre des sons électroniques et des instrumentales acoustiques. Pour autant, un titre comme Nights paraît plus proche de ce qu’on avait pu entendre de Frank Ocean auparavant, plus classique en un sens, et s’inscrit plus directement dans le registre R’n’B.”

Par Adam Garner.

Mais aussi Is The is are de DIIV, A Moon Shaped Pool de Radiohead, The Colour in Anything de James Blake, Untitled Unmastered de Kendrick Lamar etc .

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés