Maze in France #5 – la pop raffinée d’Orouni

Crédit photo : Eric Auv


Chaque lundi, Maze fait son petit tour de l’horizon musical des quatre coins de la France. Partons cette semaine à Paname, à la découverte du groupe Orouni.

Avec ses arrangements soignés et ses mélodies raffinées et délicates, Orouni décline sa pop folk avec sensibilité.

Dans le groupe, on retrouve le chanteur parisien Rémi Orouni, Jean Thevenin à la batterie (François and the Atlas Mountain), Steffen  Charron à la basse (Mina Tindle) et Raphaël Thyss au clavier (Cléa Vincent, Tahiti 80). Le groupe a récemment accueilli un nouvel élément, Emma Broughton, au chant et à la flûte.

Orouni n’est pas à son coup d’essai. Après A Matter of scale, un premier album sorti en 2006 aux accents folk, suivra le Jump Out The Window en 2008.  En 2011, il remporte le prix du public Inrocks Lab en 2011, avant de dévoiler en 2014 un album intitulé Grand tour, tiré de leurs voyages faits aux quatre coins du monde. Du Mali à l’Australie en passant par le Japon, la Corse, Berlin, la Thaïlande, l’Afrique du Sud ou encore le Chili, chaque destination nourrit leur écriture et  leurs arrangements soignés.

Ils sont actuellement en studio afin d’enregistrer leur deuxième album, qui devrait sortir en 2017.

En concert le vendredi 10 février à la Péniche Marcounet à Paris.

Plus d’informations sur leur page Facebook ou leur Bandcamp.

Marie-Madeleine Remoleur

Journaliste en ciré jaune en vagabondage sur la côte Ouest, dans les salles de concert et dans les bars. J'aime aussi les cornichons extra fins et jouer au tyran des goûts musicaux.

1 commentaire
  1. Bonjour

    C’est magnifique Orouni mais puis-je me permettre, Marie-Madeleine, de vous conseiller de vous relire ou de demander à quelqu’un de vous relire avant de publier ?

    Dans votre papier vous parlez de trois albums publiés mais le deuxième serait en enregistrement…

    Vous mélangez aussi un peu les singuliers et les pluriels…

    Désolé, ce n’est jamais très agréable de se faire reprendre mais dites vous que quelqu’un vous a lu avec attention (à l’autre bout du monde 😉 avant de jouer au tyran de la langue française.

    Bien à vous.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.