L’Impératrice, Papooz, KOMPROMAT : les trois clips qui ont marqué la semaine

Cette semaine a été riche en nouveautés  musicales et le domaine du clip vidéo n’est pas en reste : on a sélectionné pour vous trois clips d’artistes français aux qualités esthétiques évidentes, qui ont marqué ces derniers jours.

L’Impératrice – Là-Haut

Par Aymeric Bergada du Cadet et Damien Moulierac

Premier titre de leur album acclamé, Matahari, sorti l’année dernière, Là-Haut se trouve à présent illustré par le duo de réalisateurs formé par Aymeric Bergada du Cadet et Damien Moulierac. Un clip qui n’est pas sans nous rappeler L’Écume des Jours de Gondry avec un côté homemade fabuleux qui laisse rêveur. Certainement un des meilleurs clips du groupe, pour cette musique instrumentale aérienne. L’Impératrice nous prépare un album « impérial », pour le 1er mars prochain sur lequel 27 titres figureront, dont des remix avec Joe Goddard ou encore le producteur rémois Yuksek.

 

 

Papooz – You and I 

Par Victoria Lafaurie

L’année 2019 marquera le retour du groupe Papooz. Après leur album pop et espiègle Green Juice sorti en 2016 le duo français s’apprête à marquer son retour. Il a récemment sorti Danger to Myself, morceau susurré et dandy, et présente un second single You and I. Un clip rétro et désinvolte qui annonce à merveille l’album Night Sketches, vivement attendu pour le 8 mars, qui devrait rythmer les soirées estivales à venir !

 

 

KOMPROMAT (Vitalic x Rebeka Warrior) – Niemand 

Par Bertrand Mandico

Une des formations les plus réjouissantes de ce début d’année 2019 : Rebeka Warrior (Sexy Sushi) et Vitalic s’associent pour former le projet duo KOMPROMAT. Derrière ce nom massif et froid se cache une furie électrisante illustrée dans un premier morceau : Niemand. Une composition techno comme on les aime. Le tout illustré par le réalisateur qui a incarné 2018 mieux qu’aucun autre, Bertrand Mandico. Il propose ici un agencement esthétique très intime de son court-métrage Ultra Pulpe (issu du long-métrage Ultra Rêve), couleurs sulfureuses et vaporeuses se mêlent aux sonorités vives de la musique et à un allemand subtilement murmuré.

 

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.