Maze in France #3 – Les machines oniriques de Le Comte

Photo : Jean-Sylvain Le Gouic


Chaque lundi, Maze fait son petit tour de l’horizon musical des quatre coins de la France. Partons cette semaine à Rennes, à la découverte de Le Comte. 

On le connaissait déjà derrière les synthés du groupe Juveniles. Il y a quelques mois, Christophe Le Comte a décidé de se lancer en solo. Un projet où ses machines sont ses seuls compagnons.

La musique ambiante teintée d’électronica de ce véritable bricoleur de machines est intimiste et onirique. Presque mystique. Un travail qu’il avait déjà entamé avec Monogram, l’un de ses précédents projets.

« Tout change en permanence, quel ennui si ça n’était pas le cas ». Comme il l’explique sur sa page Bandcamp, c’est avec cette phrase de Klaus Schulze qu’il imagine ses compositions colorées et délicates.

Crédit : Jean-Sylvain Le Gouic

Il a sorti son premier EP Chaleur & Mouvement sur Paradis Records. Il sera pressé en vinyle par Les Disques Anonymes. Cet EP est composé de quatre titres. Quatre morceaux aux titres féminins dans lequel Eva, Kaitlyn, Suzanne et Manon nous embarquent dans une escapade poétique et rêveuse.

Découvrez en vidéo, une magnifique session où Le Comte accompagne le coucher de soleil avec son titre Kaitlyn.

Ou encore Eva, le premier morceau de son EP.

Plus d’informations par ici.

Concerts :  le 18/01 Rennes (lieu encore secret) ; le 20/01 St Herblain, l’Onyx ; le 29/01 Poitiers, festival Wee ; le 03/02 Toulouse, le Metronum ; le 17/03 Paris, Crypte archéologique du parvis Notre-Dame.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés