Sexto ou déclaration d’amour à envoyer ? Demandez le guide littéraire !

Des inévitables Flaubert et Hugo jusqu’aux sulfureux Charles Bukowski et Choderlos de Laclos, en passant par les femmes de lettres trop peu reconnues Renée Vivien, Grisélidis Réal ou encore Gisèle d’Estoc et par des personnalités moins attendues telles que Marlon Brando ou Jacques Higelin, Les SMS des grands écrivains (et écrivaines, donc) nous enseigne l’art de la correspondance amoureuse.

Les sextos ont leurs raisons que la raison ne connait point. Sous-titré « Petit guide éprouvé de la correspondance amoureuse », Les SMS des grands écrivains peut donner des idées aux moins inspiré.e.s d’entre nous. Comment faire l’amour avec les mots ? La sulfureuse Helen Hessel (la femme qui a aimé Jules et Jim) et la surprenante Juliette Drouet (qui n’y allait pas par quatre chemins) sauront vous donner les réponses adéquates.

« Quand viens-tu coucher avec moi ? La question est un peu féroce n’est-ce pas ? Mais moi je n’y vais pas par quatre chemins, si j’ose m’exprimer ainsi et ce n’est qu’au lit que je me sens de force à lutter avec toi pour l’abondance et la richesse d’expression qui me manquent absolument chaussée et corsetée. »

Quand à l’art de la dispute, l’intraitable et ombrageuse Frida Khalo pourra vous expliquer comment mettre clairement les points sur les « i »… Les thèmes les plus romantiques sont aussi au rendez-vous, où les métaphores et la poésie ont la part belle si l’on en croit Robbe-Grillet. Tout y est.

« Que souffle ton souffle étoilé sur mes lèvres abîmées, qu’entre mes lèvres s’ouvre pour toi un abîme étoilé. Voie lactée infinie, si tu veux t’y noyer. »

Du sexe avec élégance

L’ouvrage est un exquis mélange entre langage contemporain et littérature du siècle dernier. Les auteurs et auteures les plus classiques surprennent par leur langage cru et sans détour… Le record de la répétition du mot « sexe » étant décerné à Paul Eluard, mais toujours avec élégance.

« Tout est beau en toi : tes yeux ; ta bouche, tes cheveux, tes seins, tes poils, tes fesses, ton sexe, tes jambes, ton sexe, tes mains qui ne lâchent plus ce qu’elles branlent, cet espace qui est entre tes cuisses, près de ton sexe, tes épaules. »

C’est cela, la puissance de ce livre : apprendre les fétichismes étonnants de Leopold von Sacher-Masoch, certes, mais sans vulgarité et toujours dans la délicatesse d’un érotisme maîtrisé. La beauté des Belles Lettres vient décrire les envies les plus organiques. Les illustrations de Kim Ellen étoffent et embellissent par ailleurs la lecture dans les tons rose, blanc et noir. Un livre qui dresse la carte du tendre de l’intimité des écrivain.e.s à lire devant son téléphone portable, ou, pourquoi pas, au creux de l’alcôve.

Ecrire et rire

L’humour est aussi au rendez-vous. Le lecteur et la lectrice ont le plaisir de lire une réécriture de Balavoine par Jean-Pierre Guéno en préface :

« Tous les cris les SMS / Partent dans les airs / Dans l’eau laissent une trace / Dont les écumes font la beauté / Pris sur leurs écrans de verre / Les messages luttent / Mais les ondes les ramènent / En pierres d’étoiles sur les rochers »

Iel peut trouver dans le sommaire : « Écrire le SMS parfait après la première nuit d’amour » et tout de suite après « Écrire ce même SMS mais après une première nuit ratée » ! DesLettres, la première maison d’édition spécialisée dans les correspondances, remet donc l’épistolaire au goût du jour avec élégance et humour dans Les SMS des grands  écrivains.

 

Hortense Raynal

Rédactrice Maze Magazine.
Passée par Le Monde des Livres.