Par amour : l’histoire familiale au sein de l’Histoire

Par amour est le quotidien d’une famille du Havre qui tente d’échapper à la Seconde Guerre mondiale, à l’aube des années 1940. C’est dans la fuite et la quête de la sécurité que les personnages racontent l’histoire. Valérie Tong Cuong a travaillé minutieusement pour nous offrir un roman qui révèle la vie et l’espoir au sein du chaos.

À la fin de son livre, Valérie Tong Cuong écrit : « Si les héros et l’intrigue de ce roman sont imaginaires, ils s’inspirent de personnes, d’événements, de faits et d’un contexte historiques bien réels. Au-delà des souvenirs et récits familiaux, mon écriture s’est nourrie de très nombreux ouvrages, sites, archives diverses et témoignages. Le travail de recherche fut long et épineux. » Les recherches effectuées par l’auteure font de Par amour un roman saisissant dont les descriptions sont précises et les actions percutantes. Ce réalisme nous attrape dès les premières pages, on se croirait revenu en arrière, dans les années 1940. Les sens sont mis à rude épreuve, nous ressentons la fatigue provoquée par les longues heures de marche, nous ressentons l’intensité des bombardements, et la peur de ces jours terribles.

© JC Lattès

Les personnages, adultes et enfants, nous racontent chacun à leur tour : leurs peurs, leurs doutes, leurs petites joies, leurs forces, mais aussi l’amour qui les unit. Nous avons le point de vue de chaque personnage qui raconte à sa manière le drame des années 1940. À travers les événements de cette période, qui éloigne et soude en même temps, ils expliquent leurs ressentis sur la vie, sur leurs proches, ainsi que sur les liens familiaux. Un contexte historique tragique où l’amour triomphe grâce à la bienveillance, et l’entraide, et à toutes ces petites attentions qui habituellement passent inaperçues mais qui, dans les moments tragiques, représentent le plus beau message d’amour.

« (…) Il fallait apprendre à aimer vivre, et vivre pour aimer. »

Par amour de Valérie Tong Cuong est un roman bouleversant dans lequel le lecteur ne peut s’empêcher de s’attacher à cette famille, à ces personnages qui sont à la fois tous différents par leurs caractères mais si semblables par leur courage et leur force. Ce roman est un bel hommage au Havre, aux personnes qui ont vécu la guerre dans l’anonymat, à celles qui se sont battues pour la liberté, la leur et la nôtre.


Par amour, de Valérie Tong Cuong, 25 janvier 2017, éditions JC Lattès.

No Comments Yet

Comments are closed