Pauline Delabroy-Allard remporte le prix du roman des étudiants 2019

Une bonne fin d’année 2018 pour Pauline Delabroy-Allard qui publie aux éditions de minuit Ça raconte Sarah en septembre dernier et devient dans la foulée la lauréate du prix du roman des étudiants France Culture et Télérama.

Mercredi sur la Barge du Crous à Paris, s’est tenue la 6ème édition de remise du prix du roman des étudiants en compagnie des directrices de France-Culture et Télérama, Sandrine Treiner et Fabienne Pascaud, ainsi que la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal. L’ouverture de la soirée s’est faite par M. Lambert, directeur du Crous de Paris, qui était ravi de voir
que le Crous avait une nouvelle fois été sélectionné pour la remise de ce prix, car on oublie rapidement, lorsqu’on est étudiant, que le Crous ne se limite pas seulement au restaurant universitaire ou bien aux chambres et appartements estudiantins. Dans le cadre du prix des étudiants, c’est l’invitation à la culture, à la lecture et ainsi à la connaissance qui sont associées à ce service publique de la vie étudiante.

C’est quoi ce prix ?

On entend souvent parler du prix Goncourt ou bien du prix Femina qui sont souvent mis en évidence dans les médias, mais très peu du prix du roman des étudiants France-Culture et Télérama. La jeunesse de la création du prix et la modification de son nom sont certainement des points d’explications. Créé en 2006, le prix France-Culture et Télérama s’est orienté vers un public plus jeune en 2014 en ajoutant « roman des étudiants » avec, dans l’idée, de partager des nouveautés littéraires et de créer des rencontres entre étudiants et professionnels (écrivains, professeurs, libraires…). D’ailleurs, plus les années passent et plus le prix devient important. Cette année, il y avait environ 700 étudiants qui composaient le jury.

Parmi les lauréats précédents, Maylis de Kerangal pour Réparer des vivants, Olivier Bourdeaut pour son livre En
attendant Bojangles
, ou encore Gaël Faye en 2016 avec Petit pays.

Cette année face au roman de Pauline Delabroy-Allard, il y avait quatre autres romans portant sur des sujets très différents. Qu’est-ce que la performance ? Cette interrogation se pose dans le roman de Natalie Léger, La Robe blanche, qui analyse l’importance de la performance dans notre monde à travers l’artiste italienne Pippa Bacca qui voulut aller jusqu’à Jérusalem vêtue d’une robe de mariée afin de laver le désastre de la guerre.Le roman Arcadie d’Emmanuelle Bayamack-Tom questionne également un sujet d’actualité dans notre société, le genre et l’identité sexuels sont représentés à travers le personnage principal de Farah qui voit son corps de petite fille se modifier à la puberté pour celui d’un jeune homme.

Le lauréat du prix Goncourt de lycée faisait également partie de la sélection du prix des étudiants. Nicolas Mathieu publiait en aout 2018 son troisième roman, Leurs enfants après eux, qui relate la vie d’adolescents des années 90 dans une société de désindustrialisation.Et enfin, le quatrième roman en liste a un peu fait parler de lui dans les médias. Dans le roman Trois
enfants du Tumulte
, Yves Bichet utilise un personnage qui a réellement existé, et malgré l’autorisation de ne pas modifier le nom, quelques personnes ont tenté de saboter la promotion du livre. L’histoire nous plonge dans les révoltes de mai 68 à Lyon et dans les désillusions des personnages après le tumulte des manifestations, après la perte de l’innocence, comment
recommencer à vivre ? Et quelle vie mener ?

Pourtant, le roman qui a été élu par les étudiants ne parle ni de révolte sociale, ni de genre, et encore moi de performance, mais plutôt d’une passion amoureuse entre deux femmes et d’un chagrin d’amour. Deux personnalités opposées qui se rencontrent lors d’un repas, et qui tombent amoureuses. Le leitmotiv du roman, à savoir, désir, fuite, douleur, fait participer les émotions personnelles du lecteur, nous devons faire une pause dans la lecture, car nous sommes embarqués dans le tourbillon des sentiments de la narratrice.

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.