L’édito de février 2017

C’est un numéro quelque peu spécial que vous tenez sous votre souris ou entre vos mains en ce mois de février. Les choses sont allées à une vitesse si folle qu’il ne nous a même pas été permis de prendre quelques instants pour regarder en arrière. Pourtant, c’est bel et bien le cas, nous avons terminé notre premier quinquennat. Il n’est désormais pas question de nous retirer, mais plutôt d’amplifier notre action, nos idées, les projets que nous menons depuis cinq années avec vous.

Ensemble, nous avons déjà démontré que notre voix portait en elle une spécificité qui la rendait nécessaire. Nous n’avons donné la parole à personne, mais nous l’avons prise, pour donner nos points de vue, nos analyses, nos critiques. Nous avons dû batailler parfois, pour accéder en tant que journalistes à des événements, cela n’est pas encore terminé mais grâce à la confiance de certain.e.s nous avons acquis une légitimité dans ce paysage médiatique en permanente reconstruction.

C’est surtout grâce à vous, lectrices et lecteurs. Vous nous avez fait confiance dès le départ, dès le numéro pilote de septembre 2011, et nous n’avons depuis cessé de vous rassembler toujours plus nombreuses et nombreux, pour atteindre une audience que nous n’aurions jamais pu espérer. Alors que nous ne pensions atteindre que notre cercle d’ami.e.s, de parents, nous nous sommes rapidement rendus compte de la nécessité impérieuse de notre projet.

Merci pour tout, Maze, c’est grâce à vous.

Baptiste Thevelein

Directeur de la publication et de la rédaction

Co-fondateur, directeur de la publication et de la rédaction du magazine Maze. Étudiant en politiques culturelles et gestion de la culture en Europe à l'Institut d'Études Européennes de l'Université Paris 8. Vice-président d'Animafac, le réseau national des associations étudiantes.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés