Until Dawn : un succès inattendu Exemplaire

Sorti il y a près d’un mois, Until Dawn est un des gros succès de cette année 2015. Ce survival horror, volontairement axé dans un style slasher movie, s’est retrouvé en tête des ventes en France en août, et second en Angleterre. Explications.

Until Dawn est un jeu d’horreur sorti le 26 août 2015 en Europe, développé par Supermassive Games et édité par Sony Computer Entertainement. Disponible uniquement sur Playstation 4, le jeu regroupe les codes d’un slasher movie à la Scream. Un groupe d’ados un peu idiots, un chalet isolé, un psychopathe bien décidé à éliminer les jeunes gens un par un et des plans de caméra volontairement distants pour surprendre le joueur. Le but est simple, le jeu se déroulant sur une nuit, le joueur doit donc tenter de garder les 8 protagonistes en vie jusqu’à l’aube.

Un chalet isolé sur la montagne, des mines abandonnées, un ancien hôpital psychiatrique…

Lors d’une soirée arrosée dans leur chalet avec leurs amis, Hannah & Beth Washington trouvent la mort en tombant de la montagne. Un an plus tard, leur frère Josh réunit le groupe d’amis dans le même chalet pour commémorer la mort des deux sœurs. Mais au cours de la soirée, les choses tournent mal. Entre des ombres suspectes, la séparation du groupe et des bruits inquiétants, le joueur est très vite plongé au cœur de l’action et on comprend alors qu’un tueur rôde.
Le décor dans lequel le jeu prend place est un cliché de film d’horreur ; entre le chalet isolé dans la montagne, la grande forêt inquiétante, les mines abandonnées qui sont présentes sous la montagne et l’ancien hôpital psychiatrique, le tout se déroulant de nuit, Until Dawn concentre tous les lieux bien effrayants des jeux d’horreur.
De plus, les personnages sont caricaturaux, on retrouve les stéréotypes classiques des films d’horreur ; le beau gosse courageux (Josh), le bon copain qui fait des blagues (Chris), celle qui est timide et peureuse (Ashley), la fille un peu peste et emmerdeuse (Emily)…
Until Dawn reprend tous les codes des films d’horreur et les transpose brillamment dans son univers, le tout avec un style de jeu comparable à Beyond : Two Souls ou Heavy Rain.

« C’est l’effet papillon, petite chose, grande conséquence… »

Le gameplay se déroule sous la forme d’un récit interactif où le joueur est fréquemment invité à faire des choix. Le moindre petit choix peut avoir des conséquences pour le reste de l’aventure. C’est ce qui fait la richesse d’Until Dawn, d’un joueur à un autre, d’un choix à un autre, la fin sera tout autre. Le jeu possède donc de multiples fins, et c’est le joueur avec sa manette qui décide du sort des personnages. La moindre erreur peut donc entraîner un bouleversement de l’histoire, mettant les protagonistes en péril, voire amenant la mort de l’un d’entre eux. L’histoire s’articule autour du concept de l’effet papillon, même les choix les plus insignifiants peuvent changer la fin de l’histoire. Autrement dit, si le joueur fait les mauvais choix, son nombre de survivants sera très limité. A l’inverse, s’il choisit judicieusement, il pourra éventuellement tous les sauver.

Le succès d’Until Dawn s’explique également par le choix des développeurs d’engager des acteurs pour incarner les personnages. Le casting réunit notamment Hayden Panettiere (Claire Bennett dans la série Heroes) et Brett Dalton (Agent Grant Ward dans Marvel’s Agents of Shield). Un pari réussi puisque la modélisation rend les réactions des personnages beaucoup plus réalistes.

Until Dawn est arrivé en tête des ventes en France en août, devant Metal Gear Solid V et second en Angleterre. Un succès inattendu, auquel même Shuhei Yoshida, le président de Sony Computer Entertainement, ne s’attendait pas. « Nous pouvons dire que c’est une surprise » a-t-il déclaré.

Le bon succès d’Until Dawn avec son mode de jeu interactif pourrait donner des idées à Sony pour une éventuelle suite. On l’attend avec plaisir.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés