#Healthy, un phénomène qui envahit les réseaux sociaux - Maze Magazine

#Healthy, un phénomène qui envahit les réseaux sociaux

Manger sain, manger bio, manger « healthy », c’est la nouvelle obsession du moment, largement influencée par les réseaux sociaux, sur lesquels il est désormais impossible de surfer sans tomber sur une photo de l’assiette healthy de cette amie Facebook ou de la séance de yoga de cet abonné Instagram. Alors, véritable prise de conscience collective, changement de mode de vie ou simple phénomène web ?

La tendance healthy ? Quèsaco ?
Le leitmotiv : anima sana in corpore sano. Depuis quelques mois maintenant, on voit émerger un phénomène social de plus en plus envahissant sur les réseaux ; manger sain, faire du sport, et essayer d’atteindre le meilleur de sa forme ainsi qu’une certaine perfection physique. Alimentation à tendance végétarienne majoritairement à base de fruits, de légumes et de graines, musculation et fitness, séances de yoga… Partager en abondance son mode de vie « healthy » – « sain » en français – est devenu une habitude sociale, et il est rare de ne pas tomber sur le dernier repas de son amie de fac, ou sur la dernière séance de fitness de son voisin en naviguant sur son fil d’actualité.

Un phénomène largement relayé par les réseaux sociaux.
Ainsi, la grande majorité des plateformes comme Instagram, Facebook ou YouTube sont envahies par cette tendance émergente, qui a même son application dédiée. PumpUp, appli relativement récente, permet de partager ses repas équilibrés, ses efforts physiques du jour, ou ses photos motivation. En bref, un Instagram 100% healthy ! En parlant d’Instagram, de nombreux instigateurs du phénomène se sont appropriés le réseau, sur lequel on voit poindre des comptes dédiés à cette tendance #fit et #healthy. Kayla Itsines, coach sportif australienne et Sonia Tlev, son homonyme français, sont les premières sur la liste, avec un nombre d’abonnés qui approche les deux millions.
Quant à YouTube, la plateforme est loin d’être épargnée par le phénomène, et les vidéos de « fit girls » affluent car oui, on ne peut s’empêcher de remarquer que la healthy life semble toucher majoritairement des femmes. Le thème de ces vidéos ? Des « routines sport du moment », des recettes saines ou des séances d’entrainement à reproduire chez soi, il y en a pour tous les goûts et tout est mis en œuvre pour que le mode de vie healthy soit communicatif. Alors, véritable révolution des habitudes alimentaires et sportives, ou simple phénomène web éphémère ? Ce qui est sûr, c’est que la tendance semble faire de plus en plus d’adeptes, tant sur la toile que dans la vie, avec l’apparition progressive de chaînes YouTube dédiées comme celle de GeorgiaSecrets, qui compte désormais près de cinq-cents mille abonnés, ou celle de Sissy MUA, sur laquelle on retrouve des conseils healthy, fitness et bien-être. En règle générale, le réseau est assailli par le mouvement, et tout particulièrement grâce aux youtubeuses beauté qui le relaient abondement. En tête de liste, les youtubeuses et bloggeuses Caroline & Safia. Maîtresses en la matière, leur chaîne initialement dédiée à la mode et à la beauté s’axe de plus en plus vers ce nouveau mode de vie plus sain, qu’elles partagent aussi amplement sur leur compte Instagram et leur blog.

Réseaux sociaux et image de soi.
Si ce phénomène peut paraître anodin, il ne faut pas oublier que les réseaux sociaux peuvent être les instigateurs de tendances parfois poussées à leur paroxysme. Les médias sociaux font partie intégrante de la vie des jeunes, qui voient les personnalités du web comme de véritables modèles. Aujourd’hui, ces jeunes voient partout et au quotidien des hommes et des femmes en quête de perfection physique continuelle à travers l’alimentation et le sport. De cette façon, si le phénomène healthy compte de plus en plus d’adeptes, il compte parmi eux des jeunes qui cherchent à reproduire les conseils de ces influenceurs qu’ils prennent comme référence et auxquels ils se comparent. Si la « healthy way of life » peut apporter une évolution positive dans les habitudes alimentaires et sportives des personnes connectées, elle peut aussi amener les jeunes à se sentir mal dans leur peau et faire naître des complexes à force de voir défiler quotidiennement des photos ou vidéos de leurs modèles courant après la perfection physique dans les fils d’actualités de leurs différents réseaux sociaux.

Des réponses face à une tendance un peu trop présente.
Ce constat a été rapidement fait par un certain nombre de personnalités du web, et les réponses contestataires n’ont pas tardé à se faire entendre. Certains dénoncent un mode de vie purement factice dans lequel les réseaux sociaux joueraient un rôle de vitrine mensongère, d’autres protestent contre ce poids de la quête de la perfection physique qui pèse de plus en plus sur leurs épaules et sur celles des plus jeunes. Laura, de la chaîne Youtube “Qu’est-ce que tu fais Laura”, réagit de façon humoristique à ce message dans une vidéo sur sa page Facebook : « Il est temps pour nous de penser au bikini, et qui dit bikini dit régime, dit sport… Merde ! Mais c’est pas bientôt fini oui, dis ? Oh ! Sérieusement, on est en 2016, et personne ne semble choqué que ce genre de messages harcèle les femmes chaque année. […] Dans les magazines, sur Facebook, sur Instagram, à la télé, à la radio… Moi je crève putain, je crève. Parce que ouais, je kifferais avoir la ligne et être la plus belle sur la plage, ouais. Mais moi, j’aime la bouffe aussi. ». Une vidéo qui aborde le sujet sous le prisme de l’humour, et qui proteste contre cette tendance toujours plus présente qui consiste à faire du sport et à manger sain. Mais elle est loin d’être la seule à réagir ; les youtubeuses beauté EnjoyPheonix et Horia ont également contesté contre ce nouveau dictât web à travers des vidéos. « Ce qui se passe en ce moment c’est n’importe quoi. Le poids, le truc healthy […], les légumes, les machins, on mange des graines, vas-y qu’on fait tous du sport quatre fois par jour, juste stop, stop, stop. […] Il faudrait arrêter de faire croire à des gens qui n’ont pas de poids à perdre, qu’il faudrait qu’ils perdent du poids. », telle est la réaction de la youtubeuse Horia, entre autres, face à une tendance devenue de plus en plus pesante sur les réseaux sociaux. Des avis divergents, donc, entre phénomène web positif et instaurateur d’un mode de vie plus sain pour certains, et antithèse de l’acceptation de son corps pour d’autres.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés