Ciné news – Kevin Hart ne sera pas maître de cérémonie des Oscars

Chaque semaine, la rédaction vous résume une semaine de cinéma. Festivals, cérémonies, tournages et autres événements, vous ne pourrez plus dire que vous n’étiez pas au courant.

L’acteur américain du remake d’Intouchables ne présentera pas les Oscars

Deux jours après que l’acteur Kevin Hart ait dévoilé sur son compte Instagram qu’il était l’heureux élu de l’Académie des Oscars pour être le maître de la 91ème cérémonie, il a été obligé d’y renoncer à cause d’une polémique sur des tweets homophobes. Dans une vidéo, le comédien explique qu’il ne succédera pas à Jimmy Kimmel car l’ Académie lui a demandé de choisir entre présenter ses excuses ou renoncer. Il se défend en déclarant que ces tweets remontent à une  dizaine d’années et qu’il a déjà été entendu.

Kevin Hart a été vu récemment dans Jumanji : Bienvenue dans la jungle et dans Agents presque secrets aux côtés de Dwayne Johnson. Il partagera bientôt l’affiche avec  Bryan Cranston et Nicole Kidman dans le remake d‘Intouchables made in US. La cérémonie se déroulera le 24 février à Los Angeles et il faudra patienter pour en savoir plus sur le présentateur des Oscars 2019 ainsi que les nominations.

View this post on Instagram

Stop looking for reasons to be negative…Stop searching for reasons to be angry….I swear I wish you guys could see/feel/understand the mental place that I am in. I am truly happy people….there is nothing that you can do to change that…NOTHING. I work hard on a daily basis to spread positivity to all….with that being said. If u want to search my history or past and anger yourselves with what u find that is fine with me. I’m almost 40 years old and I’m in love with the man that I am becoming. You LIVE and YOU LEARN & YOU GROW & YOU MATURE. I live to Love….Please take your negative energy and put it into something constructive. Please….What’s understood should never have to be said. I LOVE EVERYBODY…..ONCE AGAIN EVERYBODY. If you choose to not believe me then that’s on you….Have a beautiful day

A post shared by Kevin Hart (@kevinhart4real) on

Le Paris International Fantastic Film Festival – du 4 au 9 décembre

Pour la 8èmeannée consécutive, le cinéma parisien Max Linder Panorama accueille le Paris International Fantastic Film Festival (PIFFF). L’évènement chapeauté par le magazine culte Mad Moviesa toujours pour objectif de mettre les films de genre à l’honneur et s’est ouvert avec le très réussi Assassination Nation de Sam Levinson (en salles actuellement), une pépite pop sur fond de féminisme badass aux images léchées et à la bande originale ultra entrainante. Au total, plus de 24 films seront présentés jusqu’à dimanche où le festival se clôturera avec Sorry to bother youde Boots Riley avec Lakeith Stanfield (Atlanta) et Tessa Thompson (Dear white people) et produit par Forest Whithaker.

Assassination Nation de Sam Levinson © Universum Film

L’Irishman de Scorcese sortira en salles

C’est l’acteur vedette du réalisateur, Robert De Niro lui-même, qui l’a annoncé lors de sa visite au Festival de Marrakech. Le nouveau long-métrage du réalisateur a été en grande partie financé par la plateforme Netflix et la question s’est donc posée d’une sortie sur la plateforme seulement. Le Hollywood Reporter rapporte les paroles de De Niro : “Netflix va présenter notre film comme il se doit, au cinéma, dans certaines salles, dans les meilleures salles possibles.” Avec un casting quatre étoiles (Robert De Niro, Al Pacino, Joe Pesci et Harvey Keitel), il aurait été dommage de ne pas diffuser le film dans les salles obscures. Encore reste-t-il à savoir dans quelles salles le film sera diffusé. Pour info, le film devrait retracer la vie de Frank Sheeran, un syndicaliste américain devenu tueur à gage.

Tournage The Irishman

 Emma Stone devient Cruella d’Enfer

Décidément, plus rien n’arrête les studios Disney. Un nouveau film en live action retracant l’histoire de la glaçante femme d’affaires qui a hanté notre enfance devrait être incarné par Emma Stone (La La Land). Déjà prévu puis annulé il y a trois ans, le film devrait cette fois voir le jour. Et le réalisateur pourrait être Craig Gillespie, à l’origine de Moi, Tonya, le biopic assez rock’n’roll, de la patineuse artistique Tonya Harding. Le réalisateur amènera-t-il sa patte déjanté au futur Disney ? On espère !

Un Pinocchio pour les grands

Guillermo del Toro a donné la couleur : son adaptation du conte Pinocchio pour la plateforme Netflix ne sera pas “pour toute la famille” puisque les sous-entendus du film seront politiques. Ce remake devrait arriver en même temps que celui de Disney, sous la direction de Paul King (Paddington). Pour ce nouveau live-action, l’acteur Tom Hanks serait en négociation pour jouer Geppetto. Une seule histoire mais deux films et deux ambiances.

Pinocchio

Blade Runner adapté en série animée

Après le succès critique de Blade Runner 2049 réalisé par Denis Villeneuve, et ce malgré une réception en salles mitigée, la licence culte de science-fiction initiée par Ridley Scott reprend de plus belle avec l’annonce d’une adaptation animée intitulée « Blade Runner Black Lotus ». En commun accord, la société Alcon Television et la plateforme d’animation Crunchyroll sont en pleine production de cette série qui s’annonce palpitante. Aux commandes de ce futur animé dystopique, Shinji Aramaki (Appleseed) et Kenji Kamiyama (Ghost in the Shell), avec l’assistance du fameux Shin’ichirō Watanabe (Cowboy Bebop) en producteur créatif, qui avait déjà réalisé le court-métrage d’animation annexe Blade Runner Black Out 2022. Après des déclinaisons en courts-métrages avec Blade Runner 2036 : Nexus Dawn et Blade Runner 2048 : Nowhere to run, la licence semble vouloir s’enrichir encore plus. L’histoire de la série nous transportera en 2032, soit dix ans après le black out qui a effacé toutes les données mondiales des serveurs informatiques. Malgré peu d’informations, il serait question de retrouver certains personnages de cet univers cyberpunk envoûtant. Treize épisodes sont programmés pour une date de sortie initiale aux États-unis encore inconnue.

© Warner Bros. France
Diane Lestage

Une étudiante en Bachelor Journalisme à l'ISCPA Paris qui entretient une relation de polygamie culturelle avec le cinéma, le théâtre et la littérature classique.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés