« Bodyguard » – Thriller sous haute tension

Agents secrets, cellule antiterroriste, jeux de pouvoir, état d’urgence… Bodyguard est une plongée dans les coulisses de la sphère politique britannique.

Six épisodes d’une heure, six épisodes d’un thriller sous haute tension qui a réussi à tenir en haleine près de 11 millions de Britanniques. La télévision de nos voisins anglais n’avait pas connu un tel succès depuis un épisode spécial de Doctor Who diffusé en 2008.

Ce nouveau hit de la BBC, débarqué il y a quelques jours sur Netflix, s’ouvre sur une scène marquante et intense d’une vingtaine de minutes. Le spectateur est immédiatement plongé dans l’ambiance électrique de la série alors que David Budd, un vétéran d’Afghanistan devenu policier, parvient à déjouer un attentat dans un train. Encensé par ses supérieurs, il est promu à la protection rapprochée de la Ministre de l’Intérieur Julia Montague, une figure politique controversée.

Tout est mis en œuvre afin de présenter David comme un véritable héros. Loyal et courageux, il doit cependant faire face à une femme de pouvoir ambitieuse qui défend des idées contraires aux siennes. L’image du héros est remise en cause à plusieurs reprises, à tel point qu’il est possible de se demander si David ne deviendrait pas une menace pour la ministre.

© BBC/World Productions

Connu pour son rôle de Robb Stark dans Game of Thrones, Richard Madden prête ses traits – et son accent inimitable – au protagoniste complexe de ce thriller politique. Aussi mécanique et froid qu’un robot (comme en témoignent ses innombrables “ma’am”), David se cache derrière sa carrure d’homme de mains pour refouler ses traumatismes d’ancien combattant. Celui qui semblait incapable de violer un quelconque protocole fend peu à peu la carapace au contact de la ministre avec qui il finit par entretenir une relation. Bien que prévisible, cette romance est intelligemment intégrée dans le récit et ne vient à aucun moment prendre le pas sur l’intrigue principale de la série. David s’humanise au fil des épisodes, ses sentiments et ses émotions refont surface pour donner lieu à des scènes bouleversantes.

La force de la série s’accroît à mesure que la menace terroriste s’intensifie. Plusieurs attaques sont perpétrées contre Julia, inscrivant plus que jamais Bodyguard dans l’actualité. La mini-série fait écho aux attentats survenus ces derniers mois dans de nombreux pays et propose de vivre ce climat intense de l’intérieur, du côté des politiques. La mise en scène millimétrée aussi bien des scènes d’action que des scènes plus intimistes contribue à maintenir un suspense constant tout au long de la saison (en partie réalisée par le français Thomas Vincent).

Pressenti pour incarner James Bond dans le prochain film de la franchise, Richard Madden gagne en crédibilité grâce à ce rôle qui le rapproche un peu plus du costume de l’espion le plus célèbre de Grande-Bretagne.

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Demain commence aujourd’hui.
Depuis 2011, Maze rassemble les jeunesses, en parle, et les fait parler. Média gratuit en ligne.