Cannes 2018 : une compétition plus audacieuse

Ce jeudi 12 avril, Thierry Frémeaux et Pierre Lescure ont dévoilé la Sélection officielle du prochain Festival de Cannes. Cette 71e édition, qui se déroulera du 8 au 19 mai a livré quelques surprises entre diversité, choix politiques et nouveaux réalisateurs.

Si tout le monde connaissait déjà le film d’ouverture, Everybody knows de Asghari Farhadi et la présence hors compétition de Solo : A Star wars story réalisé par Ron Howard, les sélections Officielle et Un Certain Regard, annoncées ce matin à l’UGC Normandie, sur les Champs-Elysées, affichent trois qualités essentielles : la diversité, la découverte et l’engagement.

Parmi les dix-huit films en compétition, quatre français dont En guerre de Stephane Brizé, un film toujours plus social où il retrouve Vincent Lindon lauréat du prix d’interprétation du festival de Cannes de 2015, qui campera un syndicaliste prêt à tout pour faire valoir les droits des ouvriers. Plaire aimer et courir vite marque le retour de Christophe Honoré sur la croisette après Les Bien Aimés en 2011 tandis que la réalisatrice Eva Husson foulera le tapis rouge pour la première fois avec ses Filles du soleil. Enfin, Jean Luc Godard, l’éternel faux absent du festival, accompagnera (ou pas) son nouvel objet cinématographique, Le Livre d’image.

Le Festival de Cannes, qui nous rappelle être un symbole de la liberté créatrice et politique, a fait une demande à Téhéran et au Kremlin pour que L’iranien Jafar Panaji et le russe Kirill Serebrennikov, assignés à résidence puissent venir présenter leur films : Three Faces (pour le réalisateur de Taxi Téhéran) et Leto.

On peut également noter les présences des asiatiques Ryusuke Hamaguchi, Jia Zhang-Ke, Kore-Eda Hirokazu et Lee Chang-Dong, des italiens Matteo Garrone et Alice Rohrwacher, des américains avec David Robert Mitchell et évidemment Spike Lee. La libanaise Nadine Labaki nous plongera quant à elle dans son Capharnaüm, alors que le dernier de cette liste A.B Shawki a la chance de voir son premier film Yomeddine concourir en sélection officielle

Des premiers prometteurs

Du côté d’Un Certain Regard, on relève également de la diversité au niveau des nationalités des cinéastes et des sujets abordés par ces derniers. Parmi les films sélectionnés, sept sont des premiers films et chez Maze on attend avec impatience Les Chatouilles de Andréa Bescond et Eric Métayer, Sofia de Meyem Benm’barek, Gueule d’ange de Vanessa Filho et Mon tissu préféré de Gaya Jiji ainsi que À genoux les gars d’Antoine des Rozières.

Hors compétition, on retrouve le très attendu Le Grand bain de l’acteur Gilles Lellouche sa tripotée d’acteurs. En Séance spéciale, Romain Goupil et Daniel Cohn-Bendit présenteront leur documentaire La Traversée qui aborde non pas Mai 68 (qui célèbre ses 50 ans) mais bien 2018, comme la majorité des films évoqués, qui sont tous très ancrés dans l’actualité.

Diane Lestage

Une étudiante en Bachelor Journalisme à l'ISCPA Paris qui entretient une relation de polygamie culturelle avec le cinéma, le théâtre et la littérature classique.

1 commentaire
  1. Merci pour la qualité de vos articles. Vous apportez un oeil neuf et plein de franchise à l’ancienne étudiante que je suis .. qui demeure passionnée de cinéma. Je suivrai avec intérêt vos publications durant ce festival .

Demain commence aujourd’hui.
Depuis 2011, Maze rassemble les jeunesses, en parle, et les fait parler. Média gratuit en ligne.