Ciné news – 2020, l’année de Kaamelott au cinéma

Tous les vendredi, la rédaction vous résume une semaine de cinéma. Festivals, cérémonies, tournages et autres événements, vous ne pourrez plus dire que vous n’étiez pas au courant.

Kaamelott sur grand écran

Adepte des réseaux sociaux, c’est encore une fois par leur biais qu’Alexandre Astier a averti son public. Cette semaine, en postant la photo d’une dune tout droit sortie d’un conte de fée, le réalisateur de la mini-série la plus rentable du XXIème siècle a annoncé que le tournage du premier film de Kaamelott allait débuter. Vraissemblablement, il s’agira d’une trilogie. On ne savait pas quand elle débuterait, ni quand elle serait enfin projetée dans les salles obscures. Les choses commencent à se préciser. Avec un tournage début 2019, on peut espérer une sortie dans le courant de 2020. Plus que quelques mois à patienter pour les fans qui attendent depuis plusieurs années le retour d’Arthur, Guenièvre, Léodagan, Perceval et tous les autres. On savait déjà qu’Alexandre Astier s’orienterait vers le format du long métrage. En effet, le dernier Livre de Kamelott avait légèrement divergé des précédents en proposant des épisodes longs et léchés plutôt que des capsules de quelques minutes, aux plans serrés et enchainés. Patience donc, tout vient à point qui sait attendre !

Oscars 2019 : Netflix et Marvel

Alors que la cérémonie Hollywoodienne tant attendue aura lieu le 24 février, on connaît désormais le nom des nommés, et surtout, des favoris. Deux films se distinguent, le film d’Alfonso Cuaron, Roma et La Favorite de Yorgos Lanthimos, qui sont chacun nommés dans dix catégories. À cette occasion, Netflix décroche d’ailleurs sa première nomination car c’est la fameuse plateforme qui a hébergé le film du réalisateur Mexicain. Ils sont suivis de près par A star is born de Bradley Cooper et Vice d’Adam McKay, sélectionnés dans huit catégories. Enfin, c’est une agréable surprise de voir le film Marvel Black Panther, de Ryan Coogler, en lice pour l’ultime consécration, celle du Meilleur film. Premier film de superhéros, même les Batman de Christopher Nolan ne se sont pas hissés jusqu’à cette catégorie.

Roma

Césars 2019 : des nommés et des oubliés

Avant la remise des prix américaine, ce sont les César français qui seront distribués, le 22 février. Sans surprise, le film de Gilles Lellouche, Le Grand Bain, a récolté dix nominations. Le même nombre que le film de Xavier Legrand, Jusqu’à la garde. Il n’y a cependant aucun grand favori. D’autres films sont nommés dans plusieurs catégories, tel que En liberté ! et Les Frères Sisters (neuf), La Douleur (huit), Pupille (sept) ou encore Guy (six), des outsiders qui pourraient repartir avec leur statuette. Il reste un grand mystère sur les films oubliés par l’Académie des César, comme Le Monde est à toi de Romain Gavras, Les Garçons sauvages de Bertrand Mandico, ou En guerre, le film social de Stéphane Brizé. Un acteur-réalisateur est au moins certain de repartir avec sa statuette et il s’agit de Robert Redford, qui se verra remettre un César d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.

|Copyright Mika Cotellon – (c) (2018) TRESOR FILMS – CHI-FOU-MI PRODUCTIONS – COOL INDUSTRIE – STUDIOCANAL – TF1 FILMS PRODUCTION – ARTEMIS PRODUCTIONS

Les Simpsons rempilent

Que de stress et de doutes ! Après le rachat de Twenty Century Fox par Disney, l’avenir de toute la production était en danger. On ne savait pas très bien ce qu’allaient faire les nouveaux acquéreurs de anciens produits de la maison. On a appris cette semaine que les pourparlers étaient positifs et que les Simpsons reviendraient bel et bien pour deux saisons supplémentaires. Les fans auront donc entre les mains une saison 31 et 32, de quoi tenir jusqu’en 2020. En revanche, le futur reste toujours conditionné et il faut en parler au conditionnel. La famille la plus célèbre d’Amérique pourrait ne pas connaitre de renouvellement ultérieur, car les nouveaux patrons de l’organe de production estiment la série trop couteuse. Un nouveau plan budgétaire ou un regain d’intérêt du public dans l’intervalle de temps pourrait changer la donne et raisonner les producteurs. En attendant, profitons des dizaines d’épisodes promis qui se profilent à l’horizon, et replongeons nous dans les anciens classiques des trente saisons précédentes pour se convaincre de la qualité des aventures des héros de Springfield.

Copyright Fox

Disparition de Jonas Mekas

Du haut de ses 96 ans, c’est un pan entier du cinéma underground américain qui s’en est allé ce mercredi 23 janvier. Touche à tout, collaborateur de l’avant-garde new-yorkaise des sixties, alternant les casquettes de réalisateur, d’écrivain, de journaliste, de poète et d’enseignant, la vie de ce réfugié lituanien est un roman à elle seule, à l’image de sa plus grande innovation : le journal filmé. Ce procédé unique, développé au cours de sa carrière, génère un cinéma instinctif, sensitif et profondément libre et humain. Fondateur du Films-Makers Cooperative puis de l’Anthology Film Archives, il était à la fois un créateur d’exception et un passeur d’images, cherchant à démocratiser, rendre accessible aux plus grands nombres des productions expérimentales parfois exigeantes mais jamais totalement inaccessibles. En marge du système et pourtant omniprésent et fondamental, redécouvrir l’oeuvre de ce cinéaste aujourd’hui semble plus que jamais essentiel, de part sa densité, sa pertinence et son influence, toujours croissante, au delà des frontières et à la croisée des genres. Un grand monsieur qui s’est éteint, mais dont le cinéma vivra encore longtemps.

Le Grand Prix Langlois pour le Théorème de Pasolini

Ce mardi s’est tenu à Paris la remise du Prix Langlois, du nom du père fondateur de la Cinémathèque française, qui encourage à la conservation patrimoniale et à la redécouverte des oeuvres cinématographiques ayant marquées l’histoire du cinéma mondial. Créer en 2005 le prix récompense des acteurs.trices physiques ou morales de l’industrie cinématographique (comédiens.iennes, réalisateurs.trices, producteurs.trices, fondations et cinémathèques) qui ont participé à la promotion d’oeuvres ou de métier du cinéma en conformité avec la volonté de Langlois de renouveler et transmettre le patrimoine cinématographique. Cette année c’est le Grand Prix a été décerné à l’emblématique Théorème de Pasolini, adaptation de son scandaleux roman éponyme, qui présente une critique acide de la bourgeoisie italienne. Un jeune homme y fait irruption dans le quotidien d’une riche famille italienne, et devient l’amant successif des membres de la famille. Présenté à la Mostra de Venise dans l’agitation explosive de l’année 68, Théorème est une oeuvre phare de la carrière cinématographique et littéraire de Pasolini, que le prix Langlois nous invite à redécouvrir

Copyright Tamasa Distribution

Double hommage pour Éric Rohmer

Après avoir diffusé l’année dernière L’ Amour l’après-midi ou encore Les Nuits de la pleine lune, la chaîne Arte met une nouvelle fois à l’honneur Éric Rohmer à travers ses emblématiques Contes des Quatre Saisons et le long-métrage Pauline à la plage. L’œuvre du cinéaste, neuf ans après la mort de celui-ci, se voit également transposée dans une rétrospective à la Cinémathèque de Paris, depuis le début du mois de janvier, et ce jusqu’au 11 février. Ce double hommage attire l’attention sur un réalisateur qui s’est d’abord illustré en tant que critique de cinéma pour les Cahiers, avant de passer derrière la caméra dès les années 50. Eric Rohmer a durablement marqué le grand écran à travers le jeu foisonnant et audacieux qu’il attribuait à ses acteurs et actrices, exaltant les balbutiements précoces des relations humaines.

Films disponibles gratuitement en replay sur Arte : https://www.arte.tv/fr/videos/RC-017119/eric-rohmer/
Plus d’informations sur le cycle Rohmer à la Cinémathèque de Paris : http://www.cinematheque.fr/cycle/eric-rohmer-485.html

Diane Lestage

Une étudiante en Bachelor Journalisme à l'ISCPA Paris qui entretient une relation de polygamie culturelle avec le cinéma, le théâtre et la littérature classique.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés