L’Agendart

En novembre, on peut tous le constater, il commence à faire frisquet. C’est donc l’occasion rêvée de se réfugier en intérieur et de courir les expositions et les festivités entre quatre murs. Ce mois-ci, c’et surtout notre vue qui sera enchantée

Le Festival de Nantes // du 1er au 6 novembre à Nantes (44)

Pour ce nouvel Agendart, j’aimerai vous parler du Festival des Utopiales qui se déroulera au palais des congrès de Nantes tout début novembre. C’est un festival qui explore le thème de la science fiction à travers tous les supports artistiques possible (le livre, le cinéma, la BD, les jeux, les jeux vidéos, les mangas, etc) avec un axe différent chaque année. Pour 2017, ce sera le Temps dans la science fiction : le voyage dans le temps, le temps qu’on prédit, qu’on modifie, et même la fin des temps ! Tant (ou temps) de points à explorer, à discuter, à expérimenter pendant une semaine avec des experts et des (moins) experts de la question. Pour accompagner son action, le festival voit très grand : on pourra lire des petites nouvelles de science fiction dans tous les transports publics de Nantes, construire une planète en lego et inventer son histoire, visiter les dix bibliothèques les plus incroyables de l’histoire grâce à une vidéo en 360 degrés, ou encore mon préféré : remonter dans le temps avec l’exposition “La Tram’ du Temps”.

Un bel et joyeux imbroglio d’idées mis en place par des passionnés, que je ne peux que vous conseiller !

Phane Montet

 

Scroll Era, l’exposition de Robert Proch // jusqu’au 18 novembre à Paris

How we judge me II ©Robert Proch

C’est sur les murs que Robert Proch a commencé à colorer son monde, mixant allègrement abstraction et figuration. Dans son univers, des visages, des silhouettes, et des morceaux d’architecture aux couleurs plus ou moins acidulées qui jouent avec nos perceptions et superposent plusieurs niveaux de sens. Le street artiste expose ce mois-ci à la galerie Openspace, boulevard Richard Lenoir, des œuvres qui semblent sortir tout droit d’un bug heureux bug de photoshop sous acide ;  des tableaux et structures qui ne se laissent pas enfermer dans des cadres y seront à admirer.

L’entrée est, comme toujours, gratuite, alors pourquoi ne pas y faire un tour pour en prendre plein les yeux et les neurones ?

Emma Henning

 

L’artwork de Zombillenium // Jusqu’au 11 novembre à Paris (Galerie Arludik)

Zombillenium 50 ©Arthur de Pins

Vous connaissez la fantastique BD Zombillenium d’Arthur de Pins, qui parle d’enfer, de monstres et de vie après la mort le tout dans un parc d’attractions ? Première bonne nouvelle : elle est adaptée au cinéma. Une seconde ? En l’honneur de sa sortie, une exposition avec de nombreuses pièces utilisées pour le chara-design et l’ensemble du concept art est organisée à la galerie Arludik, dans le quatrième arrondissement, spécialisée dans la présentation de travaux préparatoires d’œuvres connues du cinéma, de la BD ou des jeux vidéos. Ici, ce sont donc plusieurs artistes, réunis autour du projet d’adaptation de la célèbre BD, qui seront exposés pour répandre l’atmosphère si particulière de l’univers de Zombillenium en cette période d’Halloween. Alors vite, plus que quelques jours pour la redécouvrir et s’en imprégner avant de courir voir son adaptation au cinéma !

Emma Henning

Phane Montet

Docteur en curiosité, conteuse d’histoire, adepte des vidéos de vulgarisation sur youtube, et fan incontestée d’Alain Damasio, je veux changer le monde (entre autre) et faire dégonfler mes chevilles !