Le Paris Fringe Festival est de retour

Pour la troisième année consécutive, le Paris Fringe, le festival de théâtre consacré aux créations anglophones aura lieu du 11 au 14 octobre.

Quatre jours de théâtre et de performance avec, pour la première fois dans ce Festival consacré aux créations en langue anglaise, des spectacles en français et même en espagnol. Présentation de l’édition 2018 et sélection des spectacles à ne pas manquer avec Elizabeth Wautlet, co-directrice artistique du Festival.

Né dans les 1940 à Edimbourg, le concept Fringe (littéralement « à la marge ») a progressivement essaimé à New-York, Dublin ou Amsterdam. L’objectif est le même à chaque fois : faire du théâtre en privilégiant des formes innovantes et le traitement d’enjeux contemporains. En 2014, grâce à Dom Douglas, Reka Polonyi et Catherine Poueyto, Paris se voit enfin dotée de sa propre édition. Le projet est désormais piloté par un collectif d’artistes dévoués qui, pour l’édition 2018, ont souhaité sortir de la niche « expatriés »  et élargir la programmation au-delà des spectacles en langue anglaise.

Désormais installé dans le 19ème arrondissement (au Théâtre de Verre, 12 rue Henri Ribière), le festival propose cette année une petite vingtaine de projets (sur plus de 150 candidatures).  Parmi les heureux élus, le Karamazov de la compagnie belge Brecht Hermans inspiré du roman de Fédor Dostoïevski attire forcément l’attention.  Mais il n’est pas le seul: Form des anglais de Rendered Retina, une pièce pour trois performeurs et 20 000 boules de papiers (!) qui interroge notre rapport à la routine intrigue également. Mais, pour vous faciliter la vie et faire honneur au cosmopolitisme du Fringe Festival, Maze a sélectionné trois pièces (et de trois nationalités différentes évidemment).

La troupe bulgare du HaHaHa Impro theatre (c) Asen Kralev

 

Avant-Garde – HaHaHa Impro Theatre (Bulgarie)

Le concept Fringe souhaite soutenir des spectacles reposant sur des formes innovantes et traitant des sujets d’actualité. Avant-Garde de la compagnie bulgare HaHaHa Impro Theatre rempli parfaitement le cahier des charges. En effet, ce spectacle qui mélange mime et humour slapstick façon Charlie Chaplin entend aussi nous parler de lutte et de guerre à travers trois personnages de soldats (à moins qu’il ne s’agisse de clowns ?). Un spectacle tout public et sans parole (histoire de commencer tout en douceur).

Tout public – Jeudi 11 octobre à 19h30 et Vendredi 12 octobre à 18h30

SOLO CREO EN EL FUEGO – Los Prometidos (Espagne)

Voici LA pièce qui incarne toutes les intentions du Paris Fringe Festival : Solo creo en el fuego nous parle de l’histoire d’amour entre une icône française (Anaïs Nin) et une américaine (l’auteur Henry Miller) le tout en espagnol… définitivement cosmopolite et définitivement Fringe! Carlos Martín-Peñasco et Ángela Palacios adaptent pour la scène la correspondance entretenue par les deux amants entre 1931 et 1953 en la mettant en parallèle avec leur vie réelle… plein de questions, peu de réponse mais beaucoup de passion.

Samedi  13 octobre à 17h30, Dimanche 14 à 19h

Love For Sale – Compagnie des Wanderers (Canada)

Love for sale est un seul en scène qui prend successivement la forme d’une conférence, d’un thriller, d’un cabaret et d’une psychothérapie (rien que ça !). L’actrice Jane Walling y incarne tous les rôles, celui du Dr. Elizabeth Blake mais aussi celui de ses patientes toutes mystérieusement atteintes d’érotophobie (peur du sexe) et dont les vies sont liées à celles d’anciennes prostituées… Une pièce qui veut traiter de sujets parfois difficiles (la sexualité féminine) de manière tendre et légère.

En anglais – vendredi 12 octobre à 21h35 et dimanche 14 octobre à 17h20


Informations : Paris Fringe Festival au Théâtre de Verre, 12 rue Henri Ribière, Paris 19.  Réservations: http://parisfringe.org/

Chloë Braz-Vieira

Rédactrice en chef de la rubrique art. Toujours quelque part entre un théâtre, un film, un ballet, un opéra et une expo.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés