L’Agendart – Poupée, démons et princesse

Avec L’Agendart, la rédaction Art de Maze vous propose tous les quinze jours une sélection de cinq événements à ne pas manquer à Paris, en région et ailleurs.

Théâtre – Une maison de poupée de Lorraine de Sagazan d’après Henrik Ibsen

Après Démons de Lars Noren, la jeune metteuse en scène Lorraine de Sagazan propose une réécrite d’Une maison de poupée d’Henrik Ibsen (1879). Dans cette version 2018, les rôles sont inversés et c’est Nora, la femme, qui travaille tandis que son mari macho est à la maison. Bien qu’astucieux (le spectacle débute avec un extrait de King Kong théorie de Virginie Despentes), le travail de réécriture demeure moins intéressant que la mise en scène qui, certes, fait la part belle aux gimmicks du théâtre contemporain (musique live, projections de texte) mais de manière plutôt convaincante.

Une maison de poupée d’après Henrik Ibsen, mise en scène de Lorraine de Sagazan. Jusqu’au 6 octobre au Théâtre du Monfort (Paris 15ème) à 20h30. 1h40. Tarif : 5-25€ : http://www.lemonfort.fr/programmation/une-maison-de-poupee

Les Démons, mis en scène de Sylvain Creuzevault © DR Compagnie

 

Théâtre – Les Démons mis en scène par Sylvain Creuzevault, d’après Dostoïevski

Il est des instants, vous arrivez à des instants, où le temps s’arrête soudain et le présent devient une éternité” écrivait Fédor Dostoïevski dans Les Démons. Le metteur en scène Sylvain Creuzevault parvient pendant trois heures trente à saisir l’essence du texte écrit en 1870 par l’écrivain russe et qui devrait être monté au théâtre en plus de douze heures. S’il réussit à montrer sur scène la « substantifique moelle » du roman pour en faire une grande fresque socio-politique, c’est avant tout grâce à la justesse des corps et des voix de ces grands comédiens que l’on doit citer un par un : Nicolas Bouchaud, Valérie Dréville, Vladislav Galard, Michèle Goddet, Arthur Igual, Sava Lolov, Léo-Antonin Lutinier, Frédéric Noaille, Amandine Pudlo, Blanche Ripoche et Anne-Laure Tondu.

Les démons, mise en scène de Sylvain Creuzevault d’après l’œuvre de Fédor Dostoïevski. Jusqu’au 21 octobre à l’Odéon-Théâtre de l’Europe (Ateliers Berthier, Paris 17). Durée : 4h entracte compris http://www.theatre-odeon.eu/fr/saison-2018-2019/spectacles-1819/les-demons

Comédie musicale – Anastasia, el musical à Barcelone

De passage à Madrid, voilà l’occasion de faire un crochet par la en Russie grâce à une comédie musicale américaine… Acclamé à Broadway, Anastasia, el musical s’inspire directement du film d’animation de 1997 qui relate l’histoire de la princesse russe héritière des Romanov et rescapée de la révolution bolchévique. Salué par la critique et le public américain, la comédie musicale est mise en scène par Terrence McNally et sublimée par la musique et les paroles de Stephen Flaherty et Lynn Ahrens.

Du 3 octobre au 2 décembre 2018 au Teatro Coliseum de Madrid – Tarif : de 23 € et 89 € – durée : 2H25. Informations et réservations:  https://www.anastasiamusical.es/entradas

    Anastasia, el musical © Matthew Murphy

 

Exposition – Rois du monde. Art et pouvoir royal à travers les chefs-d’œuvre de la collection Al-Thani, Château de Fontainebleau

Après l’exposition du Grand Palais en 2017 et avant sa potentielle installation permanente à l’Hôtel de la Marine à Paris, la collection du cheik du Qatar Hamad bin Abdullah Al-Thani s’expose (partiellement) à Fontainebleau. Dans le cadre de l’exposition Rois du monde, le château français réunit quelques-unes des plus belles pièces de la collection privée autour de l’idée de la représentation de la figure royale depuis la monarchie sumérienne (2000 avant JC) aux royautés européennes du XIXème. Buste de pharaon et couronnes de joyaux garanties.

Collection Al-Thani, Château de Fontainebleau, Jusqu’au 8 octobre, tous les jours sauf les mardis de 9h30 à 18h30. Tarif : 10/12€.  http://www.musee-chateau-fontainebleau.fr/Rois-du-Monde-Art-et-pouvoir-royal

© Tg STAN

 

Théâtre – Atelier et Après la répétition du Tg STAN au Théâtre de la Bastille

Bien que les représentations du magnifique Infidèles, spectacle tiré du film du même nom scénarisé par Ingmar Bergman et réalisé par sa compagne Liv Ullman, viennent de s’achever, la compagnie flamande Tg STAN continue son occupation du Théâtre de la Bastille. Du 1er au 12 octobre, en collaboration avec les compagnies de KOE et Maatschappij Discordia, les trublions de Tg STAN présenteront Atelier, une pièce sur le travail (parfois très concret) du comédien sur scène. Et puis, à compter du 25 octobre, retour à Bergman avec Après la répétition. Montée comme un duo, la pièce fait s’affronter un metteur en scène et son actrice qui se trouve être la fille d’un de ses anciennes conquêtes qu’il avait dirigée dans le même rôle vingt ans plus tôt… Après la répétition sera l’occasion d’approcher de plus près la merveilleuse Georgia Scalliet dont la présence est généralement limitée aux planches de la Comédie-Française, institution dont elle est sociétaire.

Atelier, du 1er au 12 octobre, 1h40 et Après la répétition, du 25 octobre au 4 novembre au Théâtre de la Bastille (Paris 11ème) . 1h15. http://www.theatre-bastille.com/

Chloë Braz-Vieira

Rédactrice en chef de la rubrique art. Toujours quelque part entre un théâtre, un film, un ballet, un opéra et une expo.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés