L’Agendart – La sélection culture de la rentrée !

Avec L’Agendart, l’ensemble de la rédaction Art de Maze vous propose tous les quinze jours une sélection de cinq événements à ne pas manquer à Paris, en région et ailleurs…

  • Coup de coeur –   Le père de Julien Gosselin à la MC93 de Bobigny

Avant la reprise à Paris, en novembre, de sa pièce-monstre de plus de dix heures présentée au Festival d’Avignon cet été, Julien Gosselin est de retour avec Le père, une petite forme avec un seul acteur, le comédien Laurent Sauvage. Ce dernier incarne un agriculteur qui, entre crise de rage et crise de larmes, nous raconte sa faillite. On y questionne une certaine idée de la masculinité, de la réussite et de la solidarité… une adaptation très réussie du texte de Stéphanie Chaillou (L’homme incertain) sublimée par la mise en scène toujours léchée de Julien Gosselin (qui s’amuse ici avec des néons et du gazon frais…) et la musique électronique de Guillaume Bachelé.

Dans le cadre du Festival d’Automne à Paris à la MC93 de Bobigny (métro 5 “Bobigny-Pablo Picasso) – Du 13 au 29 septembre – Tarifs : de 9 à 25€ – 1h15 – Informations et réservations : https://www.mc93.com/saison/le-pere 

  • Théâtre – Hate de Laetitia Dosch au Théâtre des Amandiers de Nanterre

Dans le cadre du Festival d’Automne à Paris, on pourra également découvrir le nouveau spectacle de Laetitia Dosch. Dans Hate, l’actrice révélée au grand public l’année dernière par le film Jeune femme évolue pendant plus d’une heure avec, pour seul partenaire, Corazon, un cheval…  Une sorte de one woman show barré, à la fois drôle et (trop) égocentrique et dont la scénographie poétique signée Philippe Quesne et la forme ne peuvent qu’intriguer.

Dans le cadre du Festival d’Automne à Paris, au Théâtre des Amandiers de Nanterre du 15 au 23 septembre 2018 – RER A arrêt « Préfecture de Nanterre » – 1h15 – Informations complémentaires et réservations : http://www.nanterre-amandiers.com/billetterie/

Laetitia Dosch et Corazon © Philippe Quesne et Dorothée Thebert Filliger

 

  • Théâtre – Le Procès de Krystian Lupa au Théâtre de l’Odéon à Paris

Après avoir occupé les scènes parisiennes pendant plusieurs années avec des adaptations de l’auteur autrichien Thomas Bernhard, Krystian Lupa, le grand metteur en scène polonais revient en France avec une mise en scène du Procès de Franz Kafka. Même s’il a pu dérouter avec certaines adaptations de Bernhard, il s’agit toutefois d’un immanquable (si vous arrivez à avoir des places).

Dans le cadre du Festival d’Automne à Paris, Du 20 au 30 septembre à l’Odéon-Théâtre de l’Europe (6ème arrondissement). Durée : 4h30 (entractes comprise)s, en polonais surtitré en français. Réservations : http://www.theatre-odeon.eu/#

  • Exposition – « Anarchitecte » de Gordon Matta-Clark au Jeu de Paume à Paris

Disparu prématurément à l’âge de 35 ans, Matta-Clark est célèbre pour ses œuvres in situ dans des bâtiments abandonnés et a eu une influence importante sur les artistes et architectes contemporains. Célébrant la diversité des œuvres et des formats (de la photographie à la gravure), cette exposition revient sur le rapport de Gordon Matta-Clark à l’architecture depuis ses premiers « découpages » de bâtiments dans le Bronx des années 70.

Jusqu’au 23 septembre au Jeu de Paume à Paris. Tarifs : 7,50€ / 10€. Fermé le lundi, nocturne jusqu’à 21h le mardi. Informations complémentaires et réservations : http://www.jeudepaume.org/

Gordon Matta-Clark © Harry Gruyaert
  • Exposition – « Nicolas de Staël en Provence » à Aix-en-Provence

Il reste encore quinze jours pour prolonger l’été et découvrir l’exposition de l’Hôtel de Caumont consacrée au peintre Nicolas de Staël. A travers 71 peintures et 26 dessins, le centre d’art aixois effectue un retour entre juillet 1953 et juin 1954, période durant laquelle de Staël a séjourné en Provence. L’horizon est bleuté et la Provence peinte de couleurs chaudes, précipitez-vous !

Du 27 avril au 23 septembre à l’Hôtel de Caumont – Centre d’Art, à Aix-En-Provence – Tarifs : 14€/10€

Paysage de Sicile, Nicolas de Staël, 1953 © Jean-Louis Losi

 

Chloë Braz-Vieira

Rédactrice en chef de la rubrique art. Toujours quelque part entre un théâtre, un film, un ballet, un opéra et une expo.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés