Festival d’Avignon OFF – « L’Avalée des avalés » : la littérature québécoise à l’honneur

Implanté à Montréal, le “Théâtre du Nouveau Monde” présente cette année à Avignon L’Avalée des avalés. Adapté du premier roman de Réjean Ducharme, auteur phare de la littérature québécoise, ce texte puissant est honoré par une mise en scène originale et une interprétation prodigieuse. Cette pièce saura vous chambouler dans un voyage au cœur des maux d’une enfant de 11 ans.

“Je ne veux pas éprouver, mais provoquer”

L’Avalée, c’est Bérénice Einberg, 11 ans, autoproclamée neurasthénique. Elle vit sur une île proche de Montréal, auprès de sa mère catholique et de son père, juif. Pour échapper à l’horreur d’aimer, Bérénice s’est fabriquée un monde bien à elle. Elle rejette l’intolérable quotidien que lui inflige son cadre familial. Heureusement, il y a Christian, son frère tant aimé avec qui elle rêve de s’échapper.

La mise en scène que nous offre cette adaptation nous projette allègrement dans l’imaginaire écorché-vif de Bérénice. Sur scène, le décor confiné est optimisé par de brillants artifices. La musique s’accorde parfaitement à cette atmosphère envoûtante. Les états d’âmes de Bérénice nous percutent. A ses côtés, on hurle de l’intérieur et on rit de l’absurdité du monde.

©Yves Renaud

La justesse des comédiens nous offre un véritable spectacle émotionnel. D’une énergie sans limite, leur jeu déploie avec force toute la dureté du texte : ses métaphores puissantes, son style authentique et truculent. Un plaisir que de se laisser avaler par un admirable travail de jeu et de scénographie.

Renseignements: 

L’Avalée des avalés (1H10), mise en scène de Lorraine Pintal

Du 06 au 29 juillet 2018 à 12H50, au théâtre du Petit Louvre, Avignon (relâche les 18 et 29 juillet) puis du 06 novembre au 08 décembre 2018 à 19H30 au théâtre Les Déchargeurs, Paris 1er 

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés