Avignon 2017 : la liste de vos envies, notre pré-sélection

Parce que c’est un casse-tête pour le festivalier ou la festivalière de remplir son planning, Maze propose une série de pièces à aller voir. Petit guide pour réussir sa sélection de spectacles.

La 51ème édition du OFF d’Avignon s’est ouverte hier, en compagnie de la 71ème édition du Festival d’Avignon In. Le OFF d’Avignon permet notamment de découvrir les créations de jeunes compagnies, qui ont très peu de subventions et qui peinent à entrer dans le circuit, et qui pourtant font un travail de qualité. Le festival mythique est un peu le lieu prophétique de toute la production de l’année qui suit. Les directeurs et directrices de grandes salles de théâtre viennent de tout l’hexagone faire leur marché, mais c’est grâce au public également que les compagnies décollent. Mais celui-ci est parfois perdu, le choix étant titanesque : plus de 1000 représentations par jour cette année dans plus de 120 lieux différents ! La variété des genres est, elle aussi, au rendez-vous : théâtre, cirque, clown, chanson, boulevard, marionnette, improvisation, danse, humour, conte, mime, théâtre musical, théâtre citoyen, magie… Il faut rajouter à cela la trentaine de création du In dans 20 lieux différents… Un casse-tête donc. Qu’à cela ne tienne, Maze a tout prévu et vous a concocté une petite liste éclectique, absolument non exhaustive, de ce qui paraît être intéressant à aller voir.

OFF

  • Ground Zero (théâtre), par la compagnie Avant l’aube, au Théâtre des Barriques, 18h10. Inspiré des Années d’Annie Ernaux. Cette année, l’oeuvre d’Annie Ernaux est reprise un peu partout dans le OFF.
  • Mon Olympe (théâtre), par la compagnie des Mille printemps, Théâtre des corps saints, 22h20. Manifeste pour plusieurs féminismes.
  • Depuis l’aube (ode au clitoris), par Pauline Ribat, Gilmagesh Belleville, 21h20. Pour une parole libérée.
  • F(l)ammes, par Madani compagnie, Théâtre des Halles, 11h. Dix jeunes femmes nées de parents ayant vécu l’exil prennent la parole. Parce que le théâtre est aussi là pour donner la voix et la parole à ceux et celles qui ne l’ont que trop peu.
  • Suzanne la vie étrange de Paul Grappe (théâtre), par la compagnie Rosa Rossa, Théâtre pixel Avignon, 19h50. Le travestissement pendant la guerre.
  • Le Quatrième mur (théâtre), par la compagnie des Asphodèles, Théâtre des Carmes, 19h. Tiré du roman poignant de Sorj Chalandon qui parle du théâtre en tmps de guerre.
  • Les Fils de la terre (théâtre citoyen), par la compagnie Arbre, Théâtre des lucioles, 18h50. Une tragédie rurale d’après le documentaire d’Edouard Bergeon.
  • Driftwood (cirque), par la compagnie Casus Circus, Présence Pasteur, 14h15. Après le succès de Knee deep, ce cirque contemporain ne peut que donner envie.
  • Choses et autres (marionnettes), par la compagnie Haut les mains, Présence Pasteur, 11h20 et 17h35. Jacques Prévert, une contrebasse, et des marionnettes.
  • Garance (Chanson), Maison de la Parole, 13H. Digne héritière d’Anne Sylvestre.
  • Still in paradise (théâtre), par la compagnie Yan Duybvendak, Manufacture patinoire, 19h15. Pièce fleuve (4h30) et magistrale.
  • La Cruche (théâtre), par la compagnie L’Envolée lyrique, Théâtre Notre Dame, 14h10. Succès du Off 2016.
  • Circé (théâtre), par la compagnie Désordres, Théâtre des 2 galeries, 19h35. La distribution change chaque soir pour interpréter Homère et les spectateurs participent !
  • Circuit (danse), par David Rolland Chorégraphies, La Manufacture, de 10h à 13h30. Circuit de 15 minutes pour un spectateur unique, pour un immersion artistique et intime totale.
  • Au cœur des ténèbres (théâtre), par Raskine & Compagnie, Petit Louvre (Templiers), 18h. Roman de Conrad + Poésie de Rimbaud = intensité théâtrale.
  • De si tendres liens (théâtre), par Renn Compagnie, Petit Louvre (Templiers), 21h30. Une histoire entre mère et fille…
  • Camille contre Claudel (théâtre), par la compagnie Laboratoire de l’acteur, Théâtre du Roi René, 17h15. Une personnalité artistique charnelle et passionnée mise à l’honneur.
  • Enfin vieille ! (humour), par la compagnie Chapeau l’artiste, Théâtre BO, 12h. Laura Elko est brillante, drôle, hongroise et ventriloque. Le cocktail explosif pour réussir un bon one woman show.

Et bien d’autres choses encore…

IN

  • Sopro, Tiago Rodigues, Cloître des Carmes, 22h, du 7 au 16 juillet. Rodigues nous parle de la souffleuse du théâtre de Lisbonne.
  • Les Parisiens, Olivier Py, La FabricA, 15h, du 8 au 16 juillet. Spectacle tourbillon et comédie humaine parisienne.
  • Bestie di scena, Emma Dante, gymnase du lycée Aubanel, 20h, du 18 au 25 juillet. De la folie à la Emma Dante, de l’Italie, de l’eau, de la nudité, de la liberté du mouvement… Après les prouesses de Le Sorelle Macaluso, on ne demande qu’à replonger dans l’univers de Dante, ou le corps est roi.
  • Vaille que vivre (Barbara), Eric Soyer à la scénographie, Cour du lycée Saint Joseph, 22h, du 23 au 26 juillet. Un hommage de Juliette Binoche pour les 20 ans de la mort de Barbara. Les spectacles dédiés à Barbara foisonnent également dans le OFF.

AUTRES

  • On aura tout (lectures), Christiane Taubira et Anne-Laure Liégeois, au jardin Ceccano, 12h, du 8 au 23 juillet.

 

Hortense Raynal

Rédactrice Maze Magazine.
Passée par Le Monde des Livres.