“Transitoire: le kiosque”, l’exposition rennaise qui mêle la ville et l’art

A Rennes, neuf artistes investissent le kiosque de la Place de la République, un lieu emblématique de la ville. L’occasion de révéler autant que questionner les espaces de notre quotidien.

Une démarche ambitieuse 

Tout d’abord pavillon de jardin, puis espace de représentations musicales ou encore de vente de fleurs et de journaux, le kiosque est la structure extérieure caractéristique du confort et du loisir en milieu urbain. Dans l’exposition Transitoire, ce grand classique du paysage citadin, trouve une nouvelle vocation artistique.


Visuel : Zoé Lecossois et Marion L’Helguen

Le projet lancé par Anouk Chardot et Fanny Gicquel, deux anciennes élèves de l’Ecole européenne supérieure d’art de Bretagne, repose sur un concept à la fois simple et original : chaque jour inviter un artiste différent à investir ce lieu de passage. Jusqu’au 22 mars, neuf artistes en formation ou déjà diplômés proposeront leur propre mise en valeur du kiosque. L’ambition de Transitoire est de jouer avec les codes classiques de l’espace d’exposition et de dépasser la frontière entre intérieur et extérieur, le tout avec un humour décalé.

Jeudi 14 mars, Léa Hochmuth a transformé le kiosque en “Vivarium” et, le 22 mars Anouk Chardot proposera sa “salle d’attente”. De son côté, Vincent-Michaël Vallet, élève des Beaux-arts de Rennes, expose une série d’aquarelles intitulée “Sept à la maison” représentant des allégories animalières des sept péchés capitaux. Au total, neuf artistes s’approprieront cet espace.

La place de la République à Rennes, avec son kiosque central – Photo: Le Star

Lieu public

De part sa position centrale, le Kiosque de la place de la République représente un enjeu central. Point focal d’une immense esplanade constamment agitée et fréquenté, le Kiosque est un élément familier des rennais. Trop peut être ? Sa surexposition au milieu de la place finirait presque par le rendre invisible. Pourtant, il est un lieu de passage en lui-même, voire d’arrêt. C’est finalement le lieu idéal pour faire découvrir de jeunes artistes et favoriser leur intégration avec la ville. Occuper ce kiosque, c’est s’affranchir des médiums traditionnels en réinventant le concept d’exposition et proposer un écart, un pause dans les trajets quotidiens et routiniers des passants. Les installations proposées embrassent ce rapport à la fugacité et au passage et, comme les citadins en mouvement d’un point A vers un point B, elles sont toutes éphémères… ou presque puisque les travaux des deux commissaires Anouck Chardot et Fanny Gicquel seront repris à la Galerie Pictura de Cesson-Sévigné fin mars.

Transitoire : le kiosque par et avec Anouk Chardot, Fanny Gicquel, Charly Graviassy, Lea Hochmuth, Dounia Ismaïl, Soto Labor, Yann Larmor, le collectif Uklukk et Vincent-Michaël Vallet – Place de la République à Rennes. Jusqu’au 22 mars 2019 de 8 h à 20 h. Informations: http://agenda-pointcontemporain.com/transitoire-place-de-la-republique-rennes/

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.