Une abracadabrantesque nostalgie

Ces dernières années, il n’a pas dû vous échapper d’entendre que « Jacques Chirac est cool » ou de voir son visage floqué sur un t-shirt. En effet, l’ex-président est devenu un phénomène culturel malgré lui. Alors que son état de santé se dégrade considérablement, Jacques Chirac incarne plus que jamais, dans l’imaginaire des jeunes d’aujourd’hui, le cool et la modernité et ce malgré ses défauts.

Jacques Chirac est un véritable animal politique : député de la Corrèze, premier maire de Paris depuis 1893 (jusqu’à 1977, la mairie était supprimée et Paris était gouvernée par un président du conseil municipal), ministre, Premier ministre, président de la République… Toutefois, Jacques Chirac en 2017, c’est aussi et surtout son visage floqué sur une flopée de t-shirts mais également la star de blogs remplis de centaines de ses photos. C’est également des pages Facebook « Chirac 2022 » qui militent avec humour pour sa candidature à la future élection présidentielle. Il est la figure du décontracté et de l’élégance à la fois. Il est « swag » tout en défiant l’anachronisme qui s’en accompagne. Jacques Chirac semble être de tous les temps et encore plus d’aujourd’hui.

T-shirt à l’effigie de Jacques Chirac. Graffitee.

 

Le faux fossé générationnel

Il est âgé de 84 ans et, paradoxalement, c’est la génération des 20-30 ans d’aujourd’hui qui s’est emparée de ce phénomène. Ils étaient pourtant bien trop jeunes pour avoir un souvenir éclairé des mandats électoraux de Jacques Chirac. Sa première victoire à l’élection présidentielle remonte à l’année 1995, soit il y a 22 ans. Autant dire que ceux qui ont initié l’idée avaient 10 ans tout au plus lorsque « Chichi » accédait au pouvoir. C’est à cette génération qu’appartiennent Mathieu et JP, les fondateurs du Tumblr Fuck Yeah Jacques Chirac. Ce blog est devenu une référence dans l’enthousiasme suscité autour de l’homme politique. Il recense toutes les photos les plus décalées de l’homme politique. On le voit dans un avion, les pieds sur le siège d’en face, ou encore à la plage, torse nu. Cette idée leur est venue d’ « un délire américain » à travers lequel de nombreuses adresses de Tumblr commençaient par « fuck yeah ». C’est le nom de Jacques Chirac qui leur a semblé évident pour l’adapter « à la sauce française ».

Jacques Chirac dans le Concorde.

 

Un engouement récent

Mais alors quand tout cela a commencé ? Pour Mathieu et JP, c’est en partie avec la création de leur blog en 2011. En effet, il y a quelques années, on a commencé à voir fleurir des portraits de Jacques Chirac un peu partout sur les réseaux sociaux. Une pratique nouvelle, un peu sortie de nulle part. Du jour au lendemain, il est devenu une sorte d’égérie de mode. Toutefois, ce n’est pas la première fois qu’on dépeint Jacques Chirac comme un homme décontracté, sympathique et populaire. L’émission Les Guignols de l’info sur Canal+ (1990-2015) transforme l’homme politique en une marionnette proche des Français, qui aime la bonne bouffe et la vie. L’émission a ainsi renforcé les traits caractéristiques de l’homme bon vivant qu’était Jacques Chirac et beaucoup disent qu’elle a aidé à son élection en 1995.

À la cool

C’est avant tout l’homme des années 1970 qui semble avoir marqué notre époque. Mathieu et JP expliquent s’intéresser aux clichés des années 1970-1980, avant son mandat présidentiel. « C’est peut-être ce Chirac en pleine ascension, super fonceur, qui plaît aux jeunes ». Il apparaîtrait alors comme un exemple voire un style de vie à suivre : un homme qui n’a pas la langue dans sa poche, qui gravit les échelons du pouvoir, fidèle à lui-même, parfois à la limite du beauf. Pour eux, Jacques Chirac « représente une époque récente mais très différente, une France plus libre et apaisée, même si tout ça est un peu fantasmé ».

En 1986 à Nouméa en Nouvelle-Calédonie, où il se déplace en tant que Premier ministre

 

Durant les années 1970, Jacques Chirac impose un style différent et jeune, portant des costards la cigarette au bout des lèvres. Le dévolu aurait pu être jeté sur un autre personnage de la vie politique française puisque Jacques Chirac n’a pas été le seul à imposer un nouveau style en politique. Valéry Giscard d’Estaing l’avait tenté. Il se voulait proche des Français, mettant en scène des situations assez cocasses. On se rappelle notamment de son invitation aux agents de la collecte des déchets de Paris pour venir dîner à l’Elysée. Quand on demande aux créateurs de Fuck Yeah Jacques Chirac pourquoi ça n’aurait pas pu être lui, ils expliquent que la proximité qu’il cherchait à créer était « un peu factice, forcée » et son physique peu flatteur. Finalement, Jacques Chirac se démarque par son unicité, « son fameux profil, son côté spontané, franchouillard mais en costume sur mesure. »

Sans rancune

Mais alors pourquoi ne lui garder que ses belles actions et paroles ? Lui qui pourtant avait été condamné à deux ans de prison avec sursis pour l’affaire des emplois de fictifs à la mairie de Paris. Cette affaire, très médiatisée, pointait du doigt la rémunération d’employés du Rassemblement pour la République (RPR) par le conseil municipal de la mairie de Paris, deux entités distinctes. Pourquoi se souvenir de ses amusantes citations (vous pouvez d’ailleurs les retrouver dans la Chirac Machine) alors qu’il pouvait se montrer détestable,  y compris dans ses mots ? (on se souvient de ces propos sur “le bruit et l’odeur”). Lui qui tenait tête à ses homologues étrangers n’était pas toujours aussi décontracté qu’il voulait bien le montrer. Selon Mathieu et JP, les gens n’ont pas forcément oublié ses zones d’ombres. En revanche, elles auraient ajouté quelque chose « à l’aura et l’humanité du personnage. » Comme si tout lui avait réussi. Pour eux, c’est le mélange parfait : « Gentleman et voyou à la fois, c’est un peu ce qui a inspiré notre slogan “smooth pimping, suave gangsterism”. »

Le 17 juin 1975 à Paris – © Georges Bendhirem / AFP

 

Une chose est certaine, c’est qu’il aura marqué par sa personnalité. 83% des Français déclarent avoir un bon souvenir de sa présidence (sondage IFOP). Jacques Chirac est également resté le président préféré des Français. Il reste un personnage moderne dans l’imaginaire des générations actuelles : « aucun autre ancien président ne pourrait faire l’objet d’un culte apolitique comme Chirac ». Et si la nostalgie s’est installée depuis plusieurs années, il est évident qu’elle s’amplifie avec le dégradation de la santé du grand homme politique qu’a pu être Jacques Chirac, aussi controversé puisse-t-il être.