LITTÉRATURE

La Petite sélection #2 – Monts et merveilles

© Guillaume Lacoste, à partir de l'image d'Elisa Géhin

La rédaction littérature vous propose un rendez-vous trimestriel, à l’adresse des petits et des plus grands, pour parcourir la riche actualité éditoriale des albums jeunesse.

Maman Monstre Chiang Meng-Yu

Maman monstre vient d’accoucher de son bébé, une boule de poils terriblement mignonne surmontée de deux petites oreilles pointues. Terrifiée qu’il arrive quelque chose à son enfant, elle décide de le remettre dans son ventre. Pour lui faire voir le monde, elle en ingurgite des morceaux (arbres, nuages, cerf-volants, livres) jusqu’à ce que … ! En quelques pages, Chiang Meng-Yun saisit l’amour-fusion d’une mère pour son enfant et le caractère chaotique du monde dans un album réjouissant.

Maman Monstre de Chiang Meng-Yun, trad. Julia Kerninon, éditions La Martinière, 48p., 13,90euros.

Marie Viguier

Une aventure au royaume de porcelaine – Katerina Illnerova

© éditions Obriart / Katerina Illnerova

Un coup de vent jamais n’apportera plus de beauté. Un pêcheur sur sa barque voit son chapeau emporté par une bourrasque : en le suivant, le cadre lisse de l’image se brise. Le voilà devenu un dessin parmi les ornements des vases et autres porcelaines de Chine. Pas un mot dans cette aventure merveilleuse, seulement le foisonnement des détails. Un album inspiré par l’Asie visuellement magnifique et inventif d’une jeune autrice tchèque gagnante du Silent Book contest en 2022.

Une aventure au royaume de porcelaine de Katerina Illnerova, éditions Obriart, 36 pages, 18 euros.

Anaïs Dinarque

Ça ne tient pas debout – Élisa Géhin

© Les fourmis rouges / Elisa Géhin

Ça ne tient pas debout est une étude facétieuse sur le quotidien des bébés. Elisa Géhin le présente comme un « manuel d’utilisation des bébés à l’usage des autres personnes ». Ces êtres tout juste nés qui peinent à se faire comprendre et à tenir en équilibre, bougent, rampent, babillent et surtout, dorment. L’autrice-illustratice représentent les êtres de manière drolatique et maniériste. Elle dessine d’abord les silhouettes au stylo noir puis apporte la couleur. Un album graphique et punchy.

Ça ne tient pas debout, Élisa Géhin, éditions Les fourmis rouges, 56p., 14,50euros.

Marie Viguier

Canicule – Doug Salati

© Le Génévrier / Doug Salati

Il y a du Virginia Woolf dans cet album. Souvenez-vous de Flush, cette biographie du chien de la poétesse Elizabeth Barrett Browning et des fragments – coupures de journaux, affiches, scènes de rues – perçus en voiture par Orlando dans le livre éponyme. Dans Canicule, la ville gronde, étouffée par la chaleur suffocante. Un chien traîné en laisse, étouffe lui aussi. « Impossible de se poser / de renifler / ou de patienter. / Quelle foule ! » C’est son point de vue fragmenté que l’on adopte, via un flux de conscience typiquement hérité de Woolf. L’album Hot Dog – titre humoristique en version originale -, est drôle et inspiré.

Canicule de Doug Salati, éditions Le Genevrier, 48 p. 18,00 €

Anaïs Dinarque

Ma cape – Julia Thévenot et Anne-Hélène Dubray

© éditions Sarbacane / Anne-Hélène Dubray

Ce court album est une ode à l’imagination enfantine. Quand les adultes voient dans les choses des objets utilitaires comme un drap ou une serviette  ; l’enfant leur attribue des pouvoirs. Avec, on peut voler, devenir invisible ou super-héroïque. Ma cape est l’histoire malicieuse du déguisement – faire d’un rien, un accessoire magique – racontée au travers de dessins contourés aux couleurs contrastées. 

Ma cape de Julia Thévenot et Anne-Hélène Dubray, éditions Sarbacane, 32p., 14,90euros.

Marie Viguier

Une année ensemble – Claire Lebourg

© école des loisirs / Claire Lebourg

Dans une année il y a les saisons qui passent bien sûr, mais il y a aussi tous ces lieux où l’on se rend : le marché, la bibliothèque, l’école, la plage… Dans cet imagier, Claire Lebourg mêle temps et lieux de l’enfance. Une année ensemble foisonne de détails et de douceur. Pas besoin de texte : le vocabulaire vient avec les images et l’histoire se construit en petites scènes, pour se perdre dans ce Où est Charlie d’un genre attendrissant.

Anaïs Dinarque

Une année ensemble de Claire Lebourg, Ecole des loisirs, 17,50 €

La mer, la nuit – Carine Prache

© Hélium éditions / Carine Prache

Que font ces animaux quand nous dormons ? Le soleil se couche. Le ciel rougeoie. Nous plongeons sous l’eau, direction les fonds marins. Les planches, magnifiques, de Carine Prache donnent à voir les couleurs, les formes et les textures de certains de ces animaux : crabe boxeur, poissons-clowns, murènes, cachalots. À la tombée de la nuit, certains en profitent pour chasser loin des prédateurs, d’autres se reposent : à la verticale, dans un cocon ou en se camouflant.

La mer, la nuit de Carine Prache, Hélium éditions, 17,90euros.

Marie Viguier

La maison-feuille – Park Eun-kyung et Sunjung Suh

© Mango éditions

Pour passer l’hiver, un mulot, des coccinelles, un scarabée, une araignée trouvent refuge dans une feuille tombée d’un arbre. Leur cohabitation est racontée dans une histoire aux accents poétiques et chantés. Les images, aux crayons de papier et de couleurs, laissent voir l’entrelacement du monde végétal et animal dans des explosions chromatiques. La maison-feuille est une incursion au sein du monde à échelle microscopique.

La maison-feuille de Park Eun-kyung et Sunjung Suh, Mango éditions, 56p., 18,95euros.

Marie Viguier

À l’aise, Blaise ! – Claude Ponti

© Ecole des Loisirs / Claude Ponti

« Les mots font des phrases les phrases font des livres les livres font des bibliothèques les bibliothèques te font toi ». L’indétrônable Claude Ponti nous fait le plaisir d’un nouvel ouvrage dédié à son personnage qui se balade, par-ci par-là, dans absolument tous ses albums. Blaise le poussin masqué est un être primordial de ce monde fascinant et inimitable. Fantasque et poète, on retrouve le goût de l’auteur pour les jeux de mot et les inventions graphiques. Joie.

À l’aise Blaise ! de Claude Ponti, Ecole des Loisirs, 20euros.

Marie Viguier

Rémi est amoureux – Béatrice Gernot et Eve Hennequin

© Alice éditions / Eve Hennequin

Parmi ces jeunes personnages qui chahutent dans la cour de récré, il y a une fille, Ophélie, dont Rémi est amoureux. Il est intimidé. Il craint de ne pas être celui qu’elle regarde. Le crayonné d’Eve Hennequin donne à voir le monde des premiers émois et des gestes hésitants dans des couleurs franches. Rémi découvre des sentiments tout nouveaux. Avec Ophélie, ils inventent leur langage de l’amour.

Rémi est amoureux de Béatrice Gernot et Eve Hennequin, Alice éditions, 40p., 15euros.

Marie Viguier

La Forêt éveillée – Paul Testelin

© Le Génévrier / Paul Testelin

Album muet, La Forêt éveillée est entièrement fait de dessins ajourées en noir et blanc réalisés à l’encre de Chine sur du papier vélin. Paul Testelin, écrit et dessine, pour nous proposer d’emprunter ce chemin à travers la faune et la flore. Voilà l’occasion d’apprendre à nommer ce que l’on rencontre et d’imaginer toutes les histoires possibles que peuvent abriter ces contrées.

La Forêt éveillée, Paul Testelin, éditions Génevrier, 48 pages, 16,00 €

Marie Viguier

You may also like

More in LITTÉRATURE