Concerts du moisMUSIQUE

Reyn au théâtre La Flèche, un piano sublime et un multi-instrumentiste de génie

© 2022  REYN

Après avoir mis pendant des années ses multiples talents au profit d’autres artistes, cet hollandais à la carrière musicale accomplie développe son premier projet solo.

Artiste de l’ombre, le pianiste virtuose commence, dès l’âge de 16 ans, à produire des B.O de jeux vidéo (Last Ninja III, ou encore Flimbo’s Quest). Rapidement, il compose de nombreuses bandes originales de films et séries télévisées.

Compositeur, réalisateur, mixeur et performer, Reyn s’associe et travaille en continu avec les orchestrations philharmoniques d’Amsterdam Sinfonietta et du Residentie Orkest en Hollande, pour lesquels il assure les orchestrations symphoniques. Notons qu’il a également travaillé avec de grands noms de la chanson française, tels que Gaëtan Roussel, Vanessa Paradis, ou encore Benjamin Biolay.

Récemment, Reyn Ouwehand a travaillé en collaboration avec Stephan Eicher, pour lequel il a composé au piano quatre titres de son dernier album Ode, sorti en octobre. Après l’avoir accompagné tant dans la composition qu’en tournée, c’est aujourd’hui seul face à nous que se tient Reyn, entouré de ses multiples instruments. Le cadre intimiste et la pénombre du théâtre La Flèche, situé dans le 11ème arrondissement de Paris, semble être en adéquation totale avec la performance livrée.

Un enchevêtrement sensoriel

Entre tradition et avant-garde, le projet de REYN combine somptueusement ses influences classiques à une forme de modernité, de pureté et d’émotion. Chaque titre est accompagnée d’une vidéo réalisée par ses soins, qui vient se fondre et se confondre dans un tourbillon de vie avec la performance musicale live. L’électro, teintée de mélancolie, emplie petit à petit l’espace du théâtre, avant de rebasculer vers des notes de piano graves et enveloppantes.

En ouvrant la fenêtre sur un monde doux et apaisant, les différentes compositions soigneusement mises en relief par des arrangements subtils s’enchainent, et invitent le spectateur à se focaliser sur l’essentiel. Quelque chose de pudique se dégage de Reyn lorsqu’il chante, dos à nous. Par ses mélodies emplies de mélancolie et de nostalgie, il nous fait voyager dans un live multisensoriel captivant et envoûtant.

Auteur·rice

You may also like