ARTThéâtre

« Tenir Debout » – Miss missed

Tenir Debout
© Jean-Louis Fernandez

Formée à l’ École du Nord à Lille, Suzanne de Baecque présentait début septembre sa première création au CDN d’Orléans, Tenir Debout. L’aboutissement d’un projet immersif de fin d’études qui a conduit la comédienne à se présenter au concours de Miss Poitou-Charentes pour offrir sur scène une forme de théâtre-documentaire dynamique et touchant. Du 19 au 22 octobre au Théâtre du Nord, puis en tournée.

À l’origine de cette première création de Suzanne de Baecque, il y a un projet immersif en fin de formation à l’École du Nord (Lille), celui de sortir de sa zone de confort en s’imprégnant d’un lieu quelque part en France, avec pour finalité : un premier spectacle, mené en 2020. La comédienne s’est rendue en Poitou-Charentes et tout en remettant en cause son métier d’actrice, elle s’est présentée au concours de Miss régional. Après un travail d’infiltration et d’enquête auprès de ses jeunes filles, Suzanne de Baecque fait de ce matériel documentaire sa première création scénique, Tenir Debout.

Accompagnée de Raphaëlle Rousseau à la chorégraphie et en partenaire de jeu, la metteuse en scène livre un spectacle naviguant brillamment entre plusieurs tonalités : l’humour et l’énergie des scènes hilarantes d’entraînement dignes d’un training de sportif de haut niveau laissent peu à peu place au récit tragico-social empli d’émotions ; le seul en scène est remplacé par le plaisir du jeu à deux et l’utilisation de la vidéo multiplie les points de vue du « je » au « elles ».

Complexité et solitude

Et malgré quelques fragilités d’inégalités, signe du premier essai théâtral, la force de Tenir Debout réside dans le traitement de ces jeunes aspirantes miss, sur lesquelles le regard posé n’est que bienveillance face à la dureté de l’institution sur les corps des femmes. Et à travers ça, le spectacle peut explorer le métier d’actrice, pas si éloigné dans sa vision des jeunes femmes et de l’importance du physique créant de la rivalité à travers le regard des hommes porté sur elles.

Alors que la parole féministe se libère, la pluralité des témoignages issus du réel renforce la complexité et les solitudes de ces femmes d’aujourd’hui. Elles seules sont les mieux placées pour alors s’allier et la connexion forte entre les deux actrices qui se complètent dans leurs jeux très différents en est le parfait symbole, et permet à Suzanne de Baecque de s’imposer comme metteuse en scène à suivre de près.

Tenir Debout, mis en scène et interprété par Suzanne de Baecque. Avec Raphaëlle Rousseau. Du 23 au 26 novembre au TNB, Rennes – dans le cadre du festival du TNB / Les 30 novembre, 1er et 2 décembre au CDN Orléans – Centre-Val de Loire / Le 7 mars au Théâtre Angoulême, Scène Nationale / Les 17 et 18 mars au Méta – CDN de Poitiers Nouvelle-Aquitaine / Le 20 mars au NEST – CDN transfrontalier de Thionville-Grand Est.

Auteur·rice

J'entretiens une relation de polygamie culturelle avec le cinéma, le théâtre et la littérature classique.

You may also like

More in ART