CINÉMA

Festival Jean Carmet 2022 – Le joyeux rendez-vous est de retour du 12 au 18 octobre à Moulins

Festival Jean Carmet
© Léïna Jung

Dans une petite semaine commencera la 28e édition du Festival Jean Carmet à Moulins. Avec pas moins de 55 nommé.e.s, les talents de demain seront présents lors de ce rendez-vous cinématographique de qualité. Déjà présent l’année passée, Maze a le plaisir de couvrir cette nouvelle édition.

Moulins, à la croisée des chemins

Le Festival Jean Carmet a été créé en 1995 par l’association Ciné Bocage. Il doit son nom à l’acteur éponyme réputé pour ses nombreux seconds rôles dans Les Misérables (1983) ou Merci la vie (1992), pour n’en citer que quelques-uns.

Le joyeux rendez-vous met les comédiens à l’honneur, en s’appuyant particulièrement sur les acteur.ice.s de second plan. Il compte en effet une compétition Seconds Rôles, une compétition Jeune Espoir (courts-métrages), ainsi qu’un Prix des détenus (courts-métrages). C’est une multitude de rencontres, d’échanges, la reconnaissance et la valorisation de formats courts. Comme le dit si bien Megan Northam, rencontrée à l’occasion de l’édition 2021  :

«  Quand on vient à Moulins, on fait partie d’une sorte de communauté d’intéressés de cinéma, tous traités de façon égale et tous voués à d’agréables conversations. Il n’y a pas cette séparation entre le public et les équipes, pas de hiérarchisation liée à la profession. J’adore le fait qu’il n’y ait pas ce tapis rouge que la plupart des festivals adorent dérouler. Tout le monde bénéficie du même traitement, ce qui laisse place à un tout nouveau rapport à la création audiovisuelle. (…) Pour les jeunes qui font souvent leurs premiers pas dans le cinéma, c’est une grande chance de passer par le Festival Jean Carmet   : c’est l’occasion de découvrir à quel point il peut être plaisant de défendre un film, tout en découvrant le travail des autres.  »

Festival Jean Carmet
© Alessandro Clemenza

Une édition d’une grande richesse

Le Festival Jean Carmet sélectionne cette année une cinquantaine de films (courts ou longs) à découvrir dans les salles bourbonnaises. On compte, parmi les différents jurys, une belle représentation de ces femmes et hommes, qui savent, par leur sensibilité, dénicher les talents de demain : les directrices et directeurs de casting. Ainsi, le festival rend hommage à un maillon essentiel de la création cinématographique. Le format des cartes blanches, accordées au Jury Second Rôle et Jeune Espoir, permettra de re-découvrir des beaux longs-métrages. Viens je t’emmène d’Alain Giraudie ou encore Fragile d’Emma Benestan, seront présentés lors des ciné-apéros suivis d’une rencontre publique.

Plus de 20 avant-premières, 17 membres du jury, 55 nommé.es. De quoi découvrir un large panel d’individus talentueux, dans des formats aussi nombreux que passionnants. En effet, des séances spéciales telles que la nuit du cinéma ou la réalité virtuelle s’ajoutent au programme.

Le Festival Jean Carmet est organisé par l’association Ciné Bocage. Elle mène, à l’année sur le territoire, des actions d’éducation à l’image et de sensibilisation des publics au cinéma d’auteur. Depuis 10 ans, les détenus de la Maison Centrale du Centre Pénitentiaire de Moulins-Yzeure se constituent en un jury volontaire et décernent un prix à l’un des huit courts métrages en sélection.

Informations de la 28e édition, du 12 au 18 octobre 2022 à Moulins

Auteur·rice

You may also like

More in CINÉMA