LITTÉRATURE

Le festival Extra ! remet les livres au milieu du village

Extra!
© Thomas Lelu

Du 8 au 18 septembre au Centre Pompidou-Paris, Extra ! s’invite dans le musée pour faire vivre la littérature et l’écriture en dehors de l’objet livre : des tables rondes, des performances, des installations et même des tatouages littéraires.

La littérature classique est morte, vive la littérature ! Le festival Extra ! signe son grand retour cet automne et met à l’honneur la littérature sous toutes ses formes, dans le livre (un peu) et sans lui (beaucoup). Dans les locaux du centre Pompidou, à Beaubourg, il sera possible pendant une dizaine de jours de participer à toutes sortes d’activités iconoclastes, pensées autour de la création littéraire et en dehors de l’objet livre.

Au programme : une classique table ronde autour de la rentrée littéraire où seront conviés notamment Yannick Haenel (Le Trésorier-Payeur, éditions Gallimard) et d’Aurélie Dijan (Du temps de ma splendeur, éditions Julliard), Alain Mabanckou et Olivia Rosenthal, de la fiction sonore mise en onde par Radio Brouhaha, un speed-dating littéraire, des performances, des lectures musicales, et même un salon de tatouage, organisé sous la houlette du philosophe spécialiste du genre Paul B. Preciado, qui propose au public de se faire tatouer des citations transféministes de son cru.

La dernière saison des livres

Invité d’honneur du festival, le jeune poète Simon Johannin présentera une lecture musicale de son dernier recueil, La dernière saison du monde, aux côtés de Laurent Ta. L’occasion de mettre en avant d’autres manières d’investir le champ littéraire, de passer d’un objet à un autre, du roman à la poésie, de la poésie à la performance. « Nous avions déjà invité Simon Johannin après la parution de son premier roman, Nino dans la nuit [co-écrit avec Capucine Johannin, ndlr], pour sa manière nouvelle de faire de la littérature, travailler à quatre mains, cette manière qu’il a de circuler du roman à la poésie », explique à Maze Jean-Max Collard, président du festival, qui observe un renouveau de la poésie chez les jeunes générations, notamment grâce aux réseaux sociaux, qui font la part belle aux formes brèves.

Avec cette nouvelle édition, le festival espère montrer que les textes peuvent avoir mille vie. « La vie littéraire se développe et nous prenons acte de cette vie littéraire très actuelle, qui va bien au-delà de l’écriture livresque : l’écriture se pratique maintenant sur les corps, les murs, elle est performée, sonore », argumente Jean-Max Collard. Et puisque le festival s’intéresse à l’évolution des textes, les évolutions de la langue françaises seront aussi à l’honneur, autour de l’exposition collective Batailles typographiques, qui interroge les réformes orthographiques et les débats autour de l’écriture inclusive.

Festival Extra !, du 8 au 18 septembre au Centre Pompidou, Paris. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Auteur·rice

Journaliste

You may also like

More in LITTÉRATURE