Clips de la semaineMUSIQUE

LES CLIPS DU MOIS – Juin #2

Clips du mois juin2
Crédits Guillaume Lacoste

Deux fois par mois, la rédaction vous offre une sélection clips qui ont fait l’actualité musicale. Pour cette deuxième sélection du mois de juin : Chloë, Chance The Rapper et Joey Bada$$, Mood Supachild, Manila Haze, Th Da Freak et Lomepal.

Chloë – Surprise réalisé par Diana Kunst

La prolifique Chloë nous dévoile son nouveau single Surprise avec un clip sensuel aux tonalités ocres et chaudes. Alternant entre refrains chantés et smooth rap, Chlöe est déterminée à nous surprendre en mettant de côté son étiquette de petite fille sage et ses reprises de chansons Disney. Difficile de ne pas apprécier cette pluralité de jeux de voix, du falsetto façon Sabrina Claudio à une voix grave et imposante à la manière de la rappeuse IAMDDB. L’instru lancinante et cadencée accompagne la chanteuse se mettant en scène dans un cadre intimiste, tantôt dénudée en petite tenue tantôt partageant des moments de complicité de manière décontractée avec son amant. Chlöe met sur un même pied d’égalité la passion amoureuse et la routine conjugale qui peut elle aussi rimer avec allégresse et légèreté.

Marion Bauer

Chance the Rapper ft. Joey Bada$$ – The Highs & The Lows co-réalisé par Troy Gueno

Chance the Rapper refait surface en featuring avec Joey Bada$$ dans un clip minimaliste à l’esthétique soignée. Sa voix sobre et linéaire s’accompagne d’un air relaxant de piano. Direction l’Italie à l’occasion de la Biennale d’Art contemporain de Venise, où le rappeur nous fait découvrir la ville mythique sous un angle urbain. Troy Gueno joue avec le cadre dans tous les sens du terme par le biais de mises en abîme dans cette ville où l’art conceptuel est roi le temps du festival. Les mots laissent discrètement leur trace à l’écran comme l’écume qui se forme puis disparaît. The Highs & Lows est une invitation à ralentir, à contempler et tout simplement à vivre en se laissant guider par le pouls de la ville.

Marion Bauer

Mood Supachild – Hate on You réalisé par Worldwide kids

Belle découverte que ce single Hate on You du rappeur émergent Mood Supachild originaire de Bordeaux. Ce clip frais et lumineux nous plonge directement dans l’univers harmonieux de l’artiste. L’urbanité y est mise à l’honneur, de la blancheur des infrastructures modernes aux lieux de dépôts sauvages où le rappeur siège fièrement. Sa voix, douce et teintée de mélancolie, s’accorde parfaitement à des rythmes entraînants que l’on pourrait qualifier de « lofi hip hop ». Puis vient le flow limpide de Mood Supachild et sa voix pincée à la Kendrick Lamar qui nous rappellent l’époque de Bitch, Don’t Kill my vibe (2013). Des attributs qui ne pourront que mener l’artiste à trouver son public. Gardons l’œil ouvert pour son premier EP qui sortira à la rentrée.

Marion Bauer

Manila Haze – SO MANY WOMEN réalisé par Julien Fichot et Jacob Lawrence

Du groove sur des images d’archives de femmes de style, enfantines ou encore gracieuses, voilà ce que nous propose le groupe français Manila Haze et leur titre funky SO MANY WOMEN. Le riff de basse aussi ensoleillé et acidulé qu’une margarita sur la plage nous fait nous déhancher sur ce titre prometteur et enjoué. Ravivant la néo soul et la néo funk de l’Impératrice, Parcels ou encore Jungle, Manila Haze réussi à nous faire danser sur leur morceau seventies aux cocottes funkies délicieuses et rayonnantes. Nous laissant un goût euphorisant dans les oreilles de cette herbe magique, le groupe nous prépare un Ep pour octobre qui nous l’espérons sera aussi exaltant que ce groove indécent.

Thomas Soulet

TH da Freak – Magaly Should Run réalisé par Clément Pelofy

Le Bordelais à la chevelure bleue TH da Freak revient avec un titre pop et folk aux inspirations Eliott Smith qui nous rappelle la mode des jeans troués et des planches de skateboard cassées avec Magaly Should Run. Thoineau, de son vrai prénom, présente avec ce morceau nineties la sortie de son nouvel album Coyote pour octobre prochain. Toujours signé chez le label cinglé et punk Howlin’ Banana, TH nous parle d’un fait divers où Magaly, à la chevelure du film d’horreur Le Cercle (2002) dans le clip, poignarde un crabe avant d’essayer de s’enfuir. Une histoire psychédélique que seul le musicien à le don de créer et mettre en musique.

Thomas Soulet

Lomepal – Auburn réalisé par Léa Simon

C’est sur une instru rock et énergique que Lomepal nous présente ce nouveau titre tapageur Auburn. Le clip très esthétique met des jeunes femmes aux pouvoirs surnaturels au premier plan sur les paroles et le flow brûlant du rappeur. Les pouvoirs de ces filles sont représentés par des danses désarticulées et esthétiques qui se fondent à merveille avec les pouvoirs des mots d’Antoine. Un nouveau morceau qui frappe fort par son engagement ainsi que le visuel à couper le souffle. Une attente qui valait le coup car l’artiste revient plus mature et plus fort grâce à ses productions plus rock et instrumentales. Une dernière question se pose : à quand l’annonce de l’album tant attendu ?

Thomas Soulet

Agar Agar – Trouble réalisé par Mélanie Courtinat

Il semblerait que ce soit le grand retour du duo pop iconique Agar Agar ! Leur single « Trouble » est sorti le 22 juin, accompagné d’un clip réalisé entièrement en 3D, une sorte de teaser pour annoncer leur projet de sortie d’un jeu vidéo. Il y est question de répétition, d’ennui, d’enfermement à travers un avatar condamné à revivre perpétuellement le même processus : courir vers la mer, s’y jeter du haut d’une falaise, se noyer, revenir au point de départ et recommencer. Jusqu’à tomber dans un espace de confusion entre mer et ciel.

Le duo dévoile son intention derrière ce clip : atteindre finalement une « poésie de la répétition », évoquer la beauté de l’éternel recommencement de toute chose. Le duo sera en tournée tout l’été dans des lieux alternatifs du 25 juin au 29 septembre. Ils seront notamment à La Déviation à Marseille le 1er juillet et le 15 septembre aux Ateliers Wonder à Paris. L’occasion pour eux de retourner sur scène, mais aussi de présenter leur projet de jeu vidéo !

Milena Ill

Auteur·rice·s

You may also like