CINÉMAFestival de Cannes

CANNES 2022 – « Hunt » : Espionnage et Révolution

Hunt © The Joker Films
Hunt © The Joker Films

SÉANCE DE MINUIT Présent sur la Croisette pour présenter son premier film en tant que réalisateur, Hunt, l’acteur coréen Lee Jung-jae a été accueilli hier soir par un public très enthousiaste. Retour sur un film singulier et marquant.

L’année dernière, Lee Jung-jae confirmait son statut sur la scène internationale avec le rôle de Seong Gi-hun dans la série Netflix Squid Game. Sa victoire historique au SAG Awards (Squid Game est la première série non-anglophone à remporter le prestigieux prix de la meilleure distribution pour une série, et Lee Jung-jae le premier acteur asiatique à cumuler des nominations individuelles aux Golden Globes, aux Critics Choice Awards et aux SAG Awards), venue couronner une carrière déjà très riche en récompenses et accolades, semblait annoncer un nouveau chapitre pour la star coréenne, qui passe aujourd’hui derrière la caméra avec Hunt. Il commence à Cannes une ascension très prometteuse en tant que réalisateur, avec un thriller politique captivant, brutal, rythmé par des scènes d’action explosives et des rebondissements finement menés.

Deux hommes dans la tourmente

Séoul, début des années 80. Alors qu’une dictature militaire dirige la Corée du Sud d’une main de fer, les répressions contre les manifestations et les étudiants se font toujours plus violentes. Dans ce climat de tension extrême, la KCIA (CIA coréenne) découvre qu’un espion nord-coréen, nom de code Donglim, s’est infiltré dans ses rangs. Park Pyong-ho, le chef de la sécurité extérieure, et Kim Jung-do, chef de la sécurité extérieure, sont alors chargés d’enquêter l’un sur l’équipe de l’autre pour trouver la taupe. Mais les deux hommes partagent un lourd passé. Ils vont se livrer une lutte sans merci pour découvrir la vérité et échapper à des accusations d’espionnages qui pourraient leur coûter la vie.

Le projet Hunt commence en 2017, mais est annulé, avant d’être finalement confirmé début 2021. Projet de coeur pour l’acteur coréen, qui signe ici le scénario, la réalisation, incarne l’un des deux rôles principaux et co-produit le film. Pour ce premier long métrage, il s’entoure également de son ami de toujours, l’acteur Jung Woo-sung (City of the Rising Sun), avec qui il forme un duo électrique.

Dès la scène d’ouverture, le réalisateur pose une tension extrême entre les deux protagonistes, qui tentent d’empêcher l’attentat du président sud-coréen. Avec une scène de combat spectaculaire dans les couloirs d’un hôtel de luxe, Lee Jung-jae promet dans les premières minutes du film des enjeux sombres et un rythme haletant. Son talent de mise en scène éclate à l’écran avec des scènes de fusillade brillamment orchestrées, et une tension brute, qui ne quitte pas une seule seconde l’écran.

Un tour de force captivant

Hunt a tout d’un film d’action efficace, mais propose une intrigue extrêmement complexe, où les faux-semblants menacent sans cesse le spectateur. Comme les agents de la KCIA, déterminés à découvrir la vérité, le spectateur est chargé de rassembler lui même les pièces du puzzle, tout en restant toujours sur ses gardes. Qui est l’espion ? C’est un immense jeu de Cluedo, parsemé de scènes de combat explosives, qui se déroule à l’écran. Le réalisateur tient son spectateur en haleine, s’amusant à renverser les certitudes et bousculer les schémas classiques du héros et de l’anti-héros.

Mais Lee Jung-jae ne se contente pas ici de livrer un film d’action captivant et survolté, il porte aussi un message extrêmement politique à travers ses deux personnages. Victimes de hiérarchies corrompues, manipulés, les deux agents de la KCIA vont peu à peu révéler leurs vraies intentions. Sur fond de conflit entre la Corée du Nord et la Corée du Sud, le réalisateur interroge tous les conflits politiques menant à de violentes répressions du peuple. Face à deux hommes qui ne veulent que la liberté et la paix, il oppose la violence d’un système qui détruit en manipulant l’information, livrant ainsi ses personnages à une lutte sanglante vers la révolution.

Auteur·rice

You may also like

More in CINÉMA