Clips de la semaineMUSIQUE

LES CLIPS DU MOIS – AVRIL #1

Clips du mois avril
Crédits Guillaume Lacoste

Deux fois par mois, la rédaction vous offre une sélection de clips qui ont fait l’actualité musicale. Pour cette première sélection du mois d‘avril :

Nicolas Ly – Subliminal réalisé par Élisa Baudoin

Alors que son deuxième EP Subliminal est prévu pour ce vendredi 15 avril 2022, Nicolas Ly a dévoilé il y a quelques semaines un premier titre éponyme. À la réalisation, la talentueuse Élisa Baudoin (November Ultra, Vianney, Janie…) avec laquelle il avait déjà collaboré sur les – déjà sublimes – clips de « Elle Souriait », « Troisième sous-sol » et « Midnight Zone ». Une nouvelle fois, paroles et musique cinématographique épousent parfaitement ses images dans un même univers. Ici, une trompette résonne dans les bas-fonds nocturnes de la ville. Le chanteur y apparaît en braqueur vêtu d’un costume de cuir noir et d’une cravate rouge sang, comme celui qu’il perd après avoir reçu une balle.

«  Dis-moi le temps qui passe / Sur cette balle qui traverse mon cœur / Et qui va vers le ciel / Y a comme un déjà-vu / Comme un goût de métal / Juste au bord de mes lèvres. » entonne-t-il alors que déjà les images mentales s’accélèrent, les pellicules se mêlent dans une forme d’hallucination visuelle entre ombre et lumière, cauchemar et rêve. « Subliminal », comme un dernier soubresaut passant par le spoken word et des sonorités plus urbaines qui se marient avec le lyrisme habituel de Nicolas Ly.

Diane Lestage

Le Noiseur – Douce France réalisé par Aurélien Ferré

Pour ce nouveau clip, Le Noiseur en pleine campagne présidentielle retrouve son réalisateur Aurélien Ferré pour mettre en images le titre « Douce France » avec l’humour et le décalage qui les caractérisent. Ils annoncent la couleur par ces paroles : « Douce France / Lève-toi et danse / Qu’on se mélange / Les chauves et les franges ». Après une distribution de tracts sur un marché, Simon Campocasso se retire dans un curieux QG de campagne, à la fois salon de coiffure et club du nom de Le Nois’Hair. Par son habituelle fantaisie, Le Noiseur y annonce un programme de diversité capillaire mais surtout culturelle française, réunie par la danse pour cette « Douce France ».

Diane Lestage

Antenn.e – Incendie réalisé par Mathis Biyiha

C’est un voyage surréaliste que nous offre Mathis Biyiha pour le morceau « Incendie » du trio lyonnais Antenn.e. Figurant sur l’EP A. Bogoliubsky, Chien. nouvellement sorti, « Incendie » est un morceau rock plein de vivacité et d’expérimentations. Les images sont saccadées et ressemblent aux mécanismes de bande dessinée. Les plans se suivent, mais ne se ressemblent pas, tantôt une course effrénée, avec des images tremblantes, tantôt des plans fixes aux ombres qui dansent. Antenn.e respirent la nouveauté et nous embarquent dans leur style bien à eux.

Eva Duc

MacThenardier – Il ne se passe rien réalisé par lui même

MacThenardier dévoile « Il ne se passe rien », single qui figurera sur son prochain EP Ronan Ronan Ronan. Pour le clip de cette balade mélancolique, MacThenardier nous embarque sur son Vélo’v à travers quelques rues lyonnaises. Dans cette chanson, le musicien déplore l’absence de l’être aimé et la fadeur des moments où l’on se retrouve seul.e, à attendre son retour. Les habitué.e.s reconnaîtront tout de suite la Presqu’île et les quais de Rhône qu’il emprunte. De quoi être un brin nostalgique de sa ville natale et de ses fameux vélos citadins, avec lesquels chaque trajet est une aventure.

Eva Duc

A VOID – Newspapers réalisé par Camille Alexander

Le trio garage A Void fait la Une des journaux avec son single « Newspapers ». Entre France et Angleterre, le groupe crée un fabuleux mélange d’influences des deux pays pour former un tout puissant et coloré. Le chic et l’élégance à la française rencontrent le côté révolté et original des anglais. Et non, le style garage ne se résume plus à des baggy, des cheveux en pétard et des lieux bétonnés. Faites place maintenant au garage glamour, où l’esthétique délicate peut tout aussi bien être remplie de force.

Eva Duc

Ibeyi & Jorja Smith – Lavender and Red Roses par Lucrecia Taormina

Les jumelles d’Ibeyi s’associent à l’artiste anglaise Jorja Smith pour leur nouveau morceau, illustré par un clip fort, ancré dans la mythologie grecque. Au travers du désert, les trois femmes suivent une corde qui les mène à un puits. Elles y versent lavandes et roses rouges, qui s’éparpillent sur un homme masqué, piégé au fond de l’abîme. Il s’agrippe à la corde, elles le tirent vers la sortie. Impossible de l’extirper, une des sœurs coupe alors le fil et scelle son destin, le condamne à jamais : sa chute est fatale. Toute la beauté des fleurs versées jaillit alors du puits et leur est finalement rendue : lorsque l’on ne peut sauver quelqu’un que l’on aime, il faut parfois savoir couper le cordon. Message reçu.

Robin Schmidt

Sessa – Gostar do Mundo réalisé par Rollinos

La saudade de Sessa est de retour avec cette nouvelle balade roots reggae aux sonorités bossa nova. Le natif de Sao Paulo nous présente « Gostar do Mundo » et son clip haut en couleurs s’alliant à merveille avec les notes tropicales du morceau. Nous chantant l’amour à l’aide de sa douce guitare, Sessa nous transporte dans les nuances et les teintes psychédéliques de sa vidéo. Signé chez Mexican Summer, l’artiste annonce avec ce nouveau titre la sortie de son nouvel album Esrela Acesa, que l’on pourrait traduire par Étoile Étincelante, prévu pour le 24 juin. Un morceau solaire fait pour les nuits étoilées.

Thomas Soulet

Hazlett – Please Don’t Be réalisé par Kyle Dobie

La poésie folk de Hazlett va vous prendre au cœur avec la tendre chanson « Please Don’t Be », nouveau titre délicat du compositeur australien, installé en Suède depuis quelque temps. Le clip, réalisé par Kyle Dobie à la Super 8, nous présente le chanteur au milieu d’un paysage presque féerique lors d’un voyage dans son pays natal, l’Australie. Armé de sa guitare et de sa voix de velours imparfaite mais brute, le musicien nous chante la douleur de voir l’être qu’on aime tomber amoureux de quelqu’un d’autre. Un titre à la Bon Iver qui vous soutirera plus d’une larme.

Thomas Soulet

You may also like