Clips de la semaineMUSIQUE

LES CLIPS DE LA SEMAINE

Les clips de la semaine
© Guillaume Lacoste

Maze vous propose une sélection de clips chaque dimanche. L’occasion de finir la semaine de la beauté plein les yeux et les oreilles. Aujourd’hui on retrouve les clips Maud Geffray, Bolides, We hate you please die, Caroline Polachek et Big Thief.

Maud Geffray – Break réalisé par Roxanne Gaucherand

Moteurs et coeurs qui grondent, baisers sulfureux sous néons : pour son dernier titre Break, la compositrice électronique Maud Geffray dévoile un clip queer et sensuel réalisé par Roxanne Gaucherand (Odezenne, Ascendant Vierge). La vidéo tournée dans une ferme conte la romance d’été naissante entre deux garçons trans. Alternant le solaire et le crépusculaire, la réalisatrice offre un clip frénétique au rythme entêtant qui se déploie au gré des images et des sentiments. Une représentation des corps et de l’amour queer dans un décor rural qui se fait encore trop rare dans le paysage cinématographique français. Un nouvel extrait électrique visuel et auditif du prochain album de l’artiste à paraître courant mai.

Pauline Pitrou

Bolides – Toute entière réalisé par Coraline Benetti

C’est le retour dans les années 60 avec le duo pop Bolides. Nous sommes sur un plateau télé à l’ancienne pour une performance très vintage de leur chanson Toute entière, morceau mélancolique chanté en français. Les sonorités pop et électroniques se combinent au disco. La pointe d’humour et l’ambiance fun du clip créent un contraste avec la musique plus mélancolique et romantique. Samson et Jay se sont entourés des musicien.ne.s tous.tes plus looké.e.s les un.e.s que les autres, mettent le feu sur scène autour du chanteur. Un single qui annonce leur prochain EP, Ruptures futures annoncé le 11 mars prochain.

Eva Duc

We hate you please die – Vanishing Patience réalisé par Clothilde Evide

We hate you please die était parti sur les routes de France pour partager leur musique. Malheureusement, avec la mise à l’arrêt des concerts, ils ont été interrompus dans leur élan. Le 9 février ils sont revenus en force avec un clip artistique aux mille et unes couleurs réalisé par Clothilde Evide. C’est pour le titre Vanishing Patience figurant sur leur dernier album Can’t Wait to Be Fine que la vidéo a été réalisée. Les images animées mélangent petits dessins, installations d’une maison de poupée, incrustations de mains gantées aux ongles colorées, design colorés. Suivant le rythme de la chanson, le clip débute de manière très soft et mignonne puis l’arrivée des gants maléfiques marquent un tournant dans la trame pour donner lieu à une ambiance chaotique où tout explose que ce soit en couleur, en motifs avec une matière gluante balancée de tous les côtés. Un clip qui ressemble à la fougue et à l’originalité du groupe de rock rouennais et qui donne envie de danser.

Eva Duc

Caroline Polachek – Billions par elle-même & Matt Copson

Elle ne cessera donc jamais de nous impressionner… Le clip qui accompagne ce nouveau morceau pourrait déjà être placé parmi les plus beaux de cette année. L’esthétique y est plus que léchée et s’accorde merveilleusement bien avec la bizarrerie du titre. L’artiste évolue dans un univers presque antique, entre vignes abondantes et tapisseries à ne plus savoir où regarder. S’enchaînent alors des plans plus beaux les uns que les autres où Caroline Polachek, toute vêtue de blanc, captive le regard. L’élément central de cette vidéo reste le vin, que même les enfants consomment. Serait-ce alors un clin d’oeil à Dionysos, après le Labyrinthe de Bunny Is A Rider ? Avant que nos interrogations n’aient le temps de mûrir, l’image se concentre à nouveau sur l’artiste, entourée de tapisseries écarlates. Les lumières s’éteignent, rideau.

Robin Schmidt

Big Thief – Red Moon réalisé par Noah Lenker

Pour célébrer la sortie de leur nouvel album Dragon New Warm Mountain I Believe In You, le groupe de Brooklyn Big Thief nous présente leur nouveau titre Red Moon. Le clip nous présente l’enregistrement du morceau au Press On Studio à Tuscon avec une vidéo en plan séquence filmant le groupe nous donnant l’impression d’être avec eux. Nous sommes comme plongés dans leur musique folk rock country accompagnée d’un violon possédé et la voix nasillarde mais majestueuse d’Adrianne Lenker. Nous y voyons une ambiance sereine et chaude à l’image des 4 musiciens qui après avoir marqué 2019 avec Two Hands et U.F.O.F  réitèrent un coup de maitre avec ce sublime double album.

Thomas Soulet

You may also like