Musique en bref

MUSIQUE EN BREF – Odes amoureuses

MEB
© Guillaume Lacoste

Toutes les deux semaines, les journalistes de Maze vous proposent un tour d’horizon des albums et EP qui ont fait l’actualité musicale.

Adele – 30

On ne l’avait pas connue aussi jazzy depuis ses débuts. Sur ce nouveau disque très attendu, l’artiste londonienne dévoile encore une fois ses sentiments les plus profonds et nous invite tous à l’introspection. Dès le premier morceau, la mélancolie signature d’Adele s’affirme : I’ll be taking flowers to the cemetery of my heart. Après un divorce assez médiatisé, la chanteuse fait le pari de rester honnête et exhorte sa culpabilité et son mal-être sur les 12 pistes de l’album. Entre piano-jazz, soul et inspiration 60s, c’est une belle réussite. Malgré quelques ratés sur les morceaux les plus pop (Oh My God, Can I Get It), les ballades de cet opus demeurent mémorables. Hold On, ode aux joies à venir, en est un bel exemple. Adele nous délivre un long poignant piano-voix qui explose en hymne gospel à mi-chemin.

Cependant, l’artiste ne s’aventure pas réellement en territoire inconnu. À une exception près, car la londonienne explore une fusion de jazz et de r’n’b sur l’étonnant All Night Parking (duo avec feu Erroll Garner), qui l’oeuvre d’Amy Winehouse. La piste dénote dès la première écoute, et l’on peut saluer l’effort qui apparaît comme le seul « hors-piste » très réussi de l’album. À écouter sans modération cet hiver !

Coups de coeur : Hold On, I Drink Wine, Love Is A Game, All Night Parking, Cry Your Heart Out

Sortie le 19 novembre

Robin Schmidt

Juliette Armanet – Brûler le feu

Après son premier single Le dernier Jour du Disco, la fièvre s’est emparée de Juliette Armanet. Avec Brûler le feu, la chanteuse nous découle cette ode à l’amour en treize incandescentes chansons. Qu’il soit charnel ou sentimental, seul ou à plusieurs, explosif ou tendre, il y en a pour tout le monde. On rougit, on pleure, on sourit, on rit et on danse face à cette œuvre poétique et puissante que la pianiste nous délivre à cœur ouvert. Que ce soit en balade lunaire avec Je ne pense qu’à ça, où sa voix tutoye les étoiles, ou à 140 bpm sur Sauver Ma vie aux influences italo disco, Juliette nous charme. Mais l’explosion de chaleur, aussi véloce et intense que la déflagration d’une allumette, reste le morceau Boom Boom Baby au love tempo aussi hot qu’un morceau de The Impressions. Une œuvre qui brûle au millième degré.

Coups de cœur  : Le Dernier Jour du Disco, Qu’importe, Tu me Play, Boom Boom Baby, Je ne pense qu’à ça, Vertigo (feat.SebastiAn), Le Rouge aux Joues, J’te le donne, Sauver Ma Vie, Brûler le Feu.

Sortie le 19 novembre

Thomas Soulet

Beach Youth – Postcard from Friends (EP)

Il y a une première à tout dans chaque carrière musicale, le premier single, EP, album bien sûr. Le premier disque de remixes, quant à lui, n’est pas celui auquel tout le monde penserait. Et quand on fait du rock comme Beach Youth, l’idée peut sembler maladroite voire ridicule. Mais les années 2000 c’est fini, et aujourd’hui, bon nombre d’artistes passent aujourd’hui par cette étape. Et la plupart, la tête haute, comme ici avec un 5 titres plus qu’honorables, 5 relectures electro de leur récent album Postcard  (sorti au printemps) par quelques jeunes fleurons de la scène.

Avec Fakear bien sur, qu’on ne présente plus, qui régale Two Bedrooms (out of bed) d’un kick saccadé bien pointu à la Jamie XX. Ou Carlos Loverboy, sur A Changed Man, dans les rues de L.A. avec sa synthwave brumeuse sauce Desire. Ou bien encore le Cosmonaute, qui croise, sur In My Chest le fer entre l’énergie d’un Surf Curse et la transe des Limiñanas. Rien ne se ressemble et c’est tant mieux parce que c’est souvent le regret avec un disque de remixes. Mais là non, la bande de Caen réussit son pari, avec une chouette carte postale qui ne finira, cette fois, pas au fond d’un tiroir.

Coups de coeur : Carlos Loverboy, Fakear

Sortie le 26 novembre

Guillaume Lacoste

Cleo Sol – Mother

En cette fin d’année, Cleo Sol vous propose un nuage de tendresse sur ce sublime, et très réussi, deuxième album Mother. Suintant le jazz et la soul, la chanteuse nous caresse les oreilles sur sa nouvelle responsabilité de mère, les doutes et les joies qu’imposent ce devoir.  L’opus se veut rassurant, aimant et délicat comme si elle cherchait à calmer, apaiser son enfant. Aidé par Inflo, producteur reconnu pour les albums de Sault et le dernier de Little Simz, l’anglaise nous touche en plein cœur par sa neo-soul enivrante. Voix de velours, productions jazz ornées de violons et autres instruments à cordes, et chœurs gospel enveloppent l’album et le rend encore plus puissant. Revenant aussi sur sa jeunesse compliquée et sa relation tumultueuse avec sa mère, Cleopatra délivre ici un manifeste prenant et somptueux.

Coups de cœurs  : Toutes les chansons de l’album.

Sortie le 19 novembre

Thomas Soulet

The KVB – Unity

Le duo cold wave The KVB est de retour avec un sixième album vibrant et transportant Unity. Armé de boites à rythme endiablées, de synthétiseurs sombres et de guitares planantes, Nicholas Wood et Kat Day nous font danser et voyager à travers leur post punk moderne comme sur l’excellent titre Blind. Les morceaux Lumens et Structural Index nous ramène à l’âge d’or du post punk avec leurs riffs à la Peter Hook, bassiste mythique de Joy Division et New Order. Les 2 artistes nous embrassent d’un positivisme frappant, en nous murmurant que peut être le future ne sera pas si terrible. À l’image de leur morceau Unité, le groupe nous appelle à l’union sur cette pop synthétique et résonnante.

Coups de Cœur  : Unité, Blind, Ideal Living, Lumens, Structural Index, Omni.

Sortie le 26 Novembre

Thomas Soulet

Vous pourriez aussi aimer