Clips de la semaineMUSIQUE

LES CLIPS DE LA SEMAINE

Clips de la semaine
© Guillaume Lacoste

Maze vous propose de commencer chaque semaine avec de la beauté plein les yeux et les oreilles. Aujourd’hui, dans les clips de la semaine nous retrouvons Milk TV, Lesneu, Adam Carpels, Periods et Ed Mount.

Lesneu –Tes Yeux réalisé par Evan Lunven

Avez-vous déjà connu le sentiment d’être totalement perdu dans une ville où tout vous est inconnu ? Où l’isolement était la seule solution pour échapper à l’angoisse et où vos seuls amis n’étaient que des plantes ? C’est de ce sujet qu’Evan Lunven a voulu traiter dans le dernier clip de la dernière balade Tes Yeux par Lesneu.

Les images sont tantôt aux couleurs acidulées au style 60’s tantôt sombres et abyssales. Nous suivons deux personnages qui flânent au gré des paroles poétiques de l’artiste breton, accompagnés de sous-titres qui expliquent ce sentiment d’éloignement et de se sentir incompris.

Tes yeux succède à Est-ce de ma faute, les deux singles sont dans la lignée directe des morceaux de l’artiste et promettent sans doute un album tout aussi émouvant que les derniers.

Eva Duc

Milk TV – Anorak réalisé par Achiel de Vlerk et Morgane Simon

Le trio de Milk TV a sorti le 8 décembre son dernier titre Anorak s’inscrivant dans un ensemble de deux singles. Ambiance Art rock pour ce morceau les bruxellois ont choisi un clip tout à fait déjanté jouant avec le fond vert et les effets de montage. Les objets et les images en tout genre se superposent formant un tout psychédélique.

Filmé par Achiel de Vlerk et les animations réalisées par Morgane Simon le clip prend des aspect très années 2000-2010 avec un caractère très DIY.

Eva Duc

Ed Mount – Distant calls réalisé par Mathieu Teissier et Leo Malek

Le Multi-instrumentiste Thibault Chevaillier, aka Ed Mount, nous délecte de douceur avec son nouveau single Distant Calls. En featuring avec la douce Flore Benguigui, chanteuse du groupe l’Impératrice, Ed Mount revient avec un clip second degré filmé à la The Office. Le titre, toujours aussi jazz et lo-fi aux influences Mild High Club ou Homeshake, nous transporte et nous attendrit avec la voix marshmallow et pure de Flore. Le clip montre avec humour que la chanteuse n’a clairement pas envie d’être ici face à Ed Mount beaucoup trop enthousiaste. Un humour tendre qui rend la chanson encore plus attachante malgré la nature des paroles. Présenté comme The Ed Mount Show EP1, nous trépignons d’impatience pour l’épisode deux.

Thomas Soulet

Periods – Déso pas déso réalisé par Clémence Vincent et Carolina Moreno

Pour la sortie de son succulent premier EP Ruptures, Periods ouvre le bal avec le morceau post punk électronique aux effluves eighties Déso pas déso. Anciennement trio devenu soliste, Dana défend et dénonce ce qu’est être une femme en 2021 à coup de synthé, boites à rythmes et paroles crues. Car oui dans ce titre, l’artiste balance ses expériences misogynes dans le milieu de l’industrie musicale. Un hymne girl power bien représenté dans ce clip fait maison. Periods, accompagnée d’un groupe de copines, est bien déterminée à bousculer les codes trop souvent soumis au patriarcat.

Thomas Soulet

Adam Carpels – Dune Noire réalisé par Guillaume Dubois

En construisant un double récit Adam Carpels et Guillaume Dubois évoquent la destruction de la nature par l’homme. Dans un sublime montage alterné et non linéaire, ce nouveau clip fusionne avec le son de Dune Noire et raconte une histoire forte. Celle d’un ermite – interprété par Laurent Carpels, le père de l’artiste – vivant dans un désert de terre rouge et découvrant un jour son campement ravagé probablement par les habitants de la ville.

En un regard, il va décider de concocter une drogue permettant à la personne qui la consomme de communier avec la nature afin de réaliser sa beauté. Dans une soirée techno aux néons jaune-orangés une jeune fille (Lucy Declercq) se libère complètement sur la piste dans une forme de transe l’emportant loin des autres, vers la terre et les arbres. Ici, les paysages naturels rencontrent leur opposé fait de bitume par la main de l’homme comme un appel à se retourner pour ouvrir les yeux sur ce qui nous entoure réellement. Avec Dune Noire, Adam Carpels poursuit un voyage sonore marqué par des influences diverses et des récits puissants. On attend avec impatience son premier EP début février. 

Diane Lestage

Vous pourriez aussi aimer