CINÉMA

« Basse saison » – un jeu imprévisible

Basse saison
© Fabien Malot

Basse saison est une fiction loufoque à retrouver sur Arte le 26 novembre 2021 à 20h55. La comédie pétillante est réalisée par Laurent Herbiet et prend scène au coeur d’une station balnéaire à la Grande-Motte.

Basse saison met en scène un couple criblé de dettes, Carole et Richard Lazure respectivement interprétés par Emmanuelle Devos et Éric Caravaca. C’est l’hiver à la Grande-Motte ; et c’est dans un appartement secondaire que le couple squatte, un T4 que les parents de Richard louent aux vacanciers l’été. Entre amour et crises de nerfs, ils vivent avec leur économie. Quand Richard, par fierté, refuse de se soumettre à son conseiller fiscal (Robert Plagnol) qui les a escroqués ; Carole, quant à elle, est prête à tout pour éponger leurs dettes.

Basse saison et caméra cachée

Dans cette station balnéaire, il fait gris et on entend seulement le vent qui souffle toute la journée. La Grande-Motte est filmée ici comme triste, froide et déserte. Les seuls habitants semblent seulement s’y être échoués. Pourtant, le jeu de la caméra plonge le spectateur dans un univers particulier, terne, silencieux et, paradoxalement, rempli de folie. Cette caméra espionne la vie pathétique du couple de quinquagénaires. Elle les observe dans leur intimité.

Eric Caravaca (Richard), Emmanuelle Devos (Carole) et Simon Abkarian (Anthony) dans “Basse Saison” de Laurent Herbiet © Fabien Malot

Richard est plein d’espoir, et en tant qu’agent immobilier, il cherche à convaincre son patron amoral de ses compétences. Carole, elle, habillée de son ciré jaune, en balade sur son vélo laisse parler sa folie. Les plans en plongée et contre-plongée la suivent. Elle commence par voler du papier toilette à un monsieur puis se retrouve à héberger un bandit (Simon Abkarian) chez elle, imaginant un plan pour aller cambrioler le casino du coin.

Plongé dans cet univers vide et silencieux le spectateur est face à des scènes loufoques. On croise une chaise roulante abandonnée ou un clown gonflable qui s’agite avec le vent. Alors, l’histoire prend une autre tournure quand l’escroc, vieil ami de Richard, leur fait part de sa mission. La comédie laisse place à un thriller : les protagonistes sont Richard et Carole, habillés en joggeurs, complètement apeurés, presque en transe. Ils vont cambrioler une maison.

Laurent Herbiet filme le silence du port, le seul bruit du vent, face aux disputes conjugales, aux coups de feu, aux règlements de compte. Le thème de l’imprévisible semble suivre Carole et Richard dans leur quotidien. Carole par son énergie dingue va embarquer son mari dans une vie de truand. Le seul but est de redevenir un couple honnête qui s’en sort.

BASSE SAISON Bande annonce © AGAT FILMS – EX NIHILO

Auteur·rice

Vous pourriez aussi aimer

More in CINÉMA