CINÉMA

(Re)Voir – « Le Ciel est à vous » : Le vent se lève où il veut

Le ciel est à vous (1944) © TF1 Droit Audiovisuels
Le ciel est à vous (1944) © TF1 Droit Audiovisuels

Le Ciel est à vous est considéré comme une œuvre aboutie de son auteur : Jean Grémillon. À l’occasion de sa sortie en salles en version restaurée ce 29 septembre 2021, Maze se penche sur un joyau encore méconnu du patrimoine.

Le ciel est à vous relate la passion pour l’aviation de Thérèse Gauthier (Madeleine Renaud). D’abord réticente face à l’enthousiasme de son mari, Pierre (Charles Vanel), elle finit par partager son engouement pour les airs. Au quotidien,Thérèse s’occupe d’un garage en tandem avec Pierre. Les affaires marchent bien jusqu’au jour où ils entreprennent tous les deux de battre un record dans la discipline.

Une histoire simple

À travers Le Ciel est à vous, Jean Grémillon désire rapporter une histoire universelle. La trame reprend celle de nombreux films de sports ou d’aventure. D’abord, Grémillon veut dépasser le scénario, la réalisation, la photographie pour construire une œuvre organique qui raconte le monde. Les personnages de Madeleine Renaud et Charles Vanel forment un couple simple avec une position sociale médiane. Ils incarnent l’harmonie : le binôme gère le garage à égalité avec de bons résultats.

La volonté d’universalisme est retrouvée surtout chez les auteurs états-uniens. Par exemple, dans Seuls les anges ont des ailes, les aviateurs sont glorifiés, leurs exploits sanctifiés, leurs nécrologies hagiographiques. Les prouesses des personnages de Jean Grémillon suscitent certes l’admiration, mais aucune apologie n’est suggérée par un second niveau de lecture. Hawks choisit de filmer un avion subissant la tempête tropicale à la même altitude que lui. Jean Grémillon n’utilise aucun topos romantique dans Le Ciel est à vous. Ensuite, le réalisateur cloue son point de vue au sol, il filme les acrobaties strictement d’en bas. Ce refus d’omniscience contribue paradoxalement à la synthèse du ciel et de la terre. Le ciel étant le domaine du hors champ, de l’imagination du spectateur ; la terre, le théâtre de l’art cinématographique et des drames quotidiens. La transcendance est verticale chez Hawks, pour Grémillon elle réside dans l’union de toute chose.

Euterpe et Uranie

Passé par la Schola Cantorum, Jean Grémillon a une formation musicale solide. Contrairement à beaucoup de cinéastes connus pour leurs utilisations de la musique, Grémillon a les connaissances et la pratique pour penser son art à travers elle. Tarantino, Bergman, Visconti par exemple n’ont qu’une vision mélomane de la musique non entachée par la connaissance de ses artifices. En effet, la recherche d’équilibre dans Le Ciel est à vous peut se concevoir comme l’harmonie d’un petit ensemble de musique de chambre.

Le ciel est à vous (1944) © TF1 Droit Audiovisuels
Le ciel est à vous (1944) © TF1 Droit Audiovisuels

Thérèse et Pierre sont les premiers et seconds violon, l’alto, leur fille Jacqueline (Anne Marie Labaye) , et le violoncelle, la mère de Thérèse (Raymonde Vernay). Lorsque Thérèse réprime la volonté de sa fille de s’accomplir à travers le piano, Pierre soutient au contraire Jacqueline. Par l’accord de toutes ses parties, Grémillon imprime beaucoup d’horizontalité à son récit. Souvent lorsque l’on associe musique classique et cinéma, le résultat escompté est un métrage monumental et opératique. Le Ciel est à vous est le parfait contre-exemple grâce à une compréhension peut-être plus fine des deux arts de la part de son auteur.

L’école de pensée musicale de Grémillon est française. Elle se base sur l’alternance de consonance et de dissonances depuis Titelouze jusqu’à Ravel. Pour s’en convaincre, il suffit d’écouter les musiques de Georges Delerue. Dans Le Mépris ou L’important c’est d’aimer, les partitions sont des grands aplats sonores alternant les moments de tension intense et de résolution. Le parangon narratif de Le ciel est à vous se déroule exactement de cette manière. D’abord l’éloignement géographique du couple entraîne leurs rapprochement par réaction, l’aviation au préalable sujet de discorde devient une ardeur commune, etc.

Pour finir, Grémillon sait qu’une note en contient plusieurs en son sein. Effectivement, la fréquence principale appelée fondamentale ne sonne jamais pure. Elle contient d’autres fréquences que la fondamentale, c’est-à-dire qu’un do contient sans que l’on se rende compte, un autre do plus aigu, un sol plus haut, etc. L’agencement de ce qu’on appelle les harmoniques contribue au timbre permettant de différencier le son d’un piano de celui d’un hautbois. Dans Le Ciel est à vous, l’atmosphère peut s’interpréter comme le domaine de l’indicible dont la fondation est terrestre. L’avion ne peut pas voler sans le travail du mécanicien, Luciene Ivry (Anne Vandène) l’aviatrice invitée à l’inauguration de l’aérodrome ne peut pas voler sans les mondanités d’usage. Le métrage montre le ciel comme entité métaphysique qui ne peut exister sans le sol.

Proto-féminisme

Ensuite, il est difficile d’entendre Le Ciel est à vous comme un film féministe au sens moderne. Geneviève Sellier préfère le terme de proto-féministe « dans la mesure où ce terme n’est pas utilisé à l’époque, surtout pendant l’Occupation – il ne deviendra un terme du langage courant que dans les années 70 ». Même si la Continental ne produit pas le film, le producteur reste Raoul Ploquin, directeur du comité d’organisation du cinéma français nommé par Vichy. Le modèle incarné par Madeleine Renaud est aux antipodes de celui prôné par le gouvernement Laval. En effet, Le Ciel est à vous témoigne de l’insuffisance d’un rôle strictement marital dans l’accomplissement d’une femme. On peut supposer que cette liberté artistique accordée au cinéaste normand doit beaucoup à la longue collaboration depuis les années 30 avec son producteur.

Remorques (1941) © D.R
Remorques (1941) © D.R

Chez Grémillon les rôles féminins ont souvent beaucoup de reliefs. Le personnage de Mireille Balin renverse les attributs de Don Juan habituellement masculin dans Gueule d’Amour. Michèle Morgan et Madeleine Renaud jouent des parties plus classiques dans Remorques mais chacune ont une exposition égale au côtés de Jean Gabin. Jean-Marie Samocki explique que Le ciel est à vous se démarque par ses « renversements de qualités ». Avant tout, Charles Vanel est le personnage le plus sensuel du couple, c’est le seul à presque pleurer à l’écran, celui qui exprime le plus ses sentiments. L’inversion est aussi caractérisée par Madeleine Renaud. Thérèse est un personnage de mélodrame tantôt victime de la pression des notables désapprouvant son exaltation, tantôt oppresseur vis-à-vis de sa fille. Son incompréhension de la frénésie de sa fille pour un avenir incertain étonne. Grémillon échappe a manichéisme par le métissage des relations de domination.

Le Ciel est à vous est un film du patrimoine indispensable à redécouvrir, un long métrage d’apparence légère qui contient toute la pensée complexe de son auteur.

Le ciel est à vous (1944) © TF1 Droit Audiovisuels

Auteur·rice

Pierre-Théo Guernalec

Vous pourriez aussi aimer

More in CINÉMA