Clips de la semaineMUSIQUE

LES CLIPS DE LA SEMAINE

Désormais, Maze vous propose une sélection de clips chaque dimanche. L’occasion de finir la semaine de la beauté plein les yeux et les oreilles. Aujourd’hui on retrouve les clips de Feu ! Chatterton, Mathieu Boogaerts, Iris, Sacha Rudy, LaFrange et Ada Lea.

Feu ! Chatterton – Écran Total par Pierre Saba-Aris

Non aux lunettes spéciales ! Voici le nouvel hymne révolutionnaire de Feu ! Chatterton avec Écran Total, titre énergique et dansant de l’un des meilleurs albums de l’année Palais d’Argile. Habillé du bleu des travailleurs, le groupe et leurs adeptes poursuivent « le Grand Président Sanglots de Reptile » joué par l’incroyable Denis Lavant, chouchou de Leos Carax (Holy Motors, Les Amants du Pont-Neuf). Vêtu d’un uniforme militaire tel un dictateur, le « Président » ce balade tranquillement dans la ville. Mais les révoltés dansent sur ce morceau ravageur et fédérateur pour perturber la marche du monarque. Un clip remplit de sens et d’esprit propageant un appel au soulèvement face à l’approche de la fatidique et alarmante présidentielle.

Thomas Soulet

Mathieu Boogaerts – Guy Of Steel par Mathieu Boogaerts

Le frenchy Mathieu Boogaerts fraichement immigré à Londres nous présente son nouveau bébé GUY OF STEEL. Ce clip DIY, nous présente Mathiou en train de rentrer presque par effraction dans sa propre maison pour chanter ce nouveau morceau en famille. Cette balade herculéenne mais fragile nous caresse les oreilles avec la poésie simple de l’artiste. Un titre lancinant et doux porté par les notes synthétiques de son clavier. Un clip qui lance la tournée du chanteur dans toute la France pour défendre son tendre nouvel album EN ANGLAIS.

Thomas Soulet

 Iris – Smile par Mute Me Hard

Attention, vous risquez d’avoir le tournis ! Iris, groupe venant d’Essonne, a sorti jeudi dernier la vidéo qui accompagne Smile issu de leur premier EP Microcosme sorti le 2 juillet dernier. Réalisé par Mute Me Hard, les quatre garçons apparaissent séparés, chacun dans une pièce d’une maison presque abandonnée. Le décor kitsch aux papiers peints des années 70 contraste avec l’équipement musical contemporain. Le groupe se réapproprie l’endroit qui devient un vrai repaire où musique rock et post-punk résonnent. Inspiré par les clips d’Oasis ou Fontaines DC, les plans sont esthétiques, resserrés sur les visages ou très furtifs. En rapport avec le titre, certains plans font sourire, se rapprochant presque d’un style burlesque.

Eva Duc

Sacha Rudy – Upside Down par Sacha Rudy & Martin Josserand

Sacha Rudy nous fait une visite du Colorado provençal , à la manière d’un randonneur du dimanche. Upside Down est le troisième single du jeune chanteur parisien, sorti le 17 septembre. C’est un morceau mélangeant électro-pop, blues et bossa nova. Sacha Rudy au look vintage chic, mocassins aux pieds, contraste avec l’ocre du paysage. Sous le soleil rayonnant, l’artiste se balade, chante de manière détendue et regarde à travers ses jumelles mystérieusement. Le son est rythmé, les notes au synthé s’envolent ce qui le rend facile d’écoute peu importe les circonstances. Upside Down est un clip à l’esthétique chaude, mélancolique, qui réchauffe nos joues rafraîchies par le début d’automne au fur et à mesure de la musique.

Eva Duc

LaFrange – Brian, Let’s Go Surfing par Emilie Marcadé

Alors que la nostalgie de l’été se fait sentir dans les esprits, LaFrange dévoile son nouveau single pluvieux Brian, Let’s Go Surfing. Tendre et nostalgique, la jeune artiste folk, qui dévoilait en janvier dernier son premier EP Everything’s Fine ,nous emporte dans les vagues douces d’un été romantique. En s’inspirant du tube des Drums Let’s Go Surfing, LaFrange apporte ses mots et sa mélancolie au titre pour livrer une chansons sensible. Pour accompagner le single, elle fait appel à Emilie Marcadé qui offre un écrin vintage en pellicule au morceau. Ciel bleu orangé, gestes lascifs et solitude solaire : le clip, aux airs de vidéo de vacances, réaniment les souvenirs et laisse entrer un peu de soleil dans ces premiers jours gris d’automne.

Pauline Pitrou

Ada Lea – can’t stop me from dying par Katerine DM

Voix de velours et humeur cathartique : l’artiste montréalaise Ada Lea nous hypnotise avec un nouveau clip pour son single can’t stop me from dying, extrait de son second album one hand on the steering wheel the other sewing a garden, sorti le 24 septembre dernier. Dans cette animation, réalisée par Katerine DM, on suit une jeune femme, la chanteuse, qui, telle une sims, porte un diamant vert au-dessus de la tête. Ce dernier tourne au rouge à la suite d’un choc avec un vélo… Machine arrière, on recommence et on essaye d’éviter la mort. Cette fois le vélo ne la percute pas. Elle donne un concert, fait la fête dans un club, mais avec tous ces verres l’overdose la frappe… Back to square one. Dans le club, notre chanteuse danse merveilleusement sur ses notes d’indie-pop-rock, entourée d’une flopée de coeurs flottants. Cette même nuit, une virée à deux roues l’emmène finalement jusqu’à une fontaine scintillante. Accompagnée d’un canard sur la tête, elle s’élève nue vers les cieux. can’t stop me from dying : une odyssée intime, douce et mélancolique, que vous ne voudriez surtout pas manquer !

Leelou Jomain

Auteur·rice

Fervente prêtresse de la pop française et de tout ce qui s'écoute avec le coeur.

    Vous pourriez aussi aimer